Un monde de couteaux

 

   
     

 

Retourner aux autres pages de photos :
 
        
  1 - les couteaux Fixes
 
2 - les couteaux Pliants
 
3 - les Navajas d'Albacete
 
4 - Les Navajas de Malaga
 
5 - les Navajas de Séville
 
6 - les Navajas de Tolède
 
7 - les autres Navajas
    8 - les couteaux Utilitaires
   
9 - les Serpettes
10- les couteaux de Marins
11- les couteaux à fruits
12- les couteaux Corses
13- les couteaux de Châtellerault
14- les couteaux Italiens
15- les vrais et les faux Pradel
16 - les Escapades
17- les Inclassables
18- Avis de Recherche
19- les Créations
20- les Néo-Catalans de C. Bidaut
21- les fonds d'écran

 

18/2- Avis de recherche (les archives de vos réponses)

 

Bravo ! Vous y êtes !

18/1- Avis de recherche (vos questions, vos réponses)

 

Clic sur la Boule !

 

 

 
Pour me transmettre des questions 
ou pour donner des réponses,
envoyez une bouteille à la mer

Bouteille à la mer

 

 

Pour une navigation plus rapide, utilisez les boutons qui correspondent à des tranches de 50 questions et réponses

 

Dernière mise à jour de cette page : vendredi 31 octobre 2014

Photo

Cliquer sur l'image pour l'agrandir 

Vos questions et description du couteau

Réponses

338

couteau Mangbetu ?

(Q - 338) 28/09/2012
 
Quelqu'un connaît-il ce genre de couteaux, origine et utilisation ?
Merci par avance.

(Victor AMALRIC)
 
(R - 338) 6/10/2012
Les couteaux présentés aux n° 337 et 338 sont des couteaux du Centre Afrique (Congo) bien connus par les collectionneurs des couteaux africains.
Ce sont des couteaux de prestige, souvent réservés aux femmes. On peut les dater de la période coloniale et ils étaient souvent rapportés en Europe comme souvenir par des fonctionnaires ayant travaillé dans l'administration coloniale.
C'est une production "pauvre," réalisée par les forgerons des villages.
 
(Guido SPINELLI)
 
NOTA
[Je serai intéressé de les acheter.
Pour me contacter :
guidospinelli@katamail.com  ]

337

2 couteaux africains

(Q - 337) 28/09/2012
 
Quelqu'un connaît-il ce genre de couteaux, origine et utilisation ?
Le manche, très fin, est en bois recouvert de cuivre, la lame a beaucoup de défaut et de petites "veines"*741.
La lame n'est pas plate, mais est légèrement relevée sur une arrête centrale, et était aiguisée sur une grande partie de son contour.

Merci par avance.

(Victor AMALRIC
(R - 337) 6/10/2012


Voir la réponse donnée ci dessus par Monsieur Guido SPINELLI  (R- 338)

334

dague (de combat ?)
(Q - 334) 11/09/2012
 
Pourriez vous m’aider à identifier cette dague dont les plaquettes de manche sont en laiton
Elle m’a été offerte par un ami qui n'en connaissait pas l'origine.
Le montage du manche est en plate semelle et non une soie
Le seul poinçon existant est une sorte de « rose des vents stylisée » avec 4 triangles les axes Est et Ouest étant terminés par une pointe de flèche à leur extrémité
Dans les espaces séparant les triangles (Quadrants) on trouve en partant dans le sens des aiguilles d’une montre : la lettre G, puis la lettre A, puis une lettre effacée mais qui pourrait être un M ou un H, puis la lettre P
Je vous remercie de votre aide
 
(Michel LEFRERE
(Q - 334) 01/02/2013
Cette arme est un couteau de tranchée datant de la guerre de 14 lors de l'abandon de la guerre de mouvement au profit de la guerre de position.
Nullement équipés pour faire face à cette nouvelle situation, les arsenaux ont récupéré des lames diverses, lames de sabre, pointes de lance, lames de baïonnettes (ces dernières étant généralement raccourcies.)
Les combattants des divers camps ont également bricolé eux-mêmes ce type d'arme.
De toute évidence, la fabrication soignée témoigne du savoir-faire d'un atelier régimentaire. Quant au marquage il n'est pas français,la lame utilisée étant plus que probablement une lame de "récup" issue d'un champs de bataille.

(S. D.)
30/10/1/2014
Il s'agit d'un couteau brésilien.  Le style du ricasso l'identifie comme d'origine de la région de Bahia,  Probablement il a ete fait dans les premières decdes du XX éme siècle
Toutefois , si le metal argenté est en vrai de l'argent et , si cet argent est de 700 a 800 de pureté , le dit couteaux a ete fait vers les dernières décades du Siécle XIX 

(CAMPELLO)
 

328

Outil ??

(Q - 328) 01/05/2012

Voici un très beau couteau ( long hors tout 20cm ) dont j'ignore l'utilisation :
4 lames très coupantes espacées de 0,5cm et un manche en ivoire.
Les lames sont démontables par pression (ni vis ni goupilles)
il est breveté SGDG avec des initiales J B
Avec tout mes remerciements

(Jean-Michel RAPP)
(R - 328) 15/05/2012

Il s'agit d'un couteau à couper le cuir pour faire des tressages
 
(Jean Marc EGEA)

326

DOURIS
(Q - 326) 29/04/2012

J'ai acquis ce Charlois signé DOURIS.
Quelqu'un a t-il des informations sur ce poinçon ? (Provenance, époque ...)

D'avance merci

 

(Didier GOUËSSAN).

 

(R - 326) (28/04/2012)
 
Douris est le nom d'un coutelier Thiernois bien connu, mais, à ma connaissance, le nom de DOURIS n'a jamais été employé seul mais  précédé d'un chiffre, ou associé à un graphisme ou bien encore avec le mot "Véritable", ou "Garantie".associée à un chiffre
(JFL)

 

 Il y avait des DOURIS couteliers en dehors de Thiers, notamment à Macon, et aussi dans l'Aveyron. C'était très sûrement des thiernois émigrés dans d'autres régions, peut être lors de leur tour de France. Ce couteau doit provenir de l'un d'eux puis qu'il ne porte pas la marque thiernoise
(Pascal MORIN
 

318

Poignard

Poignard

(Q - 318)  12/11/2011

Jj'ai récupéré cette dague qui me vient d'un oncle et je voudrais savoir si vous pouviez m'indiquer ses origines et sa valeur.
Merci d'avance

(Cabycab)
(R - 318) 13/11/2011
 
Cette inscription, peu lisible, est en tout cas en grec. Le nom figurant sur l'image du bas est "Tsakitzis". L'objet est apparemment un souvenir touristique comme on en vend encore en Grèce.
Ces couteaux assez fantaisistes ne s'inspirent malheureusement d'aucun modèle historique bien précis.

 

(Iaroslav LEBEDYNSKY)

 

317

Kindjal

(Q - 317)  12/10/2011

Je voudrais savoir tout ce qui concerne l'identification de ce couteau photos ci-joint.
Longueur de la lame : 17cm
Longueur du manche : 10.5cm
Je
vous remercie d'avance

(Grégory)
(R - 317) 13/10/2011
Je pense que c'est un poignard caucasien (bien qu'il puisse assurément venir d'Afghanistan où l'on trouve de tout !). Le dessin représente effectivement un bonhomme, et ce genre de représentations plus ou moins schématiques n'est pas rare du tout sur les lames caucasiennes, islam ou pas.
L'islam caucasien est d'ailleurs souvent superficiel - même quand il est fanatique - et plaqué sur des croyances antérieures, "païennes " ou chrétiennes.
J'ai évoqué tout cela en dernier lieu dans mes "Armes et guerriers du Caucase".

Je me demande si l'objet indéterminé au-dessus de la tête de "Smiley" n'est pas la couronne impériale de Perse - auquel cas le bonhomme pourrait être l'un des châh qadjar du XIXe siècle ; j'ai déjà vu quelque chose comme ça.
L'influence persane indiquerait une fabrication soit en Géorgie (mais elles sont d'habitude plus soignées), soit quelque part au Daghestan ou en Azerbaïdjan.

(Iaroslav LEBEDYNSKY)

316

Couteau de berger (Balkanique ou Italien)

(Q - 316)  11/10/2011
Qui pourrait avoir une idée de la provenance de ce couteau ?
Longueur totale 21,4cm - Manche en corne de bélier - Très curieux ressort qui sert peut être de frottoir briquet à silex - Poinçon très profond représentant la lettre "C" et un coeur "à l'italienne".
(JFL)
(R - 316) (11/11/2011)
Certainament un couteau nord Catalan - Il y a le même à la page 81 du livre de Claude Bidaut HISTOIRE DU COUTEAU NORD CATALAN TRADITIONNEL
 
(Anne-Marie LOURDOU)
(et même réponse de Pascal MORIN)

312

Poignard
(Q - 312)  4/09/2011

J
e possède ce couteau mais n’arrive pas à savoir ... s'il est ancien et si ce n’est pas une reproduction ou une copie
Le manche est en bois de cerf: 12cm
La lame est en acier: 14cm de long et 25mm au plus large
Le couteau mesure 27cm
Il y a une tête d’indien de sculpté ainsi qu’un Totem, une sorte d’oiseau avec des ailes dans le dos et les mains croisées devants

Pouvez vous me dire son origine et le dater?
Merci

(Jean-Marc ROBERT )
(R - 312/1) 8/09/2011
Ce couteau est l'oeuvre d'un hobbyste contemporain : La base de la lame montre qu'elle a été retaillée dans une lame de couteau de cuisine. Quant au manche, il représente des motifs de décoration qui ne correspondent à aucune culture précise, sinon à un mélange de différents styles ( tête d'indien, animal totem inspiré de la bande dessinée).
C'est de l'art populaire contemporain
(Pascal MORIN)

(R - 312/2) 13/09/2011
La lame est tout à fait vieille, peut-être fait dans une lame Espagnole, ce n’est pas une lame du commerce. Il présente une "entaille espagnole", découpé sur la lame en haut qui était destiné à attraper le couteau ou l'épée d'un ennemi dans une lutte.
Le manche est réalisé à partir de bois d'élan ou de cerf et la patine montre que ce couteau est pur jus et non restauré ou bidouillé. C’est un couteau ou poignard  sculpté des anciens trappeurs. Le haut du manche ressemble à une figure de la Côte Nord-Ouest. C'est une très bonne pièce et vraiment pas commune.

(Carole ROBERT)

311

  Epée Louis Philippe   Epée Louis Philippe
(Q - 311)  4/09/2011
J
'ai une épée probablement Louis Philippe, si une vous pouviez m'en dire plus, notamment sur le sigle SUK.
Merci d'avance
 
(Jean-Louis GOSSET)
(R - 311) 4/12/2011
La marque SuK réfère à la firme Schnitzler und Kirschbaum, fabriquant de lames à Solingen de 1787 à 1864. Il s’agit d’une lame du 18ème réutilisée car la marque est gravée et non estampée comme elles le seront au XIX siècle.

(Jean MINNER)

307

KKJ799 
(Q - 307)  31/07/2011
Quelqu'un pourrait il me donner des information sur ce couteau
 Un grand merci d'avance.
( Robert MOIX)
(R - 307) 22/09/2011
 
Je pense qu'il s'agit d'un couteau anglais vraisemblablement fait aux Indes par artisan parti aux colonies.
(
(Gilles COTTEN)

 NOTA
Si vente ou échange, G.C. est preneur. Écrire au Site qui transmettra

306

  Système
(Q - 306)  11/07/2011
 
Quelqu'un connaît 'il le nom et l'usage de ce couteau dont le "manche" pivote pour laisser apparaître une sorte de pique?
 Je vous remercie d'avance.
( Danielle LIGNON)
(R - 306) 12/02/2012
Bonjour, je possède un couteau semblable au votre, ce type de couteau vient probablement du sud algérien , c'est un BouSaadi (ville de fabrication) et il a trois fonctions : couteau quand la partie pivotante est le long du manche, en position relevée on retrouve la silhouette de notre coupe-choux : ce couteau fait office de rasoir, le mien est extrêmement coupant, et l'extrémité de la partie mobile taillée en biseau sert de pince à épiler ( fort utile quand on a à circuler parmi des épineux)
BouSaadi
(FELIX)

304

  Outil de pose de revêtement de sols souples

(Q - 304)  9/06/2011
A quoi servait cet outil?
Merci de me renseigner
(GAGNEUX)
(R - 303) 9/06/2011
Je pense qu'il s'agit d'un outil qui devait être utilisé pour la pose de revêtements de sols souples.
(JFL)

301

  Poignard africain
(Q - 301)  14/05/2011
Pourriez vous me donner quelques renseignements sur ce poignard dont j'aimerai connaître
  la provenance (certainement du Maghreb, mais d'ou ?) et sa datation approximative.
Merci d'avance pour votre aide .

(Nadir CHETOUT)
(R - 301) 1/12/2011
 
Ce poignard est africain mais pas maghrébin. Il vient plutôt du Niger ou du Soudan (manche composite, fourreau cuir rouge travaillé...)
 
(Iaroslav LEBEDYNSKY)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 (période 2011 / 2012)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo

Cliquer sur l'image pour l'agrandir 

Vos questions et description du couteau

Réponses

300

  Baïo de Chasse
(Q - 300)  10/05/2011
Pourriez vous me donner quelques renseignements sur ce poignard
?
Merci d'avance

(Alain DERCOURT)
(R - 300) 11/05/2011
Il me semble bien qu'il s'agisse d'une baïonnette de chasse ( à enfiler par la poignée dans le canon du fusil).
Mais je ne connais ni l'époque ni la provenance, quoi que les initiales, avec un petit "v" au milieu, laisseraient croire qu'il doit s'agir d'un nom d'origine néerlandophone (v, pour van = de, en français).
Est-ce pour le nom du faiseur ou celui du propriétaire?

(Jacques DELFOSSE)
 

298

Bateau SOLINGEN 
(Q - 298) 11/04/2011
Quelqu'un pourrait il me renseigner ce couteau et surtout sur ce poinçon représentant un bateau à vapeur sous "SOLINGEN" ?
Merci d'avance

(William TURNER)
(R - 298) 24/04/2010

C'est le poinçon de
Ernst ROTTGEN, à Solingen
(cette société, crée en 1860 est toujours en activité.)

(Pascal VANLAIR)

297

  Sabre
(Q - 297) 7/04/2011
Je suis en possession depuis peu (héritage) d’un sabre et son étui mesurant environ 76 cm.
J’aimerai connaître son origine et son nom .
Il est poinçonné W.K & C.

(Il n’est pas question pour moi de le vendre mais juste de m’informer de l’origine.)
Merci d’avance.


(Jean-Louis MAJULAS)
(R - 297) 8/04/2011

Les poinçons sur votre sabre sont allemands. Ils proviennent du fabricant Weyersberg Kirchchbaum de Solingen.
La forme de la poignée est celle d'un sabre briquet an XI de 1802 à 1815.
Il sera fabriqué 418 639 sabre briquets aux Manufactures de KLINGENTAL VERSAILLES TURIN
Je pense que le votre est une réplique car sur les armes blanches de 14-18 le fabricant possède le même logo mais sans les lettres et ce fabricants fait encore des répliques de sabre de nos jours

(Fabrice BEAUDOT)

293


Outil ?  Détails
(Q - 293) 9/03/2011
Je viens de trouver ce couteau en déménageant chez mes grands parents, je voudrais connaître son origine, car sur Internet, je n'arrive pas à en trouver un qui lui ressemble.
La lame est courbe, de section triangulaire, coupante sur un coté et gravée de signes. Elle mesure 28 cm et l'ensemble mesure 43cm.
Dans la poignée en ivoire, il y a un genre de réceptacle qui me laisse penser que l'on peut inverser la lame de sens puisqu'elle a un clip.
Par avance merci
 
(Monique BABONNEAUD)
(R - 293) 9/03/2011

C'est apparemment l'extrémité d'une canne-dard dont la lame a été tordue

(Pascal MORIN)

 

290

Couteau de Nogent ?
(Q - 290) 16/02/2011
 
Avez-vous déjà vu ce marquage de NOGENT(?) sur une lame (B.A dans un ovale)  et le nom H. Ballée ou Bailé ? )
Ce magnifique couteau de dame/utilitaire a 5 lames avec des fonctions différentes. Les cotes sont en écaille véritable, incrustation en argent, mitres en or massives.
 
(Pascal VANLAIR)
(R - 290) 17/02/2011
 A défaut d’avoir une parfaite concordance de noms, ce couteau ressemble pourtant comme un frère à ceux produits par Alexandre BAILLY. Ce coutelier nogentais, né en 1850, était l’émule du fabuleux Émile DROUOT, meilleur Ouvrier de France, et de 19 ans son aîné. Ce célibataire endurci a lui aussi fabriqué des couteaux à lames nombreuses (jusqu’à 30); et aussi de nombreux ongliers de 3 à 6 pièces.
Sur la photo jointe, on peut voir l’extrême parenté des 2 couteaux (notamment des mitres).
Onglier Alexandre Bailly
Je pencherais donc pour un couteau d’ Alexandre Bailly, marqué sur la lame au nom du coutelier détaillant revendeur : H. Ballée ; ce qui correspond à une pratique classique : le fabricant au talon de lame (BA en l’occurrence), le revendeur sur la lame. "
(Alain BUREAU)

289

  Kindjal

(Q - 289) 8/02/2011
J'ai depuis peu ce couteau et je recherche des renseignements sur ses origines, nom exact et usage.
Longueur avec son fourreau : 49,5 cm; Longueur de la lame: 30 cm. Longueur de la poignée: 12 cm. Largeur de la lame à la poignée: 4 cm. Largeur du fourreau: 4,5 cm. Épaisseur de la lame au milieu: 5 mm. Épaisseur de la poignée (au milieu): 2,4 cm. Le fourreau est en bois garni de cuir rouge en son milieu. La boucle d'attache est très forte. L'ensemble en laiton repoussé est très décoré d'un côté. La lame bien forgée est très peu coupante.
 
(Claude WALDTEUFEL)
(R - 289) 10/02/2011

C’est une dague originaire du Caucase nommée  Kandjali ou Kindjal.
Il fait partie de la « tenue » traditionnelle des guerriers montagnards. On peut encore les voir portés par les gardes du corps Circassiens du roi de Jordanie.
Par extension, ils ont été aussi porté par certains cosaques.
 
(Jacques DELFOSSE)

288

  Couteau de chasse germanique

(Q - 288) 25/01/2011
Qui pourrait me renseigner sur ce couteau de 28cm, manche sculpté probablement en os.
 Merci d'avance

(Claude HIVERNON)
(R - 288) 30/01/2011
Ce couteau me fait songer à une forme typique de couteau des Pays Bas, le "Paerenmes" ou "Paardenmes" C'est à dire  "Couteau  Cheval".
Ces couteaux étaient produits par les marins  pêcheurs à la retraite ou accidentés de la Zélande (particulièrement de la Province de Zeeuwse Vlaanderen – Vlissingen = Flessingue ).
C’était un moyen pour eux de subsister, car ils n'avaient ni de pension ni d’indemnité d’invalidité.
Les personnages des manches s’inspiraient de la vie courante et particulièrement des chevaux de trait qui ramenaient bateaux et filets sur la berge.
Ces couteaux ne sont presque plus produits et, à l'heure actuelle, uniquement par des hobbystes âgés.
J’ai la chance d’en posséder un, cadeau d’un bon ami néerlandais. Il a été sculpté et monté au début des années 1960, peut  être même dans les années 50.
Celui ci ne représente donc pas un cheval, mais bien un chat (sans doute le petit matou chéri  de son faiseur !)
La dame, pourrait être une « boerin ((paysanne)…ou la Vierge !?
Le mien représente aussi une sorte de phœnix, mi cheval, mi oiseau.
Les gravures de décoration sont du même style sur les deux manches.. La matière n’est pas de l’os, en général, mais bien du très vieux buis avec cette magnifique patine.
Les lames étaient empruntées à d’autres couteaux : celle ci me fait songer à une lame de couteau à pain typiquement hollandaise, celle du "Molenmes" (marque "couteau du moulin", toujours produite sur ce modèle , mais … en Allemagne et avec une poignée simple !)

