Un monde de couteaux   

Bienvenue Images Boite a outils Ouvrages Avis de recherche Annonces Liens Plan du site     

           

4 - Les Marques et Poinçons Thiernois

utilisés pour l'exportation vers l'Espagne et le Mexique

        

Voir également :

   

1)

THIERS (et ses environs)

Thiers

2)

Autres Villes de France

Autres Villes

3)

Les marques "PRADEL"

Les marques PRADEL

4)

 

Les marques Thiernoises
utilisées pour l'exportation

 

Moteur de recherche interne
 

Tapez le mot clef qui caractérise le poinçon que vous recherchez (par exemple : Bénitier  ),  sans oublier les accents ( la recherche sur le mot veritable, au lieu de véritable n'aboutira à rien )
ou tapez le nom du Coutelier ( par exemple : RODDIER )
     
Une fois la recherche validée, vous pouvez trouver d'autres réponses correspondant au mot clef trouvé, simplement en appuyant sur la touche "R" de votre clavier
 Dernière mise à jour de cette page le jeudi 11 avril 2013

 

4) Marques utilisées par les Thiernois pour les productions destinées à l'Espagne ou le Mexique

Il est à noter que beaucoup de noms tels que Haudeville, Pique ou Valero Jun ne correspondent pas à un Coutelier en particulier mais à un groupement d'artisans qui fonctionnait vraisemblablement sous forme de coopérative afin d'avoir un plus grand poids commercial auprès de leurs clients.  Beaucoup de ces marques ne furent crées que pour l'exportation.
Les exportations vers l'Espagne, par voie officielle et par contrebande, se chiffrent à 200.000 navajas par an fin XVIII ème. Par la suite, en 1792, la voie officielle est coupée par  l'embargo et le blocus des alliés européens mais le commerce clandestin qui avait été ralenti reprend dès 1813, via Bayonne et Oloron (ce qui explique les noms comme Haudeville à Oloron). Thiers continua à fabriquer et à exporter des navajas jusqu'en 1910.

 

Description de la Marque

Poinçon

Observations

Nom

- A B P
ABP
Marque déposée le 18/11/1890 que l'on trouve souvent sur des couteaux style "navaja" longs et effilés avec incrustation d'étoiles en maillechort sur le manche.
MARIOTTE Eugène
- Tête
- croissant de lune
- Batisse
- Batissa

Tête de Lune
 

Le poinçon de Batisse ressemble étrangement à celui d'un coutelier espagnol du XVIIIème siècle nommé Juan Martin.
Coïncidence ??
La marque est souvent identique pour la France et pour l'exportation
(La marque se retrouve dans le catalogue "Manufactura de cuchillera de todo genero") de 1937, mais on trouve également la marque "BATISSA", qui fait nettement plus Espagnole !!
BATISSE
BATISSE - MAUBERT
COUVREUX de RAZOU
- pincette à pipe
- diapason
- Beauvoir
La "pincette à pipe" se confond souvent avec le "diapason" de CHAPELAT-MONAT & Fils et avec les "pincettes" de BOUCHERAS & CHAMARET
Joseph BEAUVOIR
BEAUVOIR DESGOUTTE
FAYE- BEAUVOIR
- B.G & C
Marque utilisée uniquement pour l'exportation
BECHON GORCE
- BECHONA
- Instrument de visée

Hispanisation du nom Béchon Gorce
- BECHONA GORCE
- Instrument de visée

- 31 BESSET
Généralement marque identique pour la France et pour l'exportation, mais aussi la variante "31 BESSET PARIS"
BESSET frères
- BIGAY
- fou du roi
Généralement marque identique pour la France et pour l'exportation.
Marque trouvée sur des couteaux du type "Beauvoir"
   Anciennement Maisons :
 - SANAJUST- DOUROUX et A.BIGAY (1860)
- Successeur : SAUVAGNAT GRIMAUD
- 45 BUISSON
Marque déposée le 10/01/1859
BUISSON BADEAUD jean
- COUTARET
- la crosse d'évêque
Sous la crosse soit la marque "la Crosse d'évêque" soit le nom "Coutaret"
COUTARET
Puis SOUCILLE - DELIGNIER
- Dubost St Joanis
- DUBOST
- casque russe (casque à pointe)
Généralement marque identique pour la France et pour l'exportation, mais trouvée quelques fois sans le casque. Rencontrée généralement sur des lames type "Beauvoir"
DUBOST A.
- 108 GIRODIAS
Marque identique pour la France et pour l'exportation
France-Exportations (depuis1832)
(ancienne Maison GIRAUDIAS, CHABROL et Fils, Fondée en 1793.
- G.V. Paris