Celle du mien , par contre, est de fabrication gembloutoise et en porte la marque…


(Jacques DELFOSSE)

Voir également les réponses à la question 77

 

287

  Poignard à lame partiellement rétractable

(Q - 287) 22/01/2011
J’ai acheté ce couteau dans une vente de garage (vide grenier) au Québec, à un français émigré au Québec depuis 30 ans.
Le couteau fait 28 cm ouvert et 20cm fermé Système à anneau. Pas de marque. Le manche est en bois de pin.
Merci de me dire sa provenance
 
(NORMAN)
(R - 287) 24/04/2011
Je pense que ce couteau a été réalisé avec une lame de baïonnette et un ressort à palme de couteau type "Cra-Cra" 
en s'inspirant du couteau de parachutiste allemand. Pour ce qui est du manche, l'Auteur s'est probablement servi d'un truc existant en bois genre manche à balais ou rouleau à pâtisserie !
La recherche de la date de sortie de ce modèle exact de ba
ïonnette ne donnera que la date à partir de laquelle ce couteau aurait pu être fait, mais rien sur le lieu de fabrication.
(JFL)

286

Poignard 

(Q - 286) 18/01/2011
 
Pouvez-vous m'aider à identifier ce couteau qui m'a été offert il y a plus de 30 ans ?
Longueur = 25 cm, manche os ou ivoire ? avec décor et anneau laiton, lame avec 1 seul tranchant.
Merci pour votre aide
 
(Micheline PERIN)
(R - 286) 21/01/2011

L'allure de ce couteau peut suggérer deux hypothèses. L'une serait le Maghreb, où l'on trouve ce genre de plaquettes en os décorées d'ocelles. L'autre, qui me semble plus vraisemblable, conduirait vers la périphérie de la Chine. La forme de la lame, les pommeaux annulaires, sont connus sur les couteaux chinois ou de diverses minorités ethniques de Chine. La pièce en laiton fixée au milieu du manche ressemble à ce que l'on trouve sur des couteaux tibétains. Donc, plutôt l'Extrême-Orient.

(Iaroslav LEBEDYNSKY)

283

  Poignard

(Q - 283) 19/12/2010
 
J'ai un poignard avec un insigne sur une plaquette et je ne sais pas à quoi cela correspond??
Quelqu'un pourrait il me dire ce que c'est ?
Un grand merci d'avance.

(Jean GAYRAUD)
(R - 283) 02/01/2011
Cette dague me fait songer à celle présentée dans un article « un prix de tir au meilleur officier de chasseur du Duché de Mecklenburg », de Christian Méry, page 87 et suivantes du dernier Excalibur, n° 59.
Les têtes d’aigle sont très semblables, bien que celle présentée dans la demande de renseignement soit moins raffinée. La garde, les plaquettes de poignées et le fourreau semblent être ceux d’une baïonnette (ou semblables).
La période de production devrait vraisemblablement précéder aussi le début de la « Grande Guerre ».
(Jacques DELFOSSE)

282

  couteau rural

(Q - 282) 15/12/2010
 

 Quelqu'un aurait il une idée de la provenance et de l'époque de ce couteau de 52cm ouvert.
Le manche est en buis (ou fruitier) et le décor est fait en petits clous dorés, vraisemblablement en laiton.
 
 

(Michel CHERRIER)
(R - 282/1) 17/12/2010
 
Ce couteau ressemble fort aux couteaux fabriqués par la société BECHON - ROUGEYRON de Thiers (fin XIXè début XXè) dont je possède quelques exemplaires de tailles différentes, à la différence que le votre a l'air d'avoir un manche en cours de finition. Par contre je n'ai aucune indication quant au nom de ce couteau ni à quelle région il était destiné.
C'est en tous cas un couteau régional français traditionnel
Ci après, photo d'un couteau similaire, mais sans la botte d'extrémité et avec poinçon du fabricant qui représente la silhouette du couteau; peut être était- il le fleuron de sa production.....
(Pascal MORIN)

Pascal MORIN


(R - 282/2) 22/12/2010

Ce couteau est de fabrication thiernoise. La plupart sont en buis, souvent cloutés. Les couteliers Besson, Brunel et Béchon Rougeyron en ont fabriqué. Souvent les manches sont parsemés d'un décor en pointillage de fins clous de laiton.
(Christian LEMASSON)

280

  Couteau à la d'Estaing

(Q - 280) 24/10/2010
 
Je serai très reconnaissant si quelqu'un pouvait me donner des informations sur cette dague à la d'Estaing.
Longueur totale 36 cm.
Merci d'avance.
(Vladimir JAKUNINSKY)
(R - 280) 11/11/2010

Il s'agit d'un couteau à la d'Estaing, vraisemblablement d'origine espagnole. Pour confirmer (ou infirmer) son origine et son époque, contacter Michel GARCIA
 )
(Michel GARCIA)

(R - 280) 17/01/2011
Il s'agit de couteaux de Sastago ( Provincia de Zaragoza - Espagne )

 

(Francisco ROURES)

278

  Couteau Martinet Africain

(Q - 278) 14/10/2010
 Je recherche des renseignements concernant ce couteau africain :
Il s'agit au premier abord d'un martinet en lanières de cuir. Les lanières fines sont marquées de différentes lignes (certainement de l'encre ou une peinture). Il y a trois lanières larges se terminant en biseaux, (deux semblant identiques et une différente) avec décorations noires et rouges.
Le corps du manche est aussi, semble-t-il, en cuir, tressage (très serré) et présence d'une accroche au verso (très abîmée) soit pour l'accroche à une ceinture ou sur un mur pour une décoration.
Ce martinet dévoile un poignard, la lame mesure 18 centimètres. Pas spécialement très affûtée (peut-être usée) mais les deux faces sont marquées de nombreuses imperfections.
Ce martinet est resté longtemps chez nous en décoration au mur avant un jour d'en découvrir le poignard.
Son origine est mystérieuse, elle provient possiblement d'un arrière grand oncle qui voyageait sur un bateau à travers le monde. Ce qui ouvre à toutes les origines et perspectives.
Voilà, si vous en avez déjà vu de tels, si vous y voyez une époque ou une origine, même une hypothèse serait d'un intérêt très intéressant.

Merci de votre aide

(M. et Mme RAPHOZ)
(R - 278) 20/10/2010
 
Il s'agit d'un poignard MANDINGUE
Origine : Sénégal Oriental, Mali, Guinée Bisau, Cote d'Ivoire
 
 
(Eric.CLAUDE)

277

Lame courbe 

(Q - 277) 31/08/2010
 Je recherche tous renseignements sur ce couteau pliant en bon état avec une estampille ovale "Moulin à Sigean" (lecture incertaine !)
usage , datation approximative , etc.
merci d'avance pour votre aide ,
(Denis NEROU)
(R - 277) 30/09/2009
Je possède une dizaine d'exemplaires de ce couteau, de tailles et d'origines différentes.
Après des années à en rechercher l'origine et à écouter les bêtises transmises par les gens "qui savent" (vendeurs, collectionneurs, brocanteurs et autres professionnels), j'ai enfin réussi à obtenir les réponses à mes questions.

Tout d'abord, voilà ce que j'ai entendu comme définitions, erronées bien sûr :
- un "couteau à chaleur" pour essuyer la peau des chevaux,
- un "couteau de vannier" pour écorcer les brins d'osier,
- un "couteau d'arboriculteur" pour grattrer les mouuses et lichens sur les troncs,
- et même un "couteau de pêcheur" pour lever les filets des poissons,
- etc.

La solution est toute autre : tous les exemplaires que je possède ou connais proviennent de la région Aquitaine, du sud-ouest au sens large (Dordogne, Aveyron, Lot, Gers). C'est un couteau de paysan, d'éleveur, de vétérinaire : il s'agit d'un couteau coupe corne utilisé pour couper la pointe des cornes des jeunes bovins pour éviter qu'ils ne se blessent quand ils jouent et batifolent dans les prés. La lame n'est (d'origine) tranchante que sur la moitié postérieure. La jeune corne est coincée entre le manche et la lame près du clou pivot, et en serrant la moitié antérieure de la lame contre le manche, même utilisation qu'une cisaille, on coupe la pointe de corne (région pleine de la corne non inervée, donc opération non douloureuse).
Ces couteaux sont tous de la fin du 19e à début du 20e siècle, progressivement remplacés dans les fermes et les élevages par des cisailles vraies.


(Jean-Michel BROSSE)

276

1  2

 

3  4

 

5  6

(Q - 276) 23/07/2010
 Je possède un couteau assez original qui m’a été offert en 1945 (voir la fiche détaillée jointe). Je cherche à savoir d’où vient cette pièce qui a toujours été bien entretenue et est en parfait état. Les couteliers régionaux interrogés s’accordent pour dire que ce n’est pas un couteau suisse, sans plus.  
J’ai pensé que vous pourriez me dire quelle est l’origine de cet objet, éventuellement sa valeur au cas où il intéresserait un collectionneur..
 

- Poids 870 grammes, 93 lames et outils divers (clés, pinces, ciseaux à bois et à papier, poinçons, scies, etc.). Tous fonctionnent malgré leur taille : les ciseaux, les couteaux coupent. - Les ressorts sont tous en parfait état.

- Les lames se replient en quinconce. D’un côté du couteau (celui de la longue lime plate centrale) il y a 45 lames et objets ; de l’autre côté, celui des grandes lames et grands ciseaux, il y en a 48. Le maniement de l’ensemble doit se faire avec précaution du fait du tranchant des lames.

- Les côtés en nacre sont vissés et non rivés. Pas de poinçon ou autre signature repérés.

- Tout est en parfait état. Cela pourrait peut-être être le chef d’œuvre d’ouvrier coutelier puisqu’il n’y a pas de marque (hypothèse personnelle).

- Couteau rapporté par un prisonnier de guerre (mon oncle) de Silésie, en 1945. Ce cadeau lui avait été fait par une famille allemande chez laquelle il travaillait. Il me l’a offert.


(les traces sombres qui apparaissent sur certaines lames sont des reflets d’huile).

A l’avance je vous remercie si vous pouvez m’éclairer.

(André Berruer)
(R - 276) 27/07/2010

 

Un couteau quasiment identique se trouve sur la couverture du livre d'Yvan de Riaz "Le livre des Couteaux"
A la page 101 de cet ouvrage, il y a la description de deux couteaux datant d'avant la seconde Guerre, un de 50 pièces, originaire de Tchécoslovaquie et l'autre de 100 pièces, de provenance inconnue.
Ces deux modèles rares se trouvent à la Collection Coutellerie du Mont Blanc à Genève.
 
 
(Pierre COURBOULES)

274

Koumyia
(Q - 274) 8/07/2010
Je possède un couteau de culture Berbère et je cherche de l’aide pour l’identifier.
Longueur : 36.5 cm, dont 21 pour la lame
Le fourreau est en argent, tout comme le pommeau et la base du manche. Le manche est en ébène. L’intérieur du fourreau est fait de bois.
La lanière n’est pas d’origine, c’est moi qui l’ai ajoutée. Il est entièrement fait à la main. La lame n’est pas d’origine, elle porte un poinçon : [Aigle gravé] COLLER AGADER
J’ai fait une recherche sur ce poinçon, qui n’a pas abouti.
Le fourreau porte deux inscriptions en arabe (visibles séparément sur l’image), un ami m’a dit que l’une était la date (an 13 ou 31, du calendrier arabe), mais la date en elle-même n’est pas sûre, et l’autre inscription est probablement le nom de l’artisan qui l’a fabriqué. Peut-être que quelqu’un peut déchiffrer ces inscriptions ?
Le manche a été réparé deux fois, une avec du plomb, et la seconde fois, par moi-même, avec de l’Araldite.

Tous les renseignements sont les bienvenus !
(Moran CHARLOU)
(R - 274/1) 8/07/2010
Il s'agit d'une classique "Koumyia" marocaine, datant vraisemblablement de la deuxième moitié du XIX ème siècle. La lame est bien d'origine et provient certainement de Solingen, comme la plus part des belles lames de "Koumyia" de l'époque. (Les koumyia de qualité "normale" étaient généralement équipées de lames en vulgaire ferraille)
Je ne pense pas qu'il s'agisse de chiffres ou, alors très mal calligraphiés, et ce serait alors un "un" et un "quatre" (et non pas un trois) mais je penche plus pour du texte (sans doute une sourate à la gloire d'Allah.)

(JFL)
 

(R - 274/2) 14/10/2010
Le texte veut dire : "Moallem Abdallah ben belkassem'"
Moallem est un titre qui signifie seigneur, maître ou parfois tout simplement Monsieur de manière respectueuse, Abdallah est un prénom courant en Arabe (traduit textuellement par serviteur de Dieu). La suite n'est pas sure, c'est très mal écrit, il manque certainement les voyelles courtes (généralement non écrites en arabe) on peut croire lire 'ben' qui veut dire 'fils' et le dernier mot est à lire approximativement par Belkassem, ce qui ne veut apparemment rien dire, c'est certainement un nom propre) Il est courant en Arabe de donner son nom accolé à celui de son père : Monsieur Abdallah fils de Belkassem.
C'est donc juste une signature ou une dédicace pour un cadeau, et nullement une sourate ou texte religieux.

A lire évidemment de droite à gauche.

( Yann RAPHOZ )

273

ZZZ
(Q - 273) 8/07/2010
Je vous adresse afin d'identification une photo de cette dague (ou stylet) dans une étagère familiale depuis 5 générations.
Je vous remercie d'avance.

(Jean-Paul SAVY)
(R - 273) 26/11/2010

 

Il s'agit d'un poignard africain du peuple Mandingo ou Mandingue.
(Ils vivent essentiellement au Sénégal, au Mali, en Côte d'Ivoire, en Gambie, en Guinée, en Guinée-Bissau, au Burkina Faso et en Mauritanie.)


(Emmanuel GILLARD)
 

272

Multilames artisanal
(Q - 272) 7/07/2010
Quelqu'un aurait il déjà vu ce type de multilame de facture artisanale ?
Longueur fermé 12,6cm, grande lame 18,8cm. (les lames n'ont ni onglet ni marquage)
Les cotes sont en corne blonde d'un coté et brun noir de l'autre. Les platines et l'intercalaire central sont en tôle fer très fines.
La forme très curieuse du manche vient du fait que les 2 ressorts à bascule simple (en fer doux) sont droits et utilisés d'un coté pour 2 lames larges et  de l'autre coté pour 2 lames de faible hauteur.
(JFL)
(R - 272) 27/02/2011
Il s'agit d'un couteau multilame Thiernois du XVIIIème dont le modèle est reproduit dans un catalogue Thiernois peint à la main de cette époque. La marque figure à la table des marques. J'ai eu l'occasion d'avoir un couteau identique entre les mains des années 1790 à la marque du coutelier Thiernois Boyer.

(Christian LEMASSON)

267

2 couteaux
(Q - 267) 22/06/2010
 
Pouvez vous me donner des infos sur ces 2 couteaux:
- le premier, WESTERN BOULDER COLO L66 je pensai que c'était un couteau scout mais il a un marquage supplémentaire sur la lame, donc une origine et une date différente
- le deuxième est un couteau COLONIAL PRO RI (WWII)? je n' ai pas d'autre info.

(Gérald ALEXANDRE)
(R - 267) 25/06/2010
Le 1 est un poignard américain de la marque western qui était installé à Boulder au Colorado par HN Platts depuis 1913 environ.
(il s'agit d un poignard de chasse à dépecer)
La marque Western a fabriqué de nombreux poignard de camping et de chasse
Ceux ci furent apprécié par les G.I qui s'en sont équipé (en achat personnel) pendant la 2éme guerre mondiale.
La forme typique du pommeau leurs a valu le surnom de " shark knife " couteau requin
A partir de 1956 il ne fut estampillé que le nom Western et après les années 70 fut rajouté l'estampille "USA"
ensuite les lettres ont servi à la datation à partir de 1977 (A pour 1977, B pour 1978 etc.)
En 1978, la société a déménagé à Longmont
Western
 
Le  2  est aussi de fabrication américaine, mais  de la marque IMPERIAL et fabriqué à Providence

(Fabrice BEAUDOT)

266

Sabre
(Q - 266) 22/06/2010
 
Pouvez vous m'indiquer l'origine de ce sabre ?
Longueur totale : 109 cm, lame : 90 cm
Inscription sur un côté : WILKINSON et sur un coté : une couronne, en dessous X6, en dessous E ; de l'autre côté, une couronne, en dessous  9C, en dessous  E (l'ensemble 2 fois gravés), prés de la poignée : 1 (à droite) 16 (à gauche), sur la tranche  P.
Merci.
(Yves BOURDON)
(R - 266) 18/05/2011

Il s'agit d'un sabre ou latte de cavalerie anglaise 1914.18
Poignée en bakélite dévissable en bout. (il manque la garde)
 

(Raynald DUPERRY)

265

 couteau à la d'Estaing

(Q - 265) 28/05/2010
 
Pouvez vous me donner des informations sur l'origine et époque de ce couteau à la d'Estaing ?
La lame mesure 245 mm. avec un talon de 5,5 mm d'épaisseur
Je pense que ce couteau est espagnol, probablement d'Aragon, mais j'aimerai en avoir la confirmation
Merci d'avance.
(J.L.Martín Lou)
(R - 265) 17/01/2011

Il s'agit de couteaux de Sastago ( Provincia de Zaragoza - Espagne )

 

(Francisco ROURES)

262

 

(Q - 262) 4/04/2010

Je serai très reconnaissant si quelqu'un pouvait me donner des informations sur cette dague (et sa valeur)
Longueur totale 15 cm.
(ALEX)
(R - 262) 18/10/2010

 

Au vu de la tête figurant sur le pommeau de la dague , je peux affirmer que celle-ci est d'origine balinaise.

(M. CAMUS)
 

255

 Guillemin

(Q - 255) 3/02/2010

Je possède un couteau dont j'aimerai bien connaître la provenance. La lame porte un poinçon "GUILLEMIN" précédé d'un "N" couronné.
Merci d'avance

(Jean-Louis FAUCHON)
(R - 255) 6/02/2010
L’appellation GUILLEMIN fait référence à une très ancienne fabrication de coutellerie, puisque créée en 1623. Elle disposait d’une extraordinaire variété de signes de marquages; mais les principaux étaient le nom GUILLEMIN et le chiffre 50, couronnés ou non.
Dans les années 20, la marque appartient à BARNERIAS Fils, qui restera en appellation commerciale, au-delà des cessions successives, jusque dans les années 60.
En remontant, avant 1920, on trouve son prédécesseur Guillemin Fils Jeune & Cie, succédant lui-même à Guillemin -Touche ; plus ancien encore, une maison Guillemin - Mallaret.
Antérieurement, le nom Guillemin n’apparaît pas. Seule hypothèse complémentaire éventuelle : sur la table d’étain, le 15 Mai 1884, a été déposé le chiffre 150 (et non 50) ainsi que le 350, par GUILLEMIN-BETANT. Il n’est pas impossible que cette même lignée n’ait, un peu plus tard, utilisé le 50, celui-ci n’étant plus utilisé ou tombé en désuétude.

(Alain BUREAU)

(R - 255/2) 7/02/2010
Dans le Camille Pagé :( page 277 tome 2) un GUILLEMIN fabricant de couteau fermant est présent à l'exposition de LANGRES en 1873 en qualité de coutelier de NOGENT, et également présent aux expositions suivantes sous le nom de GUILLEMIN - RENAULT
Comme ce couteau paraît plus récent il ne s'agit peut être pas du même GUILLEMIN ??

(Pierre COUBOULÉS)

(R - 255/3) 9/06/2010
Voici quelques compléments d'information concernant les précédents avis et la marque du N couronné qui pourrait bien être une marque thiernoise.
- Le 7/4/1815, Montraynaud Henry dépose le N couronné. La marque figurait déjà au carreau 23, ligne 15 de la table de plomb (1590-1750 environ)
- Le 21/2/1859 dépôt de la marque par Lhéraud-Burias Antoine qui la tient de Pierre et Grégoire Lhéraud.
  La marque figure au N° 363 sur la table d'argent (1812-1857)
- Le 2/02/1874, Guillemin fils aîné dépose le N couronné suivi de "A L'EPREUVE LHERAUD"
- Le 23/8/1877, Guillemin-Bathol dépose le N couronné
- Le 10/06/1890 , la Veuve Guillemin dépose le N avec et sans couronne
  Plus de dépôt enregistré après cette date mais le N couronné et le patronyme GUILLEMIN sont désormais clairement associés.

(Michel FERVEL)

254

 Sabre

(Q - 254) 23/01/2010

J'ai récemment acquis ce sabre (dont la lame de 85 cm est étrangement droite et fine (2cm maximum) et je désirerais avoir des informations sur son origine, son époque, sa valeur etc...
En espérant avoir quelques informations ...
Merci d'avance

(Isabelle HAUSTANT)
(R - 254) 25/02/2010
Il s'agit bien d'un briquet Vieille Garde. Le même est visible sur www.armesanciennes.fr/index.php?id=39
Il a existé des sabres refaits sous Louis Philippe mais leur dimension légèrement plus réduite les trahissent.
Le votre à peut-être perdu ses marquages...

 

(Réponse donnée par http://armesanciennes.fr)

253

 Dague de chasse

(Q - 253) 13/01/2010

J'aimerais avoir des renseignements sur cette dague de chasse
Lame signée BUHOT et datée de 1866
Avec tous mes remerciements

(Claude RECEVEUR)
(R - 253/1) 23/01/2010
La ville allemande de SOHLINGEN, située dans un triangle Hanovre-Hambourg-Brême, (à ne pas confondre avec la capitale coutelière SOLINGEN, située à proximité de Dusseldorf), compte aujourd’hui moins de 1000 habitants. Elle a pourtant été pendant près de 4 siècles le siège d’une prestigieuse manufacture d’armes (épées surtout),réputée pour la qualité de sa trempe ; et qui a produit pour toute l’Europe,maist particulièrement pour la France. L’une de ses particularités était de ne pas marquer en son nom propre, mais au nom du coutelier d’Armes ou du  Fourbisseur qui passait commande. Nombre d’entre eux étaient même regroupés de façon très aléatoire sous un signe de marquage commun, regroupant en fait des couteliers très différents, et même très échelonnés dans le temps.
Ce modèle de dague de vénerie a fait l’objet de quelques ventes publiques dans la dernière décade : elle relève de l’une de ces marques collectives, dite « de la fabrique de la marque au Raisin à Sohlingen ». En effet, les gravures au burin et à l’acide faisaient figurer systématiquement quelques grains de raisins, ou une belle grappe, parfois entourée d’une formule. Le texte était en français lorsque le commanditaire le demandait (voir photo lame épée). C’est aux 17 et 18èmes siècles que cette fabrication a connu son apogée, avec 2 fabricants célèbres, Johann Gottfried KATTER, et Philipp FERTZ, dans les années 1770-1780.
Cette dague a un manche en ébène strié ;  et le nom « BUHO »T est vraisemblablement celui du commanditaire, éventuellement celui d’un personnage ayant réellement participé à la fabrication, puisque des artisans français faisaient parfois la route jusqu’à cette manufacture. Plus tardive, elle relève cependant de ce même processus original de création.
Sohlingen
(A. BUREAU)

(R - 253/2) 17/01/2010
Il semble que ce soit Felix Buhot et rien d' étonnant qu'il ait gravé, à l'époque, une lame à l'eau forte.

Félix Hilaire Buhot, né à Valognes le 9 juillet 1847 et mort à Paris le 26 avril 1898, est un peintre, aquafortiste et illustrateur.
Il participe pleinement du renouveau de l'eau-forte au XIXe
L’eau-forte est un procédé de la gravure en creux sur plaque métallique."Cette appellation elle-même est celle de l’acide nitrique étendu d’eau : l’aqua-fortis des anciens alchimistes".

(Fabrice BEAUDOT)

252

 Couteau Herder

(Q - 252) 21/11/2009

Ce couteau Herder Phila ressemble par sa garde et son manche à l'Herder Phila commando.
Par contre sa lame est totalement différente.
Couteau militaire ou de cuisine? Qu'est-ce?
Merci de votre aide.

(Bernard RAMETTE)
(R - 252) 24/11/2009

 

Sur le livre américain "Military knifes" le même couteau est en photo avec la même interrogation : c'est une énigme !
et personne sait si il s'agit d'un vrai ou d'un faux!
 
(Fabrice BEAUDOT)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 (période 2009 / 2012)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

248

Glaive
(Q - 248) 8/11/2009
 
Quelqu'un pourrait il m'aider à trouver l'origine et l'époque de ce glaive
Merci d'avance
(Gérard PETRIQUE)
(R - 248)13/11/2009
Vous avez la un glaive Français,d'artillerie du mod.1771.
Si les ailes de la soie n'apparaissent que sur env. 25 mm sur les cotés de la poignée c'est un deuxième type.(il me semble que c'est le cas,sur la photo).
Les poinçons,vus d'ici semblent l'authentifier... mais il y a beaucoup de copies!
Le fourreau n'est pas d'origine.
(RUSERA)

17/11/2009
 
Il s'agit d'un glaive d'artillerie français, Modèle 1771
(Dominique)

245

Sabre Stéphanie
(Q - 245) 26/10/2009
 
Ce sabre (d'origine prussienne ?) est dans ma famille depuis des années. Est ce que quelqu'un pourrait m'en dire plus sur sa provenance?
Est ce qu'il existe un ouvrage de référence pour ce type d'arme?
Merci

( Stéphanie)
(R - 245) 3/11/2009
Ce sabre est un sabre de cavalerie de l' Empire Allemand - modèle 1889, lui même inspiré du sabre prussien M 1852 -
Doté d'un pommeau à calotte courte, il est à modèle unique, mais comporte un médaillon sur la coquille, variant avec la région dont est issu le corps armé : Bavière, Hesse, Mecklembourg, Prusse, Saxe ou Wurtemberg.
Celui figurant sur ce sabre est Prussien
Sabre de Cavalerie  Prussien
 (Alain BUREAU)

244

Aigle
(Q - 244) 26/10/2009
 
Je cherche depuis plusieurs jours, sur Internet les origines de cette épée (ou peut être sabre ?) sans  trouver quoique ce soit sur cet aigle couronné.
je vous joint donc une photo, en espérant, que quelqu'un pourra m'éclairer.
Merci d'avance.

( Didier MONSALLIE)
(R - 244) 3/11/2009
Il s’agit d’une épée d’officier d’infanterie prussienne ; vraisemblablement modèle 1889. Elle a généralement une longueur de 94 cm, pour une largeur de lame de 2.5cm.
Les initiales figurant sur le côté extérieur de la poignée représentent les lettres et chiffres romains « WRII » ; correspondant aux initiales (en allemand) de l’Empereur d’Allemagne, simultanément Roi de Prusse : Guillaume II .
Les armes figurant sur les « oreilles » de la garde sont les siennes.
On ne voit pas sur la photo la figure terminale du pommeau ; mais elle était usuellement fabriquée en forme de couronne impériale à facettes.
Ci contre, la photo d’une épée similaire, sur laquelle on voit bien cette particularité.
 (Alain BUREAU)

243

Dague (chinoise ?) de Nice
(Q - 243) 26/10/2009
 
Connaissez-vous cette dague ou poignard ?
Trouvé, il y a fort longtemps sur un chantier à Nice, son propriétaire  s'est  toujours demandé quelle était sa provenance....et il cherche depuis  longtemps son origine.
Les inscriptions gravées sur la lame semblent être des idéogrammes chinois ou, du moins, asiatiques

 Si vous pouviez lui apporter un éclairage, il en serait fort content.

 (Claudine REILLE)
(R - 243) 21/01/2011
L'objet doit être fait en bronze ou dans un alliage imitant ce métal.
Il semble s'agir de l'un des nombreux modèles de copies d'épée courte chinoise antique. Ces copies sont faites en Chine même, souvent par moulage d'un original. Les modèles reproduits datent presque tous de la période Zhou (qui a duré du XIe au IIIe siècle av. J.-C. et comprend notamment la période des "Royaumes Combattants", Ve-IIIe siècles av. J.-C.). L'épée courte en bronze - en fait un grand poignard - était l'arme de prestige de cette époque, avant d'être remplacée par l'épée longue, en bronze sous les Qin puis en fer sous les Han.
Les copies sont de qualité très variable, souvent trop lourdes et avec un "tranchant" qui ne tranche rien. Cependant, certaines sont très réussies et toute une série de ces pièces a été vendue aux enchères à Paris dans les années 2000 comme authentiques. Au cours des dernières années, la société "Le Hussard" de La Tour du Pin en a vendu plusieurs - mais comme copies.

(Iaroslav LEBEDYNSKY)

240

Sabre Rottard Paris
(Q - 240) 6/10/2009
 Pouvez vous me dire si vous connaissez l'origine de ce sabre qui appartenait à mon grand père, il est gravé sur la garde: Rottart à Paris " et il y a 3 poinçons sur le bas de la lame : C avec une couronne au dessus et 2 palme de chaque coté, et un B avec une étoile au dessus le tout dans un ovale et, sur la tranche de la lame, il est marqué "Manufacture de Châtellerault Mle mars 1604"
Merci d'avance

(Michel VANOIS)
(R - 240) 25/02/2010
Il s'agit d'un bon sabre 1845.
Vous verrez le même, mais pour Officier (1855) sur le lien: www.armesanciennes.fr/index.php?id=42
Le votre ne peut avoir comme date 1604. Elle est certainement plutôt 1864.

 

(Réponse donnée par http://auxarmesanciennes.free.fr)

235

Epée
(Q - 235) 18/07/2009
 
Quelqu'un pourrait il dater cette épée (et éventuellement m'indiquer sa valeur?)
La lame est gravée aux trois quart de de sa longueur (85cm). Longueur totale de l'épée1,02m
Merci.d'avance
(A. HERAUD)
(R - 235) 24/11/2009

 

Il s'agit d'une épée "KASTANE" du Sri Lanka, probablement du XVIIIème siècle.

 

(Robert GARCIA - http://www.pihakaetta.es/index.htm  )

234

0026
(Q - 234) 12/07/2009
 
J'aimerai avoir quelques informations sur ce long couteau qui m'a été offert. Il a été acheté dans un village berbère marocain. Selon le vendeur, l'objet serait ancien. La lame est en acier mais n'est pas aiguisée, le manche et l'étui sont dans un alliage à base de cuivre (traces d'oxydation bleue) décoré à la main.
Merci.
(Sylvain PROTOS)
(R - 234) 14/07/2009
Cette lame est une NIMCHA : sabre droit ou à faible courbure produit au MAROC dès le 17ème siècle (voir photo d’une Nmcha du 19ème), avant de gagner l’essentiel du continent africain.

Le manche est le plus souvent en corne, rarement en bois; quelquefois en corne ou bois revêtu d’un habillage métallique (c’est le cas de ce modèle); mais très rarement au Maroc !.

Conformément aux fabrications traditionnelles, le manche est souvent pourvu d’un pommeau coudé du côté tranchant de la lame. Il semblerait qu’à l’inspiration des sabres européens, ait été ajouté ensuite cette garde particulière, assez fine, qui lui donne la silhouette permettant de le classer comme « sabre ».

A noter que l’on retrouve souvent, même sur des modèles anciens, des lames qui sont manifestement d’origine européenne.

Curieux retour de l’histoire : l’Italie s’est inspirée de ces productions pour fabriquer, au 18ème, des petites dagues épées de chasse de conception similaire (voir photo d’un manche 18e – Musée « castello Sforzesco » de Milan)

On retrouve, également, à partir de la second moitié du 19è, des systèmes équivalents de manches à garde fine carrée, en Inde et dans une partie de la Turquie.
Nimcha Epée de chasse 18° (Italie)
(Alain BUREAU)

233

sabre réglementaire nipon
(Q - 233) 8/06/2009
 Pouvez vous me donner des renseignements sur ce sabre japonais?
Merci d'avance

(Loïc SANSOUS)
(R - 233) 2/07/2009
Ce sabre japonais date de la période SHOWA (1926-1989)

De manière plus précise, ces sabres – souvent décrits sous la dénomination "KYU GUNTO" sans tsuba mais avec une garde poignée, sont directement inspirés de ceux utilisés en Europe, et plus particulièrement du sabre français de cavalerie modèle 1886.

C’est à l’occasion de la seconde guerre mondiale que le Japon en a produit de grandes quantités, avec des qualités très variables, selon qu’il s’agissait de forgerons privés (commandés individuellement par des officiers), ou de réalisations industrielles de série, par forge mécanique ou usinage (principalement destinées aux sous-officiers).

Des copies de qualité inférieures ont aussi été réalisées vers le milieu du 20ème, pour équiper des troupes chinoises.

(Alain BUREAU)

231

Spiderco
(Q - 231) 8/06/2009
 Voici quelques photos d’un couteau Spyderco que je possède, mais dont je ne parviens pas à retrouver le nom. Je sais qu’il s’agit d’une version spéciale qui a été vendu par Spyderco avec une gravure en relief fait par je ne sais qui. Pouvez-vous m’aider ?
Merci d’avance

(Patrick GHAYE)
(R - 231) 01/07/2009

C'est un Spyderco C13 GDW "Lone Wolf" Pro-Venator, gravé par Gary Blanchard.
 
(Jean-Pierre Mosson)

227

Sabre
(Q - 227) 29/05/2009
J'ai récemment hérité de ce sabre, et j'aimerais en savoir plus sur sa provenance.
Pas d'inscription particulière, lame de 80 cm de long.
Merci d'avance.

(Edouard SEVE)
(R - 227) 6/08/2009

Il s'agirait à première vue d'un sabre,Français, d'officier supérieur d'infanterie, modèle1845.(fourreau acier postérieur à 1847).

(Rui PRAZERES)

225

Couteau - outil
(Q - 225) 25/05/2009
J’ignore quelle est l’utilisation du couteau :
Lame à double tranchant, lime-tournevis vérouillable, manche encoché au fond duquel se trouve 1 lame crantée réaffûtable.
Marque BOULAY avec une serpette (au talon de la lame)
Merci pour toute info.

(René PAILHÈS)
(R - 225) 21/07/2009

C’est un couteau de vitrier. Il manque peut-être le diamant pour découper le verre.

(Charles Nodé-Langlois)

(R - 225/1)18/12/2009
Il s'agit d'un couteau d'électricien permettant de dénuder l'extrémité des fils électriques en les insérant dans les encoches et les faisant tourner après avoir rabattu la lame.
(JFL)

224

BLATGE
(Q - 224) 21/05/2009

Quelqu'un aurait il déjà vu ce type de couteau ?
Longueur ouvert 165mm, fermé 90,7mm.
Lame très épaisse (3,36mm après le talon), à talon carré, marquée très nettement et très profondément BLATGE après un dessin d'une plume(ou taille plume)
Ressort forgé. Plaquettes corne noire (avec marques du séchage à chaud sur grillage) fixées sur platines fer par rivets acier et rosettes proéminentes laiton.
Le degré de précision des ajustages, la finition générale et le très beau marquage font penser au travail d'un grand professionnel. La finition semblerait être celle de Châtellerault, de Nogent ou de Langres. Le nom sonne catalan, mais pas le couteau. La cuisson de la corne sur grillage a été très prisée par les Thiernois...
Alors ?
(JFL)
(R - 224) 25/05/2009
Le logo n'est pas une plume mais un taille plume, quant au couteau, on peut le dater 1ère moitié du XIXème avec des restes du XVIIIème, mais très difficile à identifier. En espérant que d'autres internautes connaissent ce genre de couteau.....
Bien cordialement
(Pascal MORIN)

(R - 224/1) 3/12/2011
La marque est connue à Thiers sous le nom de "le canif ouvert". Elle a été déposée le 17/03/1810 par Rémy Barge (Cf. www.marques-de-thiers.fr/). Elle a été renouvelée à plusieurs reprises par la suite.
Antérieurement, elle figure également sur la table de plomb commencée en 1592, mais avec un graphisme un peu différent.
La forme du couteau se retrouve, quant à elle, sur un catalogue peint à la main, qu'on peut dater du 18ème siècle ou tout début 19ème (prix indiqués en livres et sols ayant eu cours, théoriquement jusqu'à la révolution mais s'étant prolongés au-delà - Ben oui, il m'arrive encore de compter en francs !). On y voit également un exemplaire de "canif". (voir photos jointes).

Catalogue du XVIII° Catalogue du XVIII° Catalogue du XVIII°
  (Michel FERVEL)

221

serpette en bronze
(Q - 221) 21/05/2009
J'ai trouvé ce petit objet en bronze (env.10cm) qui ressemble à une lame de serpette??
Quelqu'un peut-il m'en dire plus?
Par avance merci
 
(Jean-Luc RABY)
(R - 221) 11/11/2009
C'est certainement un couteau à bétel.
J'ai rencontré ce type de lame en Inde du sud dans des années 80

(Alain MAX)
 

220

OUTIL ?
(Q - 220) 12/05/2009
C'est un couteau de métier, mais quel métier ?
Tout ce que je sais c'est qu'il est Allemand, marquage lame "FRIEDR.HERDER ABR. SOHN SOLINGEN GERMANY" dans le sens horizontal et entouré d'une part du symbole du pique et de l'autre de deux clés entrecroisées. Une autre inscription, juste à côté, dans le sens vertical indique "Don Carlos".
Il semble du milieu 19ème, manche en chêne probablement.
La longueur de la lame se règle au moyen de 5 crans sur une crémaillère qui s'ouvre pour débloquer la lame. En position extrême, la lame ne rentre pas entièrement dans le manche, afin de pouvoir la saisir.
 Viroles en laiton.

J'étudie avec attention toute offre d'achat de couteau à système, de toute provenance et de toute complexité.
On peut me joindre par mail : desse.philippe@numericable.fr
(Philippe DESSE)
(R - 220) 7/ 01/2010
J'ai un couteau semblable dont la marque (espagnole) est Payá. Il s'agit de un couteau de pêcheur à lame réglable.