G.V. Paris

Vraisemblablement une contremarque de BESSET
BESSET ?
- 41 Gonon
Marque identique pour la France et pour l'exportation
Ce marquage existe également sur une seule ligne
GONON
(anciennement associé avec la Société Générale de Coutellerie  et d'Orfèvrerie dont l'activité couvre la période 1796 à 1980)
- Haudeville en Albacette
La faute d'orthographe d'Albacete écrit avec 2"T" est elle une erreur involontaire  ou clin d'œil malicieux pour indiquer qu'il n'est pas espagnol ?
Probablement  un groupement de couteliers Thiernois
- Haudeville à Oloron
La seule activité coutelière à Oloron fut sa position de plaque tournante du commerce clandestin
- Lacassis à Oloron
La seule activité coutelière à Oloron fut sa position de plaque tournante du commerce clandestin
Probablement  un groupement de couteliers Thiernois
- Pique à Oloron
- Jambe artificielle
La seule activité coutelière à Oloron fut sa position de plaque tournante du commerce clandestin
Probablement  un groupement de couteliers Thiernois
- Nadal Fils
NADAL Fils
On ne trouve aucun dépôt de marque à ce nom mais il s'agit probablement de l'hispanisation du nom FRADAL, pour l'exportation vers l'Espagne et le Mexique (la marque FRADAL, associée avec un coeur ou une branche de ciseaux avait été déposée à partir de 1858)
Nadal Fils ? 
- Cimeterre
- Riberon
Sous ce nom très espagnol se cache un coutelier Thiernois. La marque a été déposée en1745. La marque utilisée en France est identique
(Il est à noter que ce graphisme a été utilisé également par des couteliers espagnols ou français du XVIII ème siècle)
Jean RIBERON (ou RIBAIRON)
- Rosel
Poinçon trouvé sur des navajas à allure Catalane
?
- Rougé
Poinçon trouvé sur des navajas du type "Valero Jun"
ROUGÉ
- 72
- St Joanis
Pour l'exportation le  poinçon ne comporte généralement pas le "72"
La marque utilisée en France est identique
Saint JOANIS
- Lézard (pas une salamandre)
- Tarry - Levigne
Lézard
Marque identique pour la France et pour l'exportation mais, quelques fois sans le lézard.
BARGE-TARRY
- TOLEDO dans un ovale ou sans
   

Marque déposée le 18 mai 1885 par Rousselon frères
ROUSSELON Frères
- Navajas de Toledo
Contremarque que l'on confond aisément avec la célèbre marque espagnole :  "Fca de Toledo"
Probablement  un groupement de couteliers Thiernois
- balance
- Ed. MONGIN
- Paris
-  La coutellerie fut fondée au XVIII°
- Dès le début de la deuxième moitié du XIX°, Édouard Mongin fabrique pour l'exportation des navajas de très bonne qualité mais dépourvues de décorations inutiles.
MONGIN Édouard
- Valero Jun
- Zaragoza
On retrouve ce poinçon écrit sur une seule ou deux lignes ou encore en ovale.
Ce sigle n'est pas la marque d'un coutelier en particulier mais celle d'une  vingtaine de couteliers Thiernois regroupés  en association de fait pour produire une très grande quantité de couteaux.
La production de ces couteaux fut telle que la marque est répertoriée comme étant  une marque espagnole dans de nombreux ouvrages espagnols, y compris celui du célèbre
Rafael MARTÍNEZ del PERAL Y FORTÓN (qui a toujours refusé d'admettre la vérité !)
Groupement de couteliers Thiernois
- 999
Marque que l'on trouve souvent sur des couteaux style "navaja" longs et effilés avec incrustation d'étoiles en maillechort sur le manche
SARRY (22/08/1893
DAGUILLON (6/01/1920)
COUZON Frères (25/04/1950)
 
Dans les exportations vers l'Espagne, on trouve également d'autres couteliers Thiernois comme Bostbarge (qui devient Bostobargos), Coutaret, Duvert, Duclos-Gonin, Sabatier K et SGCO.(Sté Générale de Coutellerie et Orfèvrerie - fondée en1796)