(José Manuel PEREZ)
 

218

Kahrd
(Q - 218) 3/04/2009
Pourriez vous me donner des renseignements au sujet de ce poignard que je suppose être indien?
Merci de votre réponse
(Jean-Michel MUSMEAUX)
(R - 218) 5/04/2009
Il s’agit là d’une version moderne et bon marché – pour touristes – de couteaux du Rajasthan auxquels sont appliqués la technique du "koftgari" ou damasquinage.

Cette technique est toujours mise en œuvre de nos jours, particulièrement à Udaipur.
(J’ai vu les mêmes à Gembloux sur la table d’un fabricant et marchand indien qui vendaient aussi de "bonnes reconstitutions" et des antiquités.)

(Jacques DELFOSSE)

215

Glaive
(Q - 215) 26/03/2009
Je viens juste d'avoir ce glaive qui semble, d'après mes recherches sur Internet, être un glaive d'artillerie, très semblable au modèle Américain de 1831 et aussi à un modèle Français.
La lame fait 48cm de long et n'a pas de poinçon, La longueur totale du glaive est de 66 cm.
Je serai très heureux si quelqu'un pouvait identifier ce glaive et me donner une évaluation de sa valeur.
(Paddy CARUANA-DINGLI)
(R - 215) 30/04/2009
Il s'agit d'un glaive français fantaisie d'officier d'infanterie vers 1850.
 
(Réponse donnée par http://auxarmesanciennes.free.fr)

(R - 215/1) 06/06/2009
Non, il s'agit d'un glaive de la Garde Civile Pontificale, modèle 1847 ("Storia dell'arma bianca Italiana" page 340)

(Paddy CARUANA-DINGLI)

(R - 215/2) 01/07/2009
Je pense que la bonne réponse est que mon glaive s'appuie sur le style Italien mais monté pour un officier de la Garde Nationale avec une lame de Charrière qui est connu pour les armes de luxe à Paris...

(Réponse donnée par http://auxarmesanciennes.free.fr)

213

Sabre St Etienne
(Q - 213) 25/03/2009
J'ai cette épée chez moi, j'aimerais connaître son époque et aussi  sa valeur....
Merci par avance
(Carine MESTRE)
(R - 213) 30/04/2009

Il s'agit un sabre d'officier d'infanterie français fantaisie modèle 1882 avec une poignée modèle 1855.

(Réponse donnée par http://auxarmesanciennes.free.fr)

212

Glaive
(Q - 212) 25/03/2009
Pourriez-vous me renseigner sur l'origine (et la valeur) de ce glaive?
Merci d'avance
(Jean-Yves VIE)
(R - 212) 26/03/2009
C'est une dague militaire austro-hongroise de la 1ère guerre mondiale
souvent appelée "nettoyeur de tranchées"


(Michel Garcia)

211

Sabre noir
(Q - 211) 25/03/2009
Pourriez-vous identifier  identifier ce sabre, acheté aux puces il y a 30 ans ?
La poignée semble en corne…

(Jean-Pierre MASSON)
(R - 211) 30/04/2009
Il s'agit d'un sabre d'officier d'infanterie français modèle 1882

(Réponse donnée par http://auxarmesanciennes.free.fr)

210

Dague de Chasse
(Q - 210) 17/03/2009
Pourriez-vous identifier cette dague de chasse ?
De quel Atelier de fabrication provient-elle ? Celle-ci a été trouvée en Franche-Comté (serait-elle espagnole ?).

- longueur totale : 570mm; longueur de lame : 430mm,
- poignée de garde en bois genre ébène,
- gravure identique sur les 2 faces de la lame (16-16 serait-ce la date de fabrication ?)
Merci d'avance.

(Marc CHEVASSUS)
(R - 210) 22/03/2009
Quelques simples observations :
- Si 1616 était une date, il s’agirait d’une fabrication italienne et non espagnole : ANNO signifie bien « année » en italien (alors qu'en espagnol ANO désignerait plutôt un orifice naturel . . . situé vers l’arrière du corps !!)
- De toute façon les dagues de chasse du 16ème et de quasiment toute la durée du 17ème sont des lames plutôt courtes, et très larges (héritage mixte des scramasaxes et des couteaux paroirs)
- Ce genre, plus fin et élancé, situe davantage l’objet vers les 18ème & 19ème siècle ; impression confortée par la présence de quillons de garde à motif inversé (il manque en effet l’une des têtes, qui serait tournée côté pointe); ainsi que la pointe ornementale de pommeau, présente également à cette époque.
Bien cordialement
(Alain BUREAU)

(R - 210/1) 23/03/2009
Le mot "ANNO" est tout simplement du latin, et je pense que la lame est du XVIIème, mais montée sur des éléments XIXème ( on devine une adaptation de la lame trop large)
Bien cordialement,
(Pascal MORIN)

209

Couteau à la d'Estaing
(Q - 209) 16/03/2009
  Un ami m'a cédé ce couteau et je ne sais pas de quoi il s'agit , quelqu'un pourrait peut être me dire.
Il mesure 27,30 cm ouvert, marqué n° 6 SHEFFIELD STEEL et un autre marquage que je n'arrive pas à déchiffrer.
A noter sur le manche il y a la photo d'un homme avec des lunettes et cravaté . Merci d'avance
 

(Jacques TRANCHANT)
(R - 209)16/03/2009
Il s'agit d'un couteau dit "à la d'Estaing" du nom de l'Amiral qui fit faire ce type de couteau pour son usage personnel.
Mais le marquage "n° 6 SHEFFIELD STEEL" ne me convainc pas du tout, les couteliers de Sheffield inscrivant généralement leurs noms...
Le marquage sur la lame fait penser à un marquage Turc et la sympathique décoration du manche ne fait pas très britannique...
Alors ??
(JFL)

(R - 209)17/03/2009

Cette dague à la d’Estaing – du moins son montage et sa garde  me font furieusement penser à une autre que j’ai chez moi et qui est d’origine …PAKISTANAISE !!!
(Jacques Delfosse
"the Belgian Knife's Society" ASBL/VZW/NPA secre
tary)

207

Baïonnette
(Q - 207) 15/02/2009
 Pouvez vous me dire si cette baïonnette est française et m'indiquer sa date de fabrication ?
Merci d'avance.

(Alexis)
(R - 207) 19/03/2009

Il s'agit, sans aucun doute possible, de la très classique baïonnette française, pour le fusil Gras 1874.
Elle doit être marquée de sa manufacture d'origine, sur le talon de la lame.

(Christian AUFRAGUE)

206

Lion
(Q - 206) 15/02/2009
 Je possède cette pièce suite à un héritage.
Après plusieurs recherches infructueuses, je désirerais  que l’on puisse me renseigne sur l’origine de cette dague ou baïonnette à tête de lion en bronze.
Taille de la lame: 47cm et au total 61cm.
Peut être d’origine pompier? Merci par avance aux internautes.
(Sébastien)
(R - 206) 01/07/2009
Ne s'agit-il pas d'une dague de l'armée bourbonienne de la Maison Royale de Bourbon des Deux-Siciles?

(Louis LOTHAR)

(04/08/2009
il s'agit d'un Impérial Bayerische Artillerie Seitengewehr Model 1892. C'est à dire, une courte épée d'Artillerie de Bavière Model 1892..

(Rui PRAZERES)

205

Sabre
(Q - 205) 15/02/2009
 Je suis un collectionneur amateur et j'ai trouvé à acheter un sabre d'officier d'infanterie modèle 1821 avec fourreau 

Comment -être sûr que c'est en original ?
Quel est son estimation approximative ?
Merci pour votre aide précieuse.
(Gérard HEULIN)
(R - 205) 30/04/2009
C'est une monture de sabre d'officier d'infanterie modèle 1821 avec une lame et un fourreau d'officier d'infanterie modèle 1845.
Ce qui n'est pas cohérent, c'est probablement un remontage.

(Réponse donnée par http://auxarmesanciennes.free.fr)

204

Dague Napoléonienne
(Q - 204) 15/02/2009
En sauriez-vous plus sur une dague présentée comme une dague Napoléonienne, sur laquelle on peut voir :
- Un marquage sur la lame : "Garde Impériale"
- Un marquage "N"
- Un poinçon KL encerclé
- Un marquage "Mfre de Versailles Mars 1811"
Merci d'avance
(Johann GEISWILLER)
(R - 204) 30/04/2009
 
C'est un remontage de poignée de dague de chasse du XVIII avec une lame bidouillée.

(Réponse donnée par http://auxarmesanciennes.free.fr)
 

202

poignard
(Q - 202) 22/01/2009
Pouvez vous me renseigner sur ce poignard de 25 cm de long?
Merci d'avance
(Francine TURCAN)
(R - 202) 19/03/2010
Il me semble qu'il s'agisse d'un couteau (pas d'un poignard) de la région nord-est du Brésil.
Il faudrait avoir plus de renseignements concernant les matériaux du manche et les dimensions de la lame.
La lame est probablement un produit d'importation (lame brut de forge et travaillée ou forgée sur place).
La datation dépend de la nature du  métal du manche.
Origine probable Province de Pernambuco ou bien Alagoas.
La gaine en cuir indique Pernambuco.
(Augusto Jose de Sa Campello)

201

Couteau argent
(Q - 201) 30/12/2008
Je recherche tous les renseignements possibles sur le poinçon de la lame de ce couteau pliant en argent. Sur un coté du manche, il y a l'empereur Austro-hongrois François-Joseph 1er et une partition musicale sur l'autre.
 

(Jean-Pierre MOSSON)
(R - 201)  7/04/2011
Dans un livre anglais sur les poinçons et marques des couteliers allemands de 1871 à 1945, il y a un texte qui correspond exactement à la description de ce poinçon :

" SSS with what may be an auger in outline.
A letter lies either side of the auger, with a third 'S' supine at the base.
Hermann Schulder (1897, no. 24508) Solingen. Registery class. 9b.
style: roman.

(Pascal VANLAIR)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(période 2008 / 2009)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

199

002
(Q - 199) 12/12/2008
Quelqu'un pourrait il me dater cette épée et m'indiquer son affectation?
Longueur de la lame = 83cm
D'avance merci

(DEJO)
(R - 199) 30/04/2009
 
C'est une épée d'officier à la française début XVIII

(Réponse donnée par http://auxarmesanciennes.free.fr)

198

Couteau Christian Aufragne
(Q - 198) 12/12/2008
je possède ce couteau depuis plusieurs années et n'ai toujours pas trouvé à quoi il pouvait être utilisé, ni son origine géographique, qu'en pensez-vous ?
Merci d'avance aux internautes

(Christian Aufragne)
(R - 198/1) 13/12/2008
Selon moi, votre couteau est tout simplement une sorte de "KERAMBIT" Pilippin !
Ce couteau qui était, à l'origine un couteau de pêcheur, est devenu une arme dans certains sports de combats de cet archipel.
(Jacques Delfosse)

(R - 198/2) 31/12/2008
Il s'agit en effet d'une variante très peu courante du KERAMBIT ou KARAMBIT de l'archipel indonésien,
Sans anneau et datant de la fin du 19ème ou tout début du 20ème siècle.

(Jean HAMON)

197

2 dagues allemandes
(Q - 197) 22/11/2008
Pourriez-vous me donner des informations sur ces deux dagues allemandes ?
La grande mesure 40 cm et sa réplique miniature mesure 20 cm.
Je suppose que la grande devait servir à la parade mais la miniature ?
Dès à présent je vous remercie pour tout renseignement que vous pourrez me procurer.

(Jacques MONNOM)
(R - 197) 24/11/2008
C'est une dague d'officiers de l'armée de terre allemande, année d'adoption 1935.
Les premier modèles ont les garnitures plaquées argent; à partir de la guerre on utilise l'aluminium par économie. La poignée peut être blanche, jaune ou orange (sans signification pour le grade ou l'arme) avec l'aigle de la Wehrmacht aux ailes déployées.
Remarque : le port de cette dague était réservé aux officiers de l'armée de terre quel que fut leur grade et aux sous officiers (à partir du grade de feldwebel)
Elle faisait partie de l'uniforme et a ce titre son port était obligatoire sauf pour le service à l'intérieur de la caserne, en manoeuvre et en campagne.
Anecdote :on trouve souvent ces pièces avec le fourreau marqué d'un plat vers le bas de la lame car il arrivait fréquemment de le coincer  dans la portière de voiture!
(Fabrice BEAUDOT)

196

Modelo Patentado
(Q - 196) 16/11/2008
 
Vous seriez aimable de bien vouloir me renseigner sur ce couteau marquage "Todelo Patentado"
Merci  d'avance.

(A. DUPOND)
(R - 196) 22/11/2008
En 1936, ce poignard a été fabriqué en Espagne pour la jeunesse Franquiste.
Il était identique aux poignards de la jeunesse hitlérienne, mis à part la pointe de la lame qui était type Bowie (et l'insigne Franquiste sur le manche)
Par la suite, comme en Allemagne après la guerre, cette fabrication a continué comme souvenir pour touristes.

(Fabrice BEAUDOT)

195

Sabre Toledo
(Q - 195) 16/11/2008

 

J'ai acheté ce sabre....et cherche à savoir si c'est vraiment un original de Tolède de 1840

(Laurent GOURDEAU)
(R - 195)30/04/2009
 
C'est un remontage d'une lame sur une poignée de sabre briquet modèle an XI

(Réponse donnée par http://auxarmesanciennes.free.fr)

194

Couteau de tranchée
(Q - 194) 15/11/2008
 
J'ai récemment trouvé sur un vide grenier le couteau dont je joint quelques photos. Il fait 28 cm de long.
 Est-ce que vous savez, par hasard, ce que c'est ?
Merci d'avance
 
(Stéphane DUCLOS)
(R - 194/1) 15/11/2008
Il s'agit d'un couteau de tranchée réalisé par Chéron et Vogt dans le cadre des commandes dites de "poignards Coutrot" (du nom du Lieutenant Colonel Lucien Coutrot qui faisait la liaison entre les fabricants et l'armée en 1915/1916)
La lame ressemble beaucoup à celles des modèles 6,7 et 8.
La garde ovale marquée C.V dans un ovale ressemble à celle du modèle 6 et également à celle d'une variante du modèle 1.
Le manche, quant à lui, ne ressemble à aucun de ceux des modèles connus. Il s'agit vraisemblablement d'un prototype non répertorié, peut être celui du modèle N°4 qui avait fait l'objet de correspondances entre le Colonel Coutrot et le Directeur du Service des Forges à Paris.
Il  n'est pas décrit dans ces correspondances et il ne semble pas avoir laissé de trace !
Vous êtes peut être l'heureux possesseur de l'unique exemplaire du modèle N°4 !!!!
(JFL)

(R - 194/2) 16/11/2008
Il faut savoir si la lame est rivetée ou non car il est probable que cela soit un n° 6 dont le manche a été simplement refait
Il faut savoir qu'à l'arrière il y avait des ateliers et il est possible qu'ils aient utilisé un manche déjà fait (lime ou poignée d'autre outil )
De plus, avec cette forme de manche, il n'y a pas besoins de garde donc aucun intérêt de mettre la garde en fer. (sur le n° 2 c'est le manche qui fait garde)

(Fabrice BEAUDOT)

(R - 194/3) 17/11/2008
Après avoir étudié attentivement les photos de votre poignard, je pense qu'il s'agit effectivement (comme vous l'avez mentionné) d'un poignard conçu par le lieutenant-colonel Coutrot..
A mon avis, il s'agit du poignard n° 6 dont la lame à 2 tranchants est fabriquée avec un véritable acier à couteau et non des rebuts de sabre ou de baïonnette comme les modèles précédents (épée baïonnette modèle 1886 ou sabre de cavalerie modèle 1854). La marque C.V sur la garde est celle de la Maison Chéron, Vogt et Compagnie.
Ce modèle a été également fabriqué par la Maison Georges Pagé (marquage sur la garde G.P.). C'est ce modèle là que le musée de l'Armée possède dans ses collections.
La seule différence entre la fabrication de la Maison Chéron, Vogt et Compagnie et celle de la Maison Georges Pagé semble résider dans la forme de la poignée en bois.

(Réponse du Musée de l'Armée)

193

Epée
(Q - 193) 14/11/2008
Épée trouvée dans une marnière, avez-vous une idée de son époque et de sa provenance?
Merci d'avance

 

(Valérie JANI)
(R - 193) 17/07/2009
Il s'agit d'une dague de chasse faite par les Ets Coulaud de Klingenthal aux environs des années 1850.
Je possède exactement la même, sans fourreau mais en parfait état long totale 670 m/m lame double tranchants à 2 gouttières de 500 m/m fusée en corne de buffle, pommeau en chapeau.
Dague de chasse
(Jacques BILLAUDEAU)

191

Sabre garde républicaine ?
(Q - 191) 13/11/2008
J'ai en ma possession ce sabre, pourriez vous m'aider à trouver son origine? Je pense que ce doit être un sabre de la garde républicaine, mais je n'en suis pas sur!!!
Pouvez vous également me donner sa cote si possible?
Je vous en remercie d'avance
 
(Jacques JARRELOT)
(R - 191) 24/11/2008

Il s'agit d'une copie sûrement de fabrication indoue.
Les lames de sabre n'ont jamais été visées sur le dessus du manche mais rivetées

(Fabrice BEAUDOT)

189

SABRE1819
(Q - 189) 13/11/2008
Je  me permets de vous contacter car j’ai retrouvé un sabre  dans mon grenier et je n’arrive pas à déterminés l ‘année et la provenance de cette arme.
Il y a quelque chose d'écrit sur le sabre qu'on à essayé d'effacer. mais on peut encore lire ces lettres que je vous donne dans l'ordre :
"____ALP___ " et en dessous" ____ENNE_____"
Un expert pourrait il me donner son avis ?
 
(Pamela Chapelle)
(R - 189) 24/11/2008
Il s'agit d un sabre d'officiers d'infanterie modèle 1882.
Durant le second Empire, sous l'influence des officiers d'infanterie servant en Algerie ou au Mexique l'habitude était de remplacer les sabre réglementaires par des sabres de fantaisie plus légers
Cette mode fut régularisée par l'adoption du sabre d'officier d'infanterie modèle 1882
Mais la lame droite de 830 mm à l'origine remplacée par la suite par 4 tailles (90, 85, 80, et 75 cm)
Lame à 2 tranchants et une gouttière sur chaque face, pointe dans l'axe, d'abord nickelée puis chromée par la suite.
Ce sabre est de fabrication Balp à Saint Etienne. (les établissement Balp de Saint Etienne ont réalisé une série de sabres de fantaisie dérivés du modèle réglementaire, la garde pouvant être de 3, 5, 6, 7, 8 et même 9 branches.

(Fabrice BEAUDOT)

188

P1011646
(Q - 188) 13/11/2008

 

 

Je cherche des renseignements sur ce sabre, sans doute sabre d'apparat de cavalerie du début du siècle.
Je cherche principalement des photos ou gravures pour le rénover correctement.
Merci de votre aide
 

 

 

(Vince)
(R - 188) 4/09/2009

Je possède un sabre ressemblant au tien dont voici quelques photos, le mien est fin 19ème d'officier français de chasseur d'après un expert le tien comme le mien ont une poignée en galuchat (peau de requin) avec un double filetage en laiton et une bague de maintien. La lame est en inox probablement, si la lame du tien est de section en "T" il peut s'agir d'une lame de type Dérué (recherche sur le net pour voir la description ou directement sur : auxarmesanciennes.free

Le tien semble est peut être plus récent il n'y a pas la même garde (je pense guerre 14 -18 ou plus tard), dans tous les cas ce ne sont pas des sabres de luxe. Enfin, à part le modèle réglementaire de 1896 (utilisé jusqu'en 1940), la période foisonne de variantes entre le Dérué et type 1882.

  
Bon courage pour ta restauration, peut être achevée !

(Romain LOCQUET)

185

Sabre

(Q - 185) 24/10/2008

Je cherche à identifier ce sabre.
Sur la poignée en laiton, un poinçon (une couronne). Sur l'autre face un ovale enveloppant les lettre "MA"
Sur la lame sous la garde le chiffre 3 et à nouveau MA.
Merci pour votre aide.
(Sylvain Manson)
(R - 185) 08/06/2009

C'est un sabre italien, modèle 1847, du Royaume du Piémont et Sardaigne, fin 1861.
 
(Pietro DENTE)

184

Epée
(Q - 184) 24/10/2008

Pouvez vous me donner des indications sur l'époque et l'utilisation (parade ou combat) de cette épée?

(Frédéric COPIN)
(R - 184) 13/11/2008

Selon la définition, page 230, de l'ouvrage "Les épées portées en France" de Jean LHOSTE aux éditions du Portail,
" L'Épée uniforme, date d'apparition 1787-1789, inspirée dans leurs formes des épées des gardes françaises mais différent par deux caractères:
- Le pommeau est en casque empanaché, tourné vers la gauche
- Le plateau est presque plat, condiforme, échancré en avant."

(S. MANSON)

183

Sabre C.V.
(Q - 183) 23/10/2008
Jusqu'à présent, je croyais qu'il n'y avait que des "Pistolets" signés par Le Page à Paris (Quid d'ailleurs de la avec Le Page à Liège?...)
Or, voici les photos d'un Sabre signé d'un coté "Le Page à Paris" et de l'autre côté "fourbisseur du Roi"...
On constate que ce sabre ressemble beaucoup au modèle français de "Marine" de 1837 !...
Votre avis, également sur sa rareté... et l'éternelle question sur sa valeur ?...
D'avance un grand merci pour votre aide
(Christian Vanderhaeghe).
(R - 183) 10/12/2008
Le sabre de marine 1837 a aussi inspiré fortement certains sabres de l'armée de terre comme le sabre d'officier des chasseurs de Vincennes modèle 1837 (premier bataillons crée en 1838)
Lame de 760 mm très légèrement courbe, dos à jonc bordé d'une gouttière qui s'aplatit sur le dernier tiers en contre tranchant. Monture bronze doré ciselé (laiton pour les adjudants). Poignée en corne noircie cannelée pour recevoir un filigrane doré. Calotte à longue queue ornée d'une guirlande, dôme ciselé d'une étoile et de feuille d'acanthe. (la fabrication cesse en 1848)
Il serait intéressant d'avoir des photos de la pointe de la lame, de plus, il me semble apercevoir un cor de chasse sur le haut du sabre

(Fabrice BEAUDOT)

182

aigle

(Q - 182) 22/10/2008

Je désire avoir des informations concernant cette poignée "monture de sabre" qui, je pense, est Russe ou Autrichienne

(Pedro CAL)
(R - 182) 4/11/2009
Cela ressemble pas mal aux sabres des soldats charpentiers des régiments suisses, surtout à celui du régiment Vigier (1781-1792)...Une variante?
Ci après,  un petit texte, extrait de "Des sabres et des épées",vol III,de Michel Pétard,ainsi qu'une  photo d'un exemplaire. :
"L'ordonance du 19 avril 1766 créait deux soldats-charpentiers par bataillon d'infanterie. Ceux ci, que l'on nommera plus tard "sapeurs", portent une hache, le tablier de cuir et le sabre à scie.
Ce fut pour les régiments l'occasion de manifester leur fantaisie par le style dudit sabre qui se devait alors d'être le plus impressionnant possibles dans les parades. Si l'on fit usage bien souvent du sabre-briquet des grenadiers, il semble que très vite apparut toute une panoplie concoctée par les capitaines des compagnies et leurs fourbisseurs attitrés, et il semble que les régiments suisses se distinguèrent puisque la plupart des sabres qui ont été conservés en proviennent."
Sabre scie
Sabre de Vigier (1781 1792)
(Rui PRAZERES)

180

couteau de combat
(Q - 180) 26/09/2008
Voyant que vous avez parmi vos membres de vrais connaisseurs, je me permets de vous demander l'identification d’un couteau dont je ne connais ni le nom exact ni la provenance...

Vous remerciant par avance
(Alain)
(R - 180) 26/09/2008
C'est un poignard civil allemand inspiré du poignard militaire KCB 70
 - début des années 90
 
(Fabrice BEAUDOT)

179

Couteau indou

(Q - 179) 22/09/2008
Pouvez vous identifier cette dague que je viens de récupérer aux Indes (proche frontière pakistanaise).
Elle est toute en métal (poids d'environ 1 kg) et la lame (jusque
la garde en forme d'oiseau) mesure 30 cm.
La lame est damassée.
Je vous remercie, par avance pour les informations que vous pourrez me fournir sur "l'identité" de cette dague et, éventuellement, d'une estimation de sa valeur.
(Jean-Michel DACHICOURT)
(R - 179) 24/11/2009

 

Il s'agit vraisemblablement d'un "KHANJAR" Indo-Persan.
A cette époque, on utilisait beaucoup dans les décorations des  motifs animaliers, ou des représentations de Dieux ou encore représentations anthropomorphes .
Ces types de décors se retrouvent également sur quelques Piha-Kaettas

 

(Robert GARCIA - http://www.pihakaetta.es/index.htm  )

178

1
2
3
(Q - 178) 22/07/2008
Je possède ce petit objet, base en bronze marquée Foubert - Palais Royal et cylindres en fonte, depuis ...très belle lurette.
Les dimensions sont 12 x 6 sur 10 de haut.
Il n'y a pas de traces d'accessoires, ni de système d'entraînement, ni trou, ni rien, pas même de trace d'usure........
L'appareil semble donc complet.
La base est remplie avec du plâtre lourd, comme sur les socles en bronze de cette époque.
Il manque seulement la feuille de carton ou de papier collée sous la base.
On m'a dit que cela pourrait être un aiguiseur de couteaux - Quel est votre avis ?

(Nicole ACHARD)
(R - 178) 27/01/2009

J'ai un peu cherché sur google avec "antique knife sharpener". J'ai trouvé quelques objets qui montrent bien le principe de ces aiguiseurs à couteaux (qui valent ce qu'ils valent évidemment !). Des anciens et des récents, fonctionnant toujours sur le même principe de la lame frottant, glissant, entre deux cylindres !! Sauf le premier, mais il est également basé sur le même principe d'aiguisage entre des courbes ou des cylindres crénelés ou non.
Il s'agit donc bien d'un aiguiseur de couteaux!

(Gérard MATHIS)

NOTA : Il semblerait que le terme "aiguiseur" soit inexact, l'objet serait un "affiloir" qui, d'après la définition du dictionnaire, est un instrument destiné "à
donner du fil à un instrument tranchant préalablement affûté"

177

Rameau
(Q - 177) 15/07/2008
Avec des amis collectionneurs et amateurs du monde entier, nous sommes à la recherche de renseignements concernant une inscription retrouvée sur une lame de la Manufacture de coutellerie RAMEAU à Sens
Nous avons pu identifier les poinçons de la société Gellé à Paris, qui s'occupait, apparemment, de sa distribution, ainsi que celui de la société RAMEAU (le rameau lui-même et non pas celui de la colombe), le manufacturier, qui est suivi d'une étoile, qui selon moi, est une étoile juive...
Celle-ci aurait pu être rajoutée en 1940, en application des  ordonnances allemandes d'octobre 1940 concernant l'obligation pour les Juifs de zone occupée d'avoir une carte d'identité portant la mention « Juif » et pour les entreprises commerciales juives d'afficher l'inscription « Entreprise juive ».
Mais quelle pourrait être la signification de l'inscription à l'intérieur de l'étoile  "1ère C.." ?
1ère classe? 1ère communion? 1ère compagnie? 1ère commande........?

(VALENTIN)
(R - 177) 30/07/2008
 
Il ne s'agit pas d'un symbole religieux mais d'une qualité d'acier de 1ère catégorie .

(Christian LEMASSON)

175

Sabre noir
(Q - 175) 1/07/2008
Je viens de ressortir un vieux sabre de mon grenier (il s'y trouvait depuis bien longtemps !).
Pourriez-vous me situer son époque
Pourriez-vous également me donner une éventuelle valeur ?
D'avance, un grand merci

(Fabrice HAMELINCK)
(R - 175) 6/08/2008

 Il s'agit d'une "khanda" indienne. Le terme désigne une épée ou sabre comportant cette monture caractéristique. La lame est souvent un peu souple. Ces armes auraient été particulièrement destinées à des escrimeurs à cheval émérites.
Réf. : Alain Jacob, "Les armes blanches du monde islamique", 1985, et tous ouvrages présentant les armes indiennes.
(Iaroslav LEBEDYNSKY)

174

poignard 174

(Q - 174) 29/06/2008
 
Pourriez vous me renseigner sur l'origine de ce poignard - longueur 37cm
Merci d'avance.

(Éric CLAUDE)
(R - 174) 15/05/2011

Je pense que ce poignard à lame décorée est un
"pitchok" Ouzbek. [Ouzbékistan]

(Agnès JACQUET)

173

Canif 173

(Q - 173) 17/06/2008
 
Pourriez vous me renseigner sur ce canif en laiton, décoré sur une face l'effigie d'Adolf H. et sur l'autre l'aigle nazi; la lame est aussi
frappée de la croix nazie avec l' inscription "Drites Reich"

(Fabien LAMBERT)
(R - 173) 28/05/2009
Il s'agit d'un des nombreux objets "souvenir" fabriqués en grande quantités dans l'Allemagne nazie de la fin des années 30. Le slogan "L'Allemagne se réveille"indique bien qu'il était destiné aux convaincus du sinistre régime.
Bien que la population ait préféré, après 1945, se débarrasser de ces souvenirs compromettants, on ne peut considérer ce couteau comme objet rare.

(JETLAB)

172

Couteau à système secret !
(Q - 172) 17/05/2008
 
Je recherche toute information pour identifier et évaluer ce couteau ancien dont la particularité est de contenir une petite lame dans l'épaisseur de la grande.
Un couteau très proche en terme de décorations, de matériaux, forme et finitions mais avec manche droit (et non recourbé comme le mien) a été identifié par Monsieur Carlo Vittalone comme étant une dague pliante Italienne à secret du 18ème.
(Philippe DESSE)
(R - 172) 17/05/2008
Votre couteau est un couteau italien à système, du Valdarno (près de Scarperia) et datant à mon avis, de la deuxième moitié du 19ème siècle.
J'ai déjà vu plusieurs fois ce type de couteau mais je n'ai jamais pu savoir le pourquoi de ces deux lames qui s'imbriquent l'une dans l'autre.
Mis à part la prouesse technique évidente, il est évident que la moindre saleté devait bloquer la petite dans la grande lame (dont, en prime, l'évidement devait sacrément diminuer la résistance !!!)
(JFL)

171

Sabre Français
(Q - 171) 17/05/2008
Je voudrais vous demander de m'aider à identifier un sabre français : quelle année a t-il pu être fabriqué et pour quelle armée?
Sa longueur est 92 cm, dont 77 cm pour la lame sur laquelle est écrit : "fabriqué à Paris" ..puis une partie illisible et ensuite.. "de Richelieu, 12 "

(DAMIAN)
(R - 171) 7/06/2008
Il s'agit d'un sabre français d'officier subalterne d'infanterie, modèle 1845 (avec fourreau cuir jusqu'en 1855, puis fourreau acier. Lors de son remplacement par le modèle 1882, les exemplaires des régiments ont équipé les adjudants jusqu'en 1914).
Dans le cas présent, il s'agit d'un achat personnel d'un officier, dont on voit les initiales sur le pommeau. L'adresse est celle d'un fournisseur privé. Il y en avait plusieurs rue de Richelieu à Paris (par exemple E.BIDAL au n°3).


(Pascal LE GRAND)

169

Grimaud
(Q - 169) 6/05/2008
Je possède ce couteau papillon dont l'une des branches est graduée de 1 à 8 (cm ?), sur l'autre branche les graduations sont 6, 12,18, 24, 36 ou 30 ( lignes de pouces probablement)
Sur la lame est gravé une couronne, trois C disposés en arc de cercle puis GRIMAUD puis sur la même face T & Cie PARIS.  Longueur ouvert :17 cm, longueur de la lame 8,5 cm

Pouvez-vous me dire l'origine de ce couteau et son époque de fabrication ?
Avec mes remerciements
(Jean ROBINAULT)
(R - 169) 11/06/2008

Il s'agit d'un coutelier thiernois et la deuxième marque est celle du grossiste Thinet et compagnie lui aussi d'origine Thiernoise installé à Paris

(Christian LEMASSON)
 

168

Couteau de chasse ?

(Q - 168) 19/04/2008
Je cherche des informations sur cette baïonnette?, glaive?...
Longueur totale: 66 cm , longueur de la lame : 51 cm
Aucune marque ni poinçon.

(DAMIAN)
(R - 168) 19/04/2008
Je pense que s'il n'y a aucun poinçon, il ne peut s'agir d'une arme blanche réglementaire mais vraisemblablement d'une arme de chasse (dague à servir le gros gibier par exemple)

(JFL)

167

Lame
(Q - 167) 13/04/2008

Pouvez vous m'éclairer sur la provenance et l'époque de cette lame :
- il reste un brin d'or
- il y a une étoile incrustée

(Joël ROUX)
(R - 167) 13/11/2008

Origine Bornéo ; travail similaire (encoches dos de lame et inclusions laiton et cuivre) à celui de certains parangs dayaks. Mais il s'agit ici manifestement d'un couteau, probablement pour clientèle de tourisme (les couteaux accompagnant le plus souvent le parang étant plus sobres).
Il ne peut s'agir de l'extrémité retravaillée d'un sabre dayak, le décor fait à la lime en merlons et corbeaux étant dans ce cas trop court. Datation précise difficile, mais compte tenu du climat local et de la clientèle visée, probablement entre milieu et toute fin XXème.
 
(Gil BIDAUT)
 

166

Automatyque
(Q - 166)  09/04/2008
Qui peut me renseigner sur ce couteau automatique?
Longueur ouvert 21cm et 12,3cm fermé
La lame, est en acier inox, sort dans l'axe du manche; pour la rentrer on appuie sur le bouton de déclanchement et on remet le système sous tension grâce à la petite languette supérieure.
Marquages sur le talon de la lame : d'un coté " inox garanti" et de l'autre "WANDY sous un triangle pointe en bas".

(Jean-Pierre BAVOUZET)
(R - 166) 19/11/2008
 
Ce couteau est décrit dans l'ouvrage de Dominique Pascal
"au coeur des couteaux de collection" page 109, comme étant un automatique italien !

(Jean-Pierre BAVOUZET)

165

Navaja afghane
(Q - 165)  07/04/2008
Je viens d'acheter ce couteau à Kaboul (Afghanistan)  
Le mécanisme est en parfait état de fonctionnement. De quel type de couteau s'agit il ? Quel en est la valeur ? Que signifient les poinçons ? La lame est elle en acier de Damas ?


(Dominique BEAUDRY)
(R - 165) 07/04/2008
C'est bien joli, cela ressemble beaucoup à une "Navaja", mais ce n'est pas un couteau espagnol !
Les Afghans sont réputés pour leur génie de la copie (ils sont capable de fabriquer une Kalash (qui marche, enfin un certain temps !), sur une forge où nous n'oserions pas forger un clou.
On trouve peu ou pas de couteaux pliants au Moyen Orient et en Orient mais le système de déblocage de la lame, très en arrière est inhabituel en Europe
La décoration sur la lame représente un visage (ce n'est donc pas une oeuvre musulmane)
Le visage avec sa couronne sur la lame, fait penser à celui d'une reine (reine d'Angleterre ???) mais les traits font penser à un visage indou...
Je me trompe peut être, mais je pense que ce couteau atypique est une copie Afghane, éventuellement Indoue, d'une navaja espagnole.

(JFL)

164

Piemontais ?
(Q - 164)  01/04/2008

Pouvez-vous m'aider à identifier ce couteau (Origine et Époque)?
Longueur totale 40 cm.  Manche en bois
Merci d'avance.

(Ercole Biamino)
(R - 164) 01/04/2008 et 24/10/2008

La mitre avant, par sa forme, ferait immédiatement penser aux couteaux Piémontais, mais les mitres de ces couteaux sont généralement en laiton et surtout, les manches sont droits.
De plus, après le rétrécissement, mitre et manche sont dans le même alignement !!! 
La forme générale de ce couteau ferait penser à une Navaja espagnole...
Il se pourrait qu'à l'origine cette mitre avant  ait été rectiligne et qu'e son propriétaire se soit amusé à lui donner cette pseudo forme piémontaise en quelques coups de lime !
Alors italien ? Pas impossible, mais peu probable !
Espagnol bidouillé ? Vraisemblable mais je n'en suis pas sûr à 100%

(JFL)

163

Poignard allemand
(Q - 163)  25/03/2008
J'ai hérité de mon grand père d'un couteau allemand de la deuxième guerre mondiale.- Il mesure 41,5 cm et est légèrement abîmé au niveau de la poignée. Le dos de la lame est façonné en scie et la pointe est aplatie comme un tourne vis.
La croix centrale pourrait faire penser à un modèle destiné à la croix rouge allemande ... mais la scie et le tourne vis ?

Pouvez-vous me préciser l'origine et l'indice de rareté de ce couteau SVP?
Et peut être une estimation de sa valeur?
Je vous en remercie d'avance.
(De Breucker Eugène)
(R - 163) 17/04/2008
 
Il s'agit d'un fendoir de la croix rouge allemande durant la seconde guerre.
La croix rouge n'étant pas censé être armée, leur couteau n'était pas pointu, mais du genre tournevis et le dos est équipé d'une scie pour en faire plutôt un outil.
Pas très courant.
 

(Jean-Pascal DELAIRE)

162

Couteau à doler ??
(Q - 162) 08/03/2008
J'ai trouvé ce couteau que l'on me dit être un couteau de bourrelier ou couteau à doler

Malgré mes recherches sur le net, je ne trouve rien qui puisse me le confirmer ou l'infirmer
Qui a déjà vu ce type de couteau ?


(Olivier ARMAND)
(R - 162) 14/03/2008
Ce couteau n’a aucun rapport avec la bourrellerie.
Il s’agit d’un couteau dit « de manchot », qui a été mis au point par des couteliers thiernois et nogentais, après la guerre de 1914-1918, qui avait renvoyé à la maison de nombreux soldats amputés d’un bras.
Pourvu d’une lame large, il pouvait ainsi être ouvert d’une seule main, un système à pompe le sécurisant ouvert. En bout de lame, une fourchette à 2 puis 3 dents, est assez rapidement venue s’adjoindre. De plus, la largeur de la lame permettait de porter à la bouche la nourriture, à l’exception des aliments trop mous ou liquides.
Dans son catalogue de 1922 (page 394), la célèbre manufacture « Manufrance » - qui le distribua plusieurs années- explicitait : « Ce couteau, d’après les essais concluants qui ont été faits, est appelé à rendre de grands services aux personnes amputées d’un bras, Il permet de couper la viande et de saisir les bouchées, sans avoir à poser le couteau et reprendre la fourchette »
Fabriqué au début en Corne de Buffle, le manche a plus tard été réalisé en matière synthétique, toujours noire.
Cet exemplaire est vraisemblablement partie des toute premières fabrications.
(Alain BUREAU)

161

Dague de chasse
(Q - 161) 07/03/2008
A la mort de mon père une dague d’époque m’a été offerte.
Voici les inscriptions qui figurent sur la dague :
"Marceaux fournisseur rue dauphine
à la garde d’argent à Paris"

Dimension totale : 49 cm
Lame : 34,5 cm
Je vous serai reconnaissant de me donner votre avis sur cet objet.
(Rémy BONNARD)
(R - 161) 13/03/2008
Il s'agit d'une dague de chasse XVIII ème et, de plus, complète ce qui est assez rare surtout de cette époque!!!


(Michel GARCIA)

160

couteau table
(Q - 160) 22/02/2008
Pourriez-vous m'aider à trouver une information quelconque sur ce couteau qui serait d'origine anglaise ? Le manche en argent est gravé avec des personnages champêtres et le bout du manche représente un animal bondissant en ronde-bosse. Il y a un poinçon sur la lame mais je ne parviens pas à l'identifier.

(Céline le MERLUS)
(R - 160) 24/02/2008
 
Ce couteau n’est pas anglais, mais néerlandais ; il date du milieu du 18ème siècle.
Son manche est en argent. Il mesure généralement 23 à 27cm. Le motif en bout de manche représente le plus souvent un chien. La scène gravée comprend usuellement un homme et une femme dans un environnement de jardin fleuri.
Le marquage de lame, qui a un vague air d’hermine, est dit « à dague couronnée » .
Accompagné d’une fourchette à 2 dents et d’une brochette à piquer (les 2 légèrement plus courts que le couteau ), ce couteau faisait ainsi partie d’un étui de voyage, relativement luxueux, recouvert de cuirs rares, voire de peau de serpent.
[cf photo d’un ensemble couteau + fourchette]
 R n° 160
(Alain BUREAU)

159

Sabre du grand Père
(Q - 159) 22/02/2008
 
 
 
J'aimerai avoir des renseignements sur ce sabre trouvé dans la cave de mes parents il y a 20 ans.
Il est gravé de fleurs et de la lettre M sur la lame ainsi que d'un R sur la poignée
merci

(F. del NERO)
(R - 159) 24/02/2008
 
Il s’agit d’un sabre « BRIQUET » de Grenadier, à lame légèrement courbe, modèle 1767, probablement de la période révolutionnaire.
Créé en 1767 sous l’appellation « Sabre court d’Infanterie », il hérite de ce surnom en raison de sa taille courte (75cm dont 59cm de lame) ; surnom qui lui colle tellement à la peau qu’il devient en 1806 son appellation officielle. Il faut dire qu’entre deux, le Général Gassendi avait fortement œuvré pour qu’il équipe de nombreuses unités de l’Armée ; car il estimait cette arme supérieure aux baïonnettes pour le combat en corps à corps. Il poursuivra une belle carrière, avec quelques variantes et plusieurs régimes, malgré une interruption momentanée vers 1830. Il sera en tout cas l’arme de fonction . . . des Garde-Champêtres pendant un siècle !
Mais les plus connus et les plus courants sont ceux à garde arrondie ( modification intervenue à partir de l’ an IX – 1800) .
L’exemplaire présenté est antérieur. Voir croquis d’un modèle similaire,extrait du livre « Les Armes Blanches » de Dominique Venner.
La Manufacture Impériale de Klingenthal a été le producteur principal de ces sabres.
La lettre « M » pourrait ainsi être le début de l’inscription « Manufacture . . » ; et le « R » un simple marquage personnel . . . mais il s’agit d’une interprétation très personnelle.
 
Sabre de Grenadiers

(Alain BUREAU)

158

Dague
(Q - 158) 26/01/2008
J'ai une dague ancienne qu'un ami m'avait donné il y a une quarantaine d'années
Longueur 39,5 lame 23,3 largeur de garde 9 cm
Le manche est en bronze et au centre une partie en cuir
Pouvez vous m'éclairer sur sa provenance, son époque et sa valeur?
D'avance Merci

(William GAS)
(R - 158) 28/01/2008
À voir la lame de cette dague, je pense qu’il s’agit d’une lame de baïonnette retravaillée.
Le "bronze" est bien rouge !? Ou bien est-ce la photo ? Sinon, j’opterais pour un bronze au béryllium qui a tendance à foncer et "rougir" en vieillissant.
Le cuir lui  même ne donne pas une grande impression d’ancienneté. La poignée est dans un état impeccable.
La facture de l’ensemble ne donne pas une impression de grande vieillesse.
Mais il s’agit d’une bien belle pièce. Sans certitude, ce n’est qu’une impression, je dirais qu’elle est tout au plus d’après la Grande Guerre.


(Jacques DELFOSSE)
 

157

Fermé
Fermé 2
Détail
(Q - 157) 26/01/2008
Couteau pistolet, se charge par la bouche et la mise à feu se fait par une capsule de fulminate, le poinçon sert de crosse et le tire bouchon de détente.
Il mesure 23 cm ouvert, lame de 11 cm de l'axe à la pointe, cotes en bois de cerf.
Le système pistolet est le suivant : il faut armer le chien, déplier le tire-point à fond et ouvrir le tire-bouchon à 90°.
Une pression du doigt sur le tire-bouchon déclenche le percuteur, lame ouverte ou fermée.
Les 2 mitres acier me font penser à quelques couteaux de Châtellerault.
Étant donné le type d'arme on peut le situer dans la 1ère moitié du XIXème mais qui a pu le fabriquer ?

(Manuel FERCOQ)
(R - 157) 29/01/2008
A défaut de certitude, on ne peut que constater l'EXTREME SIMILITUDE de ce Couteau Pistolet avec celui dont je joins la photo. Il est présenté par Florence Vidonne dans son livre "Couteaux d'hier et d'aujourd'hui" . Des nuances : corne au lieu du bois de cerf, un peu plus petit (10cm au lieu de 11), lame bien bourbonnaise en pointe. Mais : même structure, mêmes pièces, même type de canon, même chien-percuteur, au détail près ! mitre nogentaise (un peu plus striée) .
Il y a donc de grandes chances qu'il puisse également être attribué au coutelier PETITPAS - BOLLE, né le 1er Mai 1820 à Breuvannes, village situé à 20 km de Nogent où il exerça son art. Il réalisait ainsi des "couteaux pistolets poignards" dont les manches ( ou les crosses pour les modèles qui en étaient équipés) étaient souvent faits de matériaux précieux : nacre ou ivoire. Les prix s'échelonnaient de 50 à 100 francs de l'époque.
Celui de la photo est considéré comme de la seconde partie du 19ème siècle.

 
Petitpas-Bollé
(Alain BUREAU)

156

Paris
(Q - 156) 21/01/2008
 
Please, can anyone identify the little stamp on the blade?
How old might this knife be?
Quelqu'un pourrait il identifier ce petit poinçon sur la lame (acier) et dater ce couteau ?

(Joseph LOYA)
(R - 156) 9/11/2008
"This knife is very likely french , cuttlery Nogent or Langres first part of the eighteenth century , however I could not trace the mark through the 60 known markings of Langres "

"Travail probablement français, première partie du 18ème, Nogent ou Langres, le poinçon n'a pu ètre retrouvé parmi les 60 poinçons connus de maîtres Couteliers de Langres"

(Christian LEMASSON)

154

Couteau d'amis
(Q - 154)11/01/2008
 Couteau d'amis en argent et nacre, 2 lames acier à pointes rabattues, toutes deux signées CARDEILLAC.
Je n'arrive pas à trouver qui était ce Cardeillac ?
(Manuel FERCOQ)
(R - 154) 16/01/2008

Armand Edouard CARDEILHAC était un célèbre Orfèvre – Coutelier du XIX ème siècle, qui exerçait à Paris, au n°14, puis au n°4 de la Rue du Roule. En 1836, il employait 38 ouvriers.
La qualité de ses ouvrages lui permettra de recevoir une médaille d’Argent à l’Exposition Nationale de Coutellerie dès 1827. Sa notoriété ne fera que s’accroître, jusqu’à sa consécration : Il devient en 1855 l’orfèvre coutelier attitré de Napoléon III.
Il affectionne la reprise de styles anciens, assez ouvragés, tels que le genre gothique et le style en vigueur au milieu du 17ème. Il est également un précurseur dans l’utilisation de l’ Aluminium, découvert dans la première moitié du 19ème, et alors considéré comme un métal quasiment précieux.
Sa production est largement tournée vers l’orfèvrerie, et secondairement vers la coutellerie, mais de couverts et de couteaux de table essentiellement. La coutellerie pliante est rare, mais rassemble toujours les matériaux les plus prestigieux : Nacre, Or, Argent, Vermeil. . .
Le poinçon et le monogramme (voir photo) Cardeilhac subsisteront après sa disparition. Le nom lui même a été depuis rattaché à la marque Christofle
Monogramme Cardeilhac
 
(Alain BUREAU)

153

Papillon
(Q - 153)11/01/2008
Quelle peut être l'origine et l'époque de ce couteau à système sans aucune marque
(Manuel FERCOQ)
(R - 153) 12/02/2008
Il s'agit d'un couteau à secret germanique (Allemand ou Prussien), peut être même Tchèque, et datant de la deuxième moitié du XIX° siècle
(Carlo Vittalone)

152

 
(Q - 152)
Question supprimée à la demande du nouveau propriétaire du couteau.
 

151

Dague
(Q - 151)2/01/2008
Je cherche à identifier cet objet :
Dague vraisemblablement ancienne. Manche de 9 cm en corne, lame de 19 cm à un seul tranchant . Marquage peu visible sur le coté droit de la lame près de la garde représentant une tête barbue couronnée profil gauche, un autre dessin à droite de cette tête et les lettres WK C dessous.
(Christophe CRISCOLO)
(R - 151) 4/02/2008
Il s'agit d un poignard des services administratifs de la marine modèle 1860. Normalement la longueur total est de 54 cm; ici la lame a été réduite

(Fabrice BEAUDOT)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(période 2008 / 2008)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo

Cliquer sur l'image pour l'agrandir 

Vos questions et description du couteau

Réponses

150

O.R.91.8C.177.
(Q - 150)23/12/2007
Je suis possesseur de ce couteau (manche et garde en laiton longueur 56cm. Je crois qu'il s'agit d'un couteau de Pompier, époque fin du XIX ème siècle.
Le manche porte l'inscription "O.R.91.8C.177"
Si vous aviez des précisions en ce qui concerne l'époque, son utilisation, sa cote, comment était le fourreau...

(L.Bonin)
(R - 150) 6/01/2008

Il s'agit d'une épée du corps d'infanterie Prussien à partir de 1860.
L'inscription "O.R.91.8C.177" est un marquage régimentaire pour "Prussien Infanterie Régiment 91, 8ème Compagnie, arme numéro 177".
Le fourreau était en cuir noir et laiton.

 
(Richard BEST)

149

Sabre de Marine
(Q - 149)13/10/2007
 Je suis possesseur de ce sabre de marine
Quelqu'un pourrait il m'éclairer sur sa provenance, époque et éventuellement cote?
Merci d'avance
(Julie et François)
(R - 149) 29/10/2007
C'est une épée de sous-officier d'Infanterie de Marine modèle 1887. La cote dans cet état est d'environ 300 euros

(P. LeGrand)

148

Dague ésotérique
(Q - 148) 09/10/2007
 Je viens d'acheter cette dague et j'aimerai savoir ses origines.
La poignée et le fourreau sont en en bronze. J'ai l' impression que les sculptures sont d'origines bibliques mais la lame est décorée de  fleurs de lys avec une couronne.
Merci de m' éclairer, si vous le pouvez ...
(Maryse)
(R - 148) 9/01/2009
Pour ma part, c'est une dague romantique (de l’époque romantique du19ième siècle (à ne pas confondre avec les dagues dites "de vertu" ou encore "de pute").
Les dagues dites "romantiques" portent un décor se rattachant très souvent soit à l'orientalisme, à l'antiquité ou au médiéval, soit à l'ésotérisme.
La dague que vous avez appartient à la seconde catégorie avec une symbolique rattachée à la tradition chrétienne : la poignée représente Saint Georges terrassant un dragon, symbole de la victoire sur le péché, et le fourreau reprend une iconographie de scènes biblique ou religieuse : on peur lire entre autre le nom d'Adam, mais la photo n’est pas assez nette pour saisir tous les détails...
Les artisans qui réalisaient ces dagues utilisaient parfois d'anciennes lames qu'ils n'avaient pas à forger... mais la fleur de lys et la couronne sont aussi -et peut-être avant tout- des symboles chrétiens.
Je possède une dague en bronze doré dont la poignée est identique ; la lame est plus courte et le fourreau diffère, portant des attributs templiers et le nom de Jacques Molay.
(Alain TREHARD)

147

Dague Romantique
(Q - 147) 26/09/2007
 Pouvez vous m'éclairer sur la provenance et l'époque de cette dague romantique?

(Éric GRAPH)
(R - 147) 9/01/2009
C’est effectivement une dague romantique (voir réponse à l'annonce 148), elle aussi à caractères ésotériques : un faune, (ou un diable) portant deux paires de cornes (une courte, une longue) et tenant une dague dans sa main droite le long de sa cuisse, repose ses pieds crochus sur un dôme en demi sphère semée d’étoiles autour duquel sont enroulés deux serpents dont les gueules ouvertes formes les extrémités de la garde.
Cette sculpture se retrouve assez souvent sur ce type de dague, pour ma part, j'en possède trois et j'ai pu en voir une bonne dizaine. Les expressions des personnages diffèrent ainsi que les lames et les fourreaux, quand il y en a, ne sont pas identiques.
La provenance est très difficile à définir, mais pour ce qui est de son "rôle", on peut sans peine imaginer qu'elle appartenait à des sociétés secrètes initiatiques fort répandues au 19ième, pour une utilisation soit symbolique, soit opérative, au cours de rituels particuliers...
Sur un site américain, il y a quelques années, on trouvait une dague à la poignée identique définie ainsi : 19th-century French Satanistic ritual dagger : $2500.00

(Alain TREHARD)

146

Couteau de table
(Q - 146) 22/09/2007
  Couteau de table, lame très flexible poinçonnée 22, manche en argent sans aucun poinçon (ce qui exclut, à priori une origine anglaise!)
Si quelqu'un a une idée de son origine et de sa datation...
Merci d'avance!
(Michel GARCIA)
(R - 146) 11/11/2007
Je voudrais apporter ma contribution à l'identification du couteau de table proposé récemment par Michel GARCIA

Les couteaux de table à manche conique de ce type sont caractéristiques des productions anglaises du 17ème et début 18ème.Mais ils étaient, jusque vers 1680, dotés uniquement de lames droites; puis vint en toute fin de siècle la mode de lames qui s'élargissent légèrement en bout, tout en s'incurvant vers l'arrière; ce qui leur vaudra d'être appelées par les couteliers de l' époque "scimitar blades" (Lames "cimeterre"). Les manches sont généralement en Argent, avec des décors faits d'anneaux et de croisillons losangiques conçus pour créer un effet réfléchissant particulier de la lumière.Les manches se terminent le plus souvent par un bouton balustre.
A titre de comparaison, je joins la photo de 2 couteaux de tables extrêmement proches, faisant partie de la collection Jacques Hollander, et datés de / circa 1700 .
Couteaux de table
(Alain BUREAU)

144

Couteau asiatique
(Q - 144) 22/09/2007
  Pouvez vous m'aider à identifier ce petit couteau asiatique?
Le manche est en ivoire très ouvragé et la virole est en argent
(Michel GARCIA)
(R - 144) 22/09/2007
Je pense qu'il s'agit d'un couteau (de femme ?) de la famille des "DHA" Birmans
(JFL)

143

poignard français
(Q - 143) 22/09/2007
 Quelqu'un aurait il une idée sur la provenance de ce poignard français
Il mesure mesure 24 cm sans fourreau (étui bois recouvert d'argent) . La lame est poinçonnée "Acier super fin - Rather & Co"
(Michel GARCIA)
(R - 143) 22/11/2003
C'est une dague ou poignard, des objets similaires ne sont pas rares au Brésil.
Ils étaient importés de France vers la fin du XIXème Siècle. Les grossistes achetaient souvent des lames allemandes ou anglaises et les faisaient monter en France.

( Augusto José de Sá Campello)
 

142

Lame nue
(Q - 142) 11/09/2007
  L'identification de cette pièce de fouille me pose problème : arme ou simple couteau de cuisine "moderne". Quelqu'un a-t-il une idée?
Longueur totale 460 mm, 120 g. Longueur de la lame 350 mm, largeur 34 mm, Lame plate et très peu épaisse : 2 à 4 mm. A noter que le profil du talon de lame n'est pas symétrique. Sur la photo, le tranchant est en bas.
Datation inconnue : ça peut-être antique, médiéval ou moderne. Région Périgord.

(P. LeGrand)
(R - 142) 12/09/2007
Si la lame est flexible, il pourrait s’agir d’un couteau de cuisine, style  "tranche – lard" destiné à couper de larges tranches dans les pans de lard, les rôtis… etc.
Époque ? 19ème. / 20ème. siècle …montage habituel à soie tendue dans une poignée en bois brûlé …ou ébène, virole de serrage…pas de ricasso.
C’est un modèle qui existe encore, à peu de choses près.


(Jacques Delfosse)

141

L. COURTOISNON   L.C. breveté SGDG
(Q - 141) 31/08/2007
 
Pourriez vous m'aider à trouver la fonction de ce couteau dont les deux lames sont jointives; l'une d'elles étant réglable ?
Le poinçon est : L. COURTOISNON   L.C. breveté SGDG
Merci d'avance .

(Christophe)
(R - 141) 1/03/2008
J'ai vu, au musée de Premana, des couteaux semblables avec un système de 2 lames dans le même genre. La mention était : "couteaux avec espaceur utilisé pour couper en tranches ou pour peler - Italie 19ème Siècle"

(Fabrice BEAUDOT)

140

Coustra

(Q - 140) 29/08/2007
 
Je recherche des renseignement sur ce poignard :
modèle 113 luxe fabriqué par Coustra
Coutellerie Strasbourgeoise

(Fabrice BEAUDOT)
(R - 140) 13/05/2009
 
Il s'agit d'un poignard produit dans les années 60 destiné au marché militaire mais sans succès, il est référencé dans un article sur "les dagues et poignards paramilitaires de l'armée française", dans le numéro 50 d' EXCALIBUR.

(Patrice GENNET)

139

Couteau de parade Marocain
(Q - 139) 25/08/2007
 
Je cherche à identifier ce couteau marocain (nom, utilisation, époque et origine précise).
Le manche et le fourreau sont en bois incrusté de motifs géométriques en laiton.
La lame est également décorée, par gravure au burin, mais la facture est peu précise
(Fenryls)
(R - 139) 25/03/2008
Je possède exactement le même. Je l'ai acheté en 1956 dans le grand sud algérien (Sahara). A l'époque, surtout dans cette région, il n'y avait pas d'importation du Maroc.. L'origine est donc algérienne. Je possède d'ailleurs un tableau peint sur peau de mouton (acheté dans le même village) représentant une femme appartenant à la peuplade qui portait ce type de poignard. Ses bijoux sont de la même origine organique que les incrustations pratiquées sur le foureau du poignard. Voir photo ci dessous.
Poignard Saharien
(Jacques Comby)

138

Sabre rouillé
(Q - 138) 25/08/2007
 
J'ai fait l'acquisition de se sabre et j'aurai bien voulu savoir son origine et son utilisation.
Aucun marquage apparent sur la lame ni sur le fourreau
merci d'avance
(Fenryls)
(R - 138) (11/09/2007
 
Il s'agit d'un sabre de cavalerie légère, France, époque Consulat. Le modèle classique est avec une monture en bronze. Le fer a été utilisé à l'époque du fait du manque de cuivre.
 
(P. LeGrand)

137

ottoman
(Q - 137) 23/08/2007
 
Je cherche à identifier un couteau, vraisemblablement oriental dont la longueur totale est de 31 cm ( manche 11cm - lame droite 20 cm); l'un des cotés de la lame est décoré d'un motif floral alors que l'autre est orné d'une maxime gravée qui se rapporterait à, ou ferait mention à Allah. Cette lame d'une épaisseur de 2mm en son centre est munie d'un double tranchant peu aiguisé, son acier semble d'une bonne qualité
 
(Michel Cornet)
(R - 137) 6/08/2008
 
C'est une petite dague bosniaque. On trouve divers poignards, couteaux, même des couverts, montés dans ce style à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Beaucoup sont marqués, en caractères latins ou cyrilliques, "SARAJEVO".
Réf. : I. Lebedynsky "Les armes orientales", 1992.

(Iaroslav LEBEDYNSKY)

136

Sabre réglementaire 1859
(Q - 136) 31/07/2007
 
Je suis amateur de couteaux et je souhaiterais en savoir d'avantage sur un sabre que que l'on m'a donné et qui aurait été trouvé dans une poubelle à Paris. Selon la date gravée, je sais qu'il date de 1859. Pour le reste, j'avoue avoir quelques difficultés à obtenir plus d'informations.
 
(Béryl LAROZE)
(R - 136) 1/02/2008
Ce sabre est un Sabre de Cavalerie légère, créé en 1822. Contesté par l’Armée, il fut surnommé « BANCAL » . . . et a conservé ce nom, puisqu’il a survécu à tous ses successeurs et équipe encore la Garde Républicaine ! Long de près d’1m (36 pouces), il est équipé d’une lame courbe dite « à la Montmorency ».

Celui que vous possédez a été fabriqué à Châtellerault. En témoigne le décryptage des abréviations cursives de la gravure à l’acide de sa lame : « Manufacture Impériale de Châtellerault – Juin 1859 – J. Greuzé, Entrepreneur »

En effet, par ordonnance Royale du 14 Juillet 1819, Châtellerault était choisie (au détriment de Moulins, qui avait longtemps tenu la corde) pour accueillir la création de cette Manufacture d’armes, alors « Royale », et qui n’est devenue « Impériale » qu’en 1848, avec l’arrivée de Napoléon III. Elle devait ainsi remplacer progressivement les manufactures de Maubeuge, Mutzig, mais surtout KLINGENTHAL, qui était de loin la plus importante (cette ville possède d’ailleurs un musée consacré à ces productions).

Si ce sabre est relativement courant, cette pièce précisément est intéressante au plan historique, puisqu’elle rend hommage à Jules GREUZE, entrepreneur qui mena les travaux de la Manufacture entre 1851 et 1866 ( son successeur sera l' alsacien Auguste CHASSEPOT, parent d’Alphonse Antoine CHASSEPOT, père du célèbre fusil).

Je joins 2 photos : un sabre similaire de 1841, et la lame d’un exemplaire fabriqué en 1823 à Klingenthal : A un anneau de fourreau près, c’est exactement le même ; sauf qu’il porte le marquage de cette ville alsacienne, et le vocable « Royale » pour la Manufacture.

Je ne sais pas à quoi correspondent les lettres "E"  et "M" entrelacées, qui décorent le fourreau ; sauf s’il fallait y lire un " M " et un " C ", qui pourraient alors signifier tout simplement "Manufacture de Châtellerault" ??
(Alain BUREAU)

135

Poignard allemand
(Q - 135) 31/07/2007
 
je cherche des renseignements sur ce poignard allemand, pourriez vous m'aide? et aussi à mettre un prix sur cet objet dont je souhaite me débarrasser.
 
(Béryl LAROZE)
(R - 135/1) 10/08/2007
Il s'agit d'une Dague allemande du 3ème REICH 1933 SA ( Section d'Assaut )
Devise de la Lame - Alles Für Deutschland (Tout pour l'Allemagne).
Il faudra voir après démontage du pommeau qui porte un N° ou lettre identique qui prouve que ce n'est pas un remontage, mais elle me semble bien d'époque avec fourreau brun, métallique 1er modèle, bélière avec beaux marquages cuir avec état d' usage, lame légèrement piquée
Mon estimation pour sa valeur est de, 350 à 500 € .
(Jean DECROUX)

(R - 135/2) 10/08/2007
Il s'agit d'une dague allemande des (SA) section d'assaut
Si vous le souhaitez je pourrais vous donnez plus d'informations sur cette dague
(Michel DESRUMAUX)

132

Croix
(Q - 132) 28/06/2007
 
Je cherche des renseignement sur ce couteau.
Longueur ouvert 22cm, lame marquée PH
Merci d'avance !
(Jean-Pierre Grange)
(R - 132) 4/02/2008
Couteau de type « Eustache » à un axe et talon appuyé.

Il s’agirait d’un couteau de moine époque fin XVI°/milieu XVII°, congrégation des capucins :
- Le talon est ornementé d’un singe « capucin » similitude avec la capuche de cette congrégation.
- La croix à pointes de trèfles représente l’ordre des franciscains auquel sont rattachés les capucins.
- La croix centrale + les 4 petites crois internes représente les 5 plaies du Christ.
- La coupe à la base est le St Graal surmonté dans le cercle de la croix de St Jean de Jérusalem.

(Serge SOLVET)

131

Poignard
(Q - 131) 17/06/2007
 
Je cherche à savoir d’où peut provenir ce couteau et quelle est son époque de fabrication.
La lame est en acier avec un revêtement mais ce n’est pas de l’inox, car il y avait des traces de rouille avant nettoyage.
Le manche est en bois de cerf.
L’étui est de bonne facture. La bouterolle est en métal peint en noir. Aucun marquage sur le couteau ou sur l’étui.
Longueur totale : 26,8 cm et 13 cm de la garde à la pointe; épaisseur de la lame 4,2 mm
Merci de vos réponses.
(Charles Nodé-Langlois)
(R - 131) 18/08/2007
 
Il s'agit d'un poignard de chasse allemand, généralement fabriqué à Solingen.

(Fabrice BEAUDOT)

129

Dague acier
(Q - 129) 07/05/2007
 
Qui peut me renseigner sur l'origine de ce poignard ?
Sa lame est en fer ainsi que le manche.
Longueur : 38cm. Poids: 400gr

(Laurent DEBOUCK)
(R - 129) 07/05/2007

Le manche ressemble beaucoup à un morceau de shrapnell. Si c'est bien le cas, ce serait un travail de soldat (Français ou Allemand) de la guerre de 14/18
 
(JFL)

127

Dague

(Q - 127) 17/04/2007
 
J'aimerai connaître le nom et la provenance de ce couteau, à lame à double tranchant et manche en os (?) ou ivoire, avec inserts en laiton, plomb (?) et argent (ou métal argenté)
Manche 11 cm et lame 14,5 cm

.(Rémi DELEPLANQUE)
(R - 127) 13/01/2010
 
Il s'agit d'un poignard éthiopien de la deuxième moitié du XXème siècle
 
(Emmanuel Gillard)

126

Poignard Médiéval
(Q - 126) 24/03/2007
 
Qui peut me renseigner sur l'origine de ce poignard
Merci à ceux qui sauront me répondre.

(SABES)
(R - 126) 11/09/2007
Ce fichier .JPEG porte le nom "anelace", ça a facilité mon identification!
L'anelace est une épée courte (ou une grosse dague...), de 30 à 50 cm, porté au 13°-15° siècle par la piétaille.
Les caractéristiques sont :
- Lame large au talon, à double tranchant (pour couper une gorge) et à pointe très effilée (pour percer entre les éléments d'armure)
- Garde à quillons cintrés vers l'avant, terminés par des boules ou des glands
- Poignée plate formée de 2 plaquettes rivetées
- Pommeau absent ou petit.

(P. LeGrand)

123

Coeur couronné
(Q - 123) 23/02/2007
   Couteau trouvé en Savoie il y a 35 ans, son manche mesure avec le passe lacet 14 cm et le poinçon sur la lame représente un coeur couronné.
Qui pourra me raconter son histoire?
Merci
(JJ. WUILPART)
(R - 123) 25/04/2007

Vous avez le plaisir de posséder un RUMILLY ancien de la fin du 19eme, couteau savoyard .Quant à son histoire, à moins de découvrir quelques traces anciennes de reblochon...

Bien cordialement,

(Christian LEMASSON.)

120

Baïo Anglaise
(Q - 120) 12/02/2007
    Aidez moi à identifier cette baïonnette anglaise et sur quelle fusil était elle utilisée, et en quelle année?

merci d'avance
(Frédéric MOUCHEL)
(R - 120) 13/02/2007
 
Votre Baïonnette est SUEDOISE, Modèle 1896 -
Pour Fusil Mauser Suédois Cal 6,5 mm -

(Jean DECROUX)

119

Djambyia
(Q - 119) 8/02/2007
    Qui peut me donner des informations sur ce poignard (provenance et âge) ?
Il est en onyx et ancien, provenant de mon arrière grand-père et toujours gardé dans la famille.
Les garnitures sont en or 18cts.
Merci à vous

(Francine LAZARE)
(R - 119) 26/03/2007
Je détiens la sœur jumelle de votre djambyia !
Même modèle, même construction…seule la teinte des pierres d’onyx diffère !
Elle a été achetée sur un marché aux puces d’ Anvers ( Belgique ) il y a 4 ans.
Je me joins à vous pour rechercher son identification et sa datation !
Merci encore pour cette rubrique de recherches qui nous aide bien !
Amitiés,

(Jacques Delfosse)

(R - 119) 26/03/2007
Ma mère m'a rapporté  de Tunisie le même couteau de fabrication artisanale.
( Denis Mathion)

117

Outil
(Q - 117) 5/02/2007
    Voilà un instrument que l'on peut classer parmi les couteaux pliants parce qu'il comporte une lame mobile mais je n'ai aucune idée de son usage. Il mesure au total 17 cm la lame faisant 7 cm. A noter que l'angle de coupe est dissymétrique et très peu aigu.
Merci de me faire part des réflexions que pourrait vous inspirer cet engin !

(Pierre POUPINET)
(R - 117/1) 10/02/2007

Cet étrange objet me fait penser aux couteaux de tapissier. Son embout conique en laiton pourrait servir à écarter les fibres de la trame, la lame servant à couper les brins.
Peut-être quelqu’un qui possède des couteaux de tapissier pourrait se pencher sur la question.

(Christian DESCOMBES)

(R - 117/2) 17/05/2007
 
C'est un affûteur pour perce bouchon de laboratoire
 
(Christian DESCOMBES)

116

Felix LUTIN
(Q - 116) 30/01/2007
    Qui pourrait me renseigner sur ce couteau en corne noire, longueur ouvert 24cm, poinçonné Felix LUTIN -Neuchatel ?
Merci d'avance
(Francis DELLOVA)
(R - 116) 17/05/2007

C'est une Navaja de Taconcillo de fabrication espagnole.
Le poinçon surprend sur ce modèle traditionnel espagnol; il est possible (même probable) qu´il soit une lame récupérée et montée à la façon traditionnelle.


(Rafael S.O.)

 

115

Turc au chien
(Q - 115) 11/01/2007
    Pouvez vous m'apporter des précisions sur ce couteau zoomorphe, acquis en Turquie il y a vingt ans ? La monture et le fourreau sont en argent niellé. Monture à pommeau en forme de tête de chien et à oreillons. Fourreau à alènes en bois et à bouterolle représentant une tête de serpent.
La lame de 15 cm, sans inscription, à trois gouttières vers le dos semble provenir d'une baïonnette.

Ceci peut-il permettre d'en trouver l'origine (région et époque) ? Ce type de couteau a t'il un nom particulier ?
En vous remerciant d'avance.
(Philippe DUMAINE)
(R - 115) 6/08/2008
 
 Bien qu'acheté en Turquie, ce couteau provient du Caucase du Nord-Est (Daghestan) et appartient à une série fabriquée à Koubatchi - l'un des centres armuriers classiques de cette région - dans les années 1950. La monture est inspirée des sabres daghestanais de la fin du XIXe siècle. Le travail est généralement de bonne qualité.
Réf. : I. Lebedynsky, "Armes et guerriers du Caucase", 2008, photo p. 172, N° 5.
 
(Iaroslav LEBEDYNSKY)

114

(Q - 114) 9/01/2007

 

   Quelqu'un a-t'il une idée sur l'origine de ce couteau, manche en corne, lame de 8 cm, 20 cm ouvert. Multiples positions d'arrêt.

(G.ABRIL)
(R - 114) 6/08/2008
 
114 - Couteau afghan ou pakistanais, analogue à d'autres pièces vues sur le site.
(Iaroslav LEBEDYNSKY)

113

Poignard-Flamme-Solingen
(Q - 113) 9/01/2007
 
  Ce couteau d'aspect redoutable est marqué sur la lame "Solingen, Germany, Stainless" soulignés par un serpent en S autour d'un tronc élagué. L'étui porte l'inscription "West Germany".
Pouvez-vous me dire à quel usage il était destiné et sa période de fabrication approximative ?
(Philippe Dumaine)
(R - 113) 19/01/2007

Il s'agit d'un modèle industriel allemand fabriqué dans les années 1970 1980.
La forme de la lame plaisait beaucoup à l'époque

(Thierry PASQUET)

112

Couteau de table ?
(Q - 112) 3/01/2007
 Quelqu'un aurait il une idée sur l'origine, l'époque et l'usage de ce couteau à lame fixe et manche bois, de 38cm de long, avec gouttière centrale très décorée, découvert lors de la rénovation d'une vieille maison en Lorraine ?

(Sébastien Masciocchi)
(R - 112) 15/07/2007
Ce couteau me parait être issu d'une lame de dague de chasse XVIIIe transformée sûrement au XIXe en couteau de cuisine, la gouttière ne se terminant pas avant la pointe, la lame a été retaillée.
A cette époque rien ne se perdait...(aujourd'hui non plus mais pas pour les mêmes raisons....)

(Michel GARCIA)

111

THONIN
(Q - 111) 28/12/2006
 Je recherche des informations sur la marque THONIN qui est gravée sur le talon de la lame de cet ancien greffoir à vigne.
La mention MODÈLE 1887 est gravée sur la plat de la lame, (le 7 est un peu effacé).
Connaissez vous cette marque et cette référence? (origine, date)

(O. Gaullier)
(R - 111) 21/03/2007

Le dépôt de la marque THONIN a été effectué auprès du tribunal de commerce de Thiers par "Rousselon Frères", fabricants de coutellerie à Thiers le 28 juillet 1887.

(MIchel FERVEL)

110

Roussin à Semur
(Q - 110) 27/12/2006
 Qui connaît ce coutelier "Roussin a Semur"? Epoque?

(Joseph Loya)
(R - 110) 18/12/2007
Pas mal de « ROUSSIN » sont couteliers en France :
puce
Un maître coutelier  place Maubert à Paris en 1646
puce
Un en Touraine (1813)

Egalement cité dans le livre de Pagé :
SEMUR (en Auxois) proche de Dijon et Langres, région de couteliers (cf Thiers)

La mitre en coquille est d’époque empire (ou d’inspiration empire).
C'est un couteau régional du début XIX ème
 
( Serge SOLVET)

108

Couteau métal Anglais

Détail
(Q - 108) 6/11/2006
 Qui peut me renseigner sur ce couteau métallique ?
Longueur fermé 5,5cm, la gravure centrale  représente 2 lions accolés à une armoirie.
Sur le talon d'une des lames est inscrit "Sweden", sur un autre talon est inscrit en partie les lettres "STUNA", les autres lettres sont effacées.

(Bruno Kromb)
(R - 108) 8/11/2006

Les armoiries sont les armoiries de la Suède !
STUNA….pour Eskilstuna….ville coutelière et métallurgique de la Suède.


(Jacques DELFOSSE)
 

107

aspic
(Q - 107) 6/11/2006
 Je viens d'acquérir sur une brocante un couteau de marque L'ASPIC LAGUIOLE
Sur le haut de la lame et frappé un nom JC POYET. La lame comporte 10 encoches au lieu de 7
Le manche en pointe de corne comporte deux croix non finies
(Gérard Vernay)
(R - 107) 27/09/2007

Il s'agit de Jean-Claude POYET, actuellement administrateur de la société POYET COURSOLLE, industriel à Thiers.
Avait-il sa propre société avant de prendre ou de créer la société POYET - COURSOLLE?

 
 (Philippe LAMARE)

106

Skinner Américain
(Q - 106) 24/10/2006
 Ce couteau semble être un skinner américain. Il n'y a pas de marque sur la lame qui est en acier au carbone.
Sur le manche entre les deux premiers rivets il y a un nom illisible se terminant par R puis bros. ( brothers ).
Entre les deux derniers il y a l'inscription "Gold Star" surmontée d'une flêche.
Je recherche l'époque de fabrication et si possible le fabricant. 
( Jean-Louis Faucon)
(R - 106) 24/10/2006

Le fabricant est Foster Bros, ce couteau est américain et date des années 1900 à 1920. P. MOYNOT.
Voir mon article dans le N° 85 de Novembre 2005 de La Passion Des Couteaux.


( Alain MOURGUE )

105

Romano1
Texte2
Détail de l'extrémité3
(Q - 105) 22/10/2006
Sur ce grand couteau italien "Romano" (Photo n° 1), je n'arrive pas à comprendre la signification du texte gravé sur la lame, curieusement à l'envers, (lecture à partir du dos et non du tranchant de la lame) et qui semble être :
"Francia viterbo 1865" (Photo n° 2)
Viterbo est une ville d'Italie et 1865 est très certainement l'année de fabrication, mais le premier mot qui ressemble à "Francia" n'a aucune signification dans ce contexte !
- S'agit il des initiales du forgeron (ou du propriétaire)  "Fr" ou Lr" et du nom du village "Ariccia" qui est dans l'arrondissement de Viterbo ?
- S'agit il d'un autre mot ?
La photo n° 3 montre l'agrandissement de l'extrémité du manche en forme de tête de serpent (?)
 ( JFL)
(R - 105/1) 2/11/2006
A solution could be the following : the knife owner was '' Guglielmo Francia'' born in 1865, he was the prefect of Viterbo in the beginning of the XX° .
The snake head is quite common in the same kind of knives made in the area of Rome during the XIX° .

Traduction : "la solution pourrait être la suivante : le propriétaire était Guglielmo Francia, né en 1865, et qui fut préfet de Viterbo au début du XXème siècle.
La tête de serpent est très commune dans ce genre de couteaux faits dans la région de Rome durant le XIXème siècle".

(LICIA - knives collector in Milan)

(R - 105/2) 27/11/2006
La queue en forme de tête de serpent a été très utilisé dans les couteaux "à la romaine", vendus, et utilisé dans tout l'État de l'Église c'est à dire dans la plus part de l'Italie centrale et pas seulement en Rome

Il me semble bizarre que le préfet de Viterbo soit propriétaire ou aie reçu en cadeau un couteau fortement interdit par les lois du 1870 et 1908, qui ne permettaient que des couteaux avec une lame de 6cm et sans pointe.... et ce couteau est sûrement de 1865, à quelque chose près.

On peut imaginer une inscription au moment où le couteau a été confisqué par la police et donné au préfet par la police, en occasion de son anniversaire... mais alors il était plus logique de mettre aussi la date du jour, et non sa date de naissance!
Mais voici probablement la solution, plus simple:
Après les guerres d'indépendance de 1859 et 1860, l'État de l'Église a été fortement réduit; le gouvernement de France, pour préserver l'indépendance de l'État contre l'Italie,a alors envoyé des troupes avec des garnisons tout près des limites (et naturellement à Viterbo aussi) le couteau est probablement un souvenir fait à Viterbo pour un zouave français
En 1867 l'armée pontificale appuyée par les français et équipés des nouveaux fusils à chargement arrière Chassepots, a battu Garibaldi à Mentana.

(Paolo BOTTONI)

104

Couteau Italien?
(Q - 104) 18/10/2006

Pouvez vous m'aider à identifier ce couteau qui semble italien par la forme du manche
Sur la lame est gravé la devise "genio y figura hasta la ???"
Longueur totale 28cm, manche en corne
Merci d'avance.
 
 
 ( Pierre Courboulès)
(R - 104/1) 16/10/2006
Le texte de la devise semble bien être en espagnol et pourrait se traduire par "caractère et grimace jusqu'à la ???"
J'ai acheté vers Alicante le même, à peu de choses près : le manche n'a pas de mitres en laiton et il y a un cloutage sur le manche. Sur la lame, au dessus d'une décoration florale, une devise totalement indéchiffrable ! Je pense que ce sont des couteaux de chasse Espagnols, milieu XIXème.
(JFL)

(R - 104/2) 26/10/2006
D'après mes connaissances, c'est un couteau de soldat espagnol.
La mitre arrière représente une botte. J' ai enfin trouvé le sens de cette devise : " GENIO Y FIGURA HASTA LA SEPULTURA "- GENIE ET AUDACE JUSQU'AU TOMBEAU -
Ces couteaux vers la fin du 19° tout début 20° sont devenus des couteaux de "bidasse" avec des inscriptions moins guerrières, relatives aux "Filles" ou compagnes, du genre..." MA BLONDE EST JOLIE ET TENDRE", "A MA BRUNE QUE J'AIME".

(Claude Olivé )

(R - 104/3) 25/11/2009
C'est bien un couteau espagnol, de la région de Valence mais que l'on peut également trouver sur la cote Est et en Catalogne. Ce n'était pas un couteau militaire mais un couteau de paysan qui se mettait dans la ceinture de coton.
Ces couteaux ont pu être utilisés durant la Guerre Civile.
(Robert GARCIA)

103

Laguyole HP
(Q - 103) 07/10/2006
Je cherche à identifier un couteau que j'ai acheté dans une brocante : c'est un Laguiole en corne blonde. La lame porte la marque "H.P Laguiole".
Quelqu'un peut il identifier ce fabriquant et me situer son le époque?
Merci d'avance.
 ( Martine Léchevin)
(R - 103)18/09/2007

- La signature "HP" correspond à André PIRONY artisan a Thiers
 
Additif du 27/09/2007
- Dans  "La vie de la coutellerie" de juin 1954, il est indiqué qu' André PIRONY, qui était a cette date Place de l'Hôtel de Ville à Thiers, avait ouvert une succursale à Royan.

(Philippe LAMARE)

102

Glaive
(Q - 102) 05/10/2006
J'ai acheté ce glaive il y a peu de temps et l'on m'a dit qu'il s'agissait d'un glaive de sapeur pompier.
Il mesure 64 cm de long (lame de 53 cm).Il y a un "P" couronné sur le haut de la garde.
J'aimerai avoir de plus amples informations à son sujet (date et lieu d'utilisation, valeur, etc...)
D'avance merci
 ( Cyprien SIMON)
(R - 102) 17/10/2006
 
C'est un glaive d'infanterie modèle 1831.Il finit sa carrière chez les pompiers (1890)
En service sous Louis-Philippe


(Eric L.)

101

Glaive bronze
(Q - 101) 25/09/2006

Je me permet de vous envoyer des photos d'un couteau ou glaive pour identification.
Je pense qu'il est en bronze.
Provenance Normandie.
Le couteau mesure 32,7 cm et son poids est d'environ de 340 grammes
La largeur de la lame est de 3,9 cm.
 ( Stéphane Gérard)
(R - 101) 6/11/2006

Cette épée de l'age du bronze, de la famille à languette tripartite ( du groupe des épées pistilliformes atlantiques) est curieuse dans la mesure ou elle ne présente pas de trous de rivet habituellement au nombre de 3 à la hauteur de la fusée (poignée) et de 4 à celle de la garde. Alors la question se pose : copie ou pas ?

(Yves-Loïc)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(période 2006 / 2007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo

Cliquer sur l'image pour l'agrandir 

Vos questions et description du couteau

Réponses

99

BIAT Déposé
(Q - 99) 18/09/2006
Quelqu'un peut il m'apporter des informations sur ce couteau  poinçonné sur le manche (en alu laqué)  d'une balance, du mot  "BIAT" et "Déposé"
Ce couteau est équipé d'un système de blocage, il faut rabattre un petit levier vers le haut (celui avec l'anneau sur la photo) pour bloquer la lame principale située au milieu du manche.
 ( Mathieu Matzin )
(R - 99)18/09/2006

Il s’agit d’un couteau des Commandos de l’Air fabriqué par la société Sauzède-Biat.
Pour plus d’info, voir le lien ci-dessous.
Le couteau des Commandos de l'air
( Charles Nodé-Langlois )

(R - 99/1) 11/04/2010
Ce couteau a été crée par la Section d'Études TAP dirigée par le Capitaine Guy Leborgne en 1945/46 et fabriqué à 5000 exemplaires pour les Paras d'Indochine. Le premier modèle avait des plaquettes de poignée de couleur aluminium, cela étant trop voyant elles furent noircies sur le modèle suivant.
Quand ce couteau fut adopté par l'Armée de l'Air en 1959, la maison Arthur Sauzède, fabricant initial, le remit en fabrication, mais sans le trou du levier, ce qui permet de faire la différence avec le modèle antérieur. Le trou fit sa réapparition sur les leviers des couteaux produits par la SCOF, successeur d'Arthur Sauzède, à partir de 1970".


(Alain AICARDI)

98

Marquages de la canne épée
(Q - 98) 15/09/2006
Je possède une lame de canne épée, forgée, de longueur 69 cm et marquée "COULAUX" à coté d'un joli dessin avec 2 couronnes, "INGENTHAL" et un autre dessin représentant un cercle et des plumes (?) et une croix (voir détails sur la photo de la lame).
je voudrais reconstituer l'ensemble (fût et pommeau) sans commettre d'anachronisme.
Quelqu'un pourrait-il me donner quelques précision sur son origine et époque de fabrication, ainsi que des informations sur le type de pommeau qui existait pour ce genre de lame.
Merci
 ( Pierre Aeschbacher )
(R - 98) 16/10/2006

Ingenthal, vraisemblablement pour " Klingenthal "

(Jacques DELFOSSE)
 

97

poinçon" Fourchette"
(Q - 97) 15/09/2006
 
C'est serpette que l'on appelle chez nous,  du côté de Beaugency dans le Loiret, une "lisotte" et qui servait à tailler la vigne.
La lame est assez usée et le poinçon représente une "fourchette", sans autre marque.
Le manche semble être un fruitier ou du noyer. Est-ce possible d'identifier le fabricant?
Merci d'avance
 ( Pierre Aeschbacher )
(R - 97) 21/03/2007

Le 9 février 1821, Michel Blétery coutelier de la ville de Thiers dépose auprès du tribunal des Prud'hommes la marque "la fourchette d'argent", marque de son invention qui sera empreinte dans le carreau 393 de la table d'argent des couteliers de la ville de Thiers.
Elle est ensuite vendue à Joseph Joubert-David le 2 avril 1845 et fait l'objet de plusieurs dépôts et renouvellements de dépôts dans les années qui suivent. (Renouvellement de dépôt par Sauzedde père et fils le 9 janvier 1889 ....)
Ce qui ne permet bien entendu pas de dater la serpette, ni de l'attribuer avec certitude au bassin coutelier thiernois bien que la ressemblance des deux marques soit très grande .
 
(MIchel FERVEL)

96

(Q - 96) 15/09/2006
Quelqu'un peut il m'indiquer la provenance et le nom de ce couteau ?
Merci d'avance
(Thierry Delattre)
(R - 96) 16/10/2006
Origine vraisemblablement pakistanaise ! (voir inscription en langue arabe sur la mitre ? – je ne peux pas traduire…)
Système de garde comme sur dague à la d’Estaing ( j’ai une dague à la d’Estaing d’origine pakistanaise très semblable à ce couteau ! )

(Jacques DELFOSSE)

95

Kard ?
(Q - 95) 15/09/2006
J'ai récemment fait l'acquisition de ce couteau original lors d'un vide grenier .
Le métal du manche et de l'étui ressemble à s'y méprendre à de l'argent mais sans oxyde caractéristique ... Il se pourrait donc que ce soit un genre de maillechort ...
Quant à la lame, l'acier est assez tendre et ne me parait pas inoxydable quoique en excellent état.
A noter que l'intérieur de fourreau, qui n'est décoré que d'un seul coté, est constitué de bois autour duquel l'étui à été formé (métal assez mince) conservant sur toute sa surface un aspect martelé. Les assemblages ont semble t'il été soudés à l'aide d'un métal type plomb ou étain (étui et manche).
Sa longueur est de trente centimètres, celle de l'étui de vingt deux.
(Patrick Ronfard )
(R - 95) 6/08/2008

 L'allure générale et surtout la structure du fourreau sont typiques de l'ancien empire ottoman. Je parierais pour les Balkans.
 
(Iaroslav LEBEDYNSKY)
 

94

Sabre pliant !
(Q - 94) 31/08/2006

Je viens de trouver une arme étrange chez mon grand père.
Il s' agit d' un "sabre à cran d' arrêt "qui  mesure 50 cm ouvert et porte le poinçon OAFR ( ou OAFP).

Quel qu' un connaît il ce modèle?
Merci
 
 
(Jean-Baptiste Toupet)
(R - 94/1) 1/09/2006
Il s'agit d'une curiosité de fabrication Belge, fin du XIXème
(personnellement, je ne crois pas beaucoup en l'efficacité de cette  arme ! )
Il est à noter que les Belges fabriquaient, à la même époque, des carabines à canon pliant qui devaient être plus dangereuse pour le tireur que pour le gibier !!!

( J-François Laliard)

(R - 94/2) 2/09/2006
 Il s’agit aussi d’une variation « luxueuse « ? sur une fabrication alors courante, la machette pliante !
Fabriquée principalement dans la commune Mosane de Houyet pour l’exportation vers l’Afrique ( Congo Belge ) et le Brésil.
Les fusils « dangereux » de l’époque étaient surtout des armes à poudre noire, baptisés "fusils Poupou"  destinés aux mêmes zones d’exportation !
Paradoxalement, certains de ces fusils furent équipés de canons en Damas qui n’avaient plus cours sur les armes plus modernes ….et s’ils étaient utilisés avec les nouvelles munitions !!!
(Jacques DELFOSSE)

(R - 94/3) 3/09/2006
 Cette machette pliante est à système, et, s'il fonctionne encore, en appuyant sur la languette à côté de la garde , la lame se déplie automatiquement.
Elle est connu pour avoir servi dans la marine Belge

(Laurent Rocquevieille)

R - 94/4) 7/09/2006
Ce couteau est nommé "Namur" parce que c'est dans cette ville que bon nombre de ces machettes pliantes automatiques furent fabriquées.
Beaucoup portent le poinçon "Namur" (J'en possède deux de ce type)
(Carlo VITTALONE)

R - 94/5) 9/09/2006
Ces machettes, comme beaucoup d’autres couteaux portant le poinçon "Namur" n’ont JAMAIS été fabriquées à Namur, où l’activité de production coutelière n’existait plus au 19ème., début du 20ème. siècle !
La production avait lieu à Houyet et accessoirement à Gembloux ( qui prit ensuite le haut du pavé ! ) …mais la vente et la distribution vers l’étranger étaient la quasi exclusivité de gros marchands couteliers de Namur !
Houyet étant une petite commune, Namur, ville chef – lieu de province, était une meilleure "référence"

(Jacques DELFOSSE)

93

Couteau à découper ?
(Q - 93) 20/08/2006

Qui peut me dire à quoi servait ce couteau ?
La lame mesure 15,8cm, et porte le poinçon "Châtellerault"; le manche, en métal argenté, mesure 13,4cm
 
(Fabien GRINFAN)
(R - 93) 6/09/2006
Dans l'encyclopédie de Camille Pages volume II, on apprend qu'il y a à Châtellerault au 19eme siècle des couteliers de couteaux de table, de couteaux pliants et de rasoirs. Leurs particularité était qu'ils ne mettaient ni nom, ni initiales (malgré une table de poinçons qui existe au musée de Châtellerault).
Ils marquaient la ville de fabrication pour l'exportation, notamment vers les USA, ou le noms des différents revendeurs en France. Celui qui à conçu ce couteau  au 19eme siècle à Châtellerault, devait être ce que l'on appelle aujourd'hui un "Designer"   ..

(Laurent Rocquevieille)

91

1333
(Q - 91) 21/06/2006

Je recherche des informations concernant ce couteau, je pense qu’il est Africain, mais je n’ai aucune idée de son époque ni du pays d’origine.
Il mesure 29,5cm, son manche me parait être en corne.
Merci de vos renseignements
(ED)
(R - 91) 3/07/2006
 
Il doit s’agir d’un « couteau de traite » fabriqué pour l’Afrique dans les années 1900 – 1925 …

On trouve des photos de couteaux semblables, fabriqués en France et en Allemagne sur le site de Bernard Levine (expert américain en coutellerie ) .

(Jacques DELFOSSE)

90

Fouilles
(Q - 90) 16/06/2006

Je vous transmets une photo d'un couteau que j'ai trouvé à une trentaine de centimètres de profondeur.
Je me pose des questions quant à sa fonction et sa datation.
Si quelqu'un une petite idée merci beaucoup.
Pour l'anecdote le lieu ou j'ai trouvé ce couteau s'appelle "Les Templiers"
La lame mesure 40 cm et le manche 10 cm.

(Virginie Aleamar)
(R - 90) 16/08/2006

Il s'agit d'une baïonnette du XVII ème siècle. J'en ai eu un exemplaire complet trouvé en Allemagne.
amicalement

(Éric LAFFITE)

89

Tête de Mort
(Q - 89) 8/06/2006

Quelqu'un connaîtrait il ce type de Bowie marqué d'une tête de mort?
Longueur de la lame:26,6cm
Garde en cuivre de 7,5cm, longueur poignée bois riveté:12,7 - épaisseur : 5mm - largeur à la garde : 3,5 - largeur au contre tranchant : 4,5
Elle pèse 520gr et le tranchant est impeccable.
Merci de me renseigner sur son origine.
(Jean Marc Vinson)
(R - 89)  27/09/2006

La forme et surtout la tête gravée me font penser à un couteau de combat USMC (WW) de fabrication locale car la tête de mort entourée de 5 étoiles était l'emblème du 2ème Bataillon de Raiders des Marines.
Sa forme est un mélange de Bowie et de couteau "Gung Ho" (arme emblématique de cette même unité)

( Olivier Fogliani )

88

Les deux Diables
(Q - 88) 8/06/2006

Qui peut me donner des renseignements sur ce poignard, type "scout" ayant appartenu à mon grand père. Le poinçon représentes deux têtes opposées avec l'inscription "Les 2 diables" et "inox"
Merci d'avance
(Alexandre Rendu)
(R - 88) 9/06/2006
J’ai le même couteau chez moi !
Trouvé au « rommelmarkt « ( marché aux puces ) chez moi, à Geel, en Belgique.
D’après des renseignements qui m’ont été communiqués par des connaissances ( je n’ai pas pu vérifier ) , il s’agirait d’un couteau fabriqué à partir de lames de couteaux de cuisine (Thiers… vraisemblablement ! ).
Il n’y a pas de vraie garde : se sont deux mitres, plus écartées sur le dos de la lame parce qu’il plus large, qu’au tranchant.
La fabrication daterait des années 1930.
Le couteau aurait aussi été utilisé aussi par des mouvements de jeunesse pétainistes…
Je ne sais pas s’il avait un étui, ni quel aspect il aurait pu avoir.
N.B. les « guillochages « ont dû être rajoutés sur le vôtre …

(Jacques DELFOSSE)

85

Jonque
couteau jonque fermé
(Q - 85) 22/04/2006

Qui pourrait me donner des renseignements sur ce canif tout métal décoré d'une jonque en relief ?
Longueur fermé 9 cm
(Le poinçon sur la lame représente exactement la même jonque).

(Francis Dellova)
(R - 85) 10/10/2008
 
Avec ce graphisme la marque a été déposée le 4 avril 1939 par Lucien Bourdier-Lavie, fabricant de coutellerie à Thiers, rue de Lyon
Un autre dépôt a eu lieu avec un graphisme plus fruste, également par Lucien Bourdier-Lavie, le 3 mai 1938.

(Michel FERVEL)

86

VASSAL
(Q - 86) 20/052006

Qui  peut me donner des renseignements sur ce couteau :
Longueur du couteau ouvert 22 cm
Lame 9.5 cm poinçonnée " vassal "
Manche en corne brune
(Pierre)
(R - 86) 21/09/2010

Vassal était un taillandier de Draguignan (83)  au milieu du XIXème (d'après mes recherches sur Internet)

(Hubert BIANCO)

83

Couteau papillon - Barillet France
(Q - 83) 26/03/2006

Qui pourrait me donner des renseignements sur ce petit couteau papillon signé Barillet - France ?
Merci d’ avance,

(Danielle Gislain)
(R - 83) 10/08/2006
Le Balisong par Barillet s'appelle Marquis et Bergère, fabriqué en France par Jean-Pierre Barillet, le modèle original aurait été en argent.
J'ai recueilli cette information sur le site Balisong.net de Guillaume Morel, le spécialiste français du Balisong, qui donne un lien vers une adresse mail.

(Rémi Calandra)

82

Bowie Liège
Bowie - détail 1
Bowie - détail 2
(Q - 82) 3/03/2006

J’ai reçu d’un collectionneur ami, des photos de ce " bowie liégeois " de sa collection !
J’ai eu le couteau en main, l’an dernier, à notre 6ème knife show de Gembloux … impressionnant !
Lui et moi voudrions en savoir un peu plus à son propos !

Longueur totale : 38 cm environ
Poignée en rondelles de cuir
Lame et pommeau ( bronze ) reçoivent un marquage au « perron liégeois « et une date ou un numéro d’ordre ? = 1872
Garde en acier, pas d’étui.
Qui peut nous éclairer ???
Merci d’ avance,

(Jacques Delfosse)
(R - 82) 9/06/2006
 
Le fabricant est Lambert Ghaye à Liège
Cet artisan  qui avait la manie de mettre des marquages au perron de Liège partout sur ces armes  est bien l'auteur du "Bowie liégeois"
La seule chose que nous n’arrivons pas à savoir, c’est s’il s’est agi d’une production ou d’un prototype ?

D'autres collectionneurs ont ils déjà rencontré le même couteau ?
 
 

81

Poignard 1
(Q - 81) 12/02/2006

Qui pourrait me renseigner sur l'origine de ce poignard?
Le manche est fait d'os, de corne noire de cuivre et de laiton; la longueur totale est de 25cm.
 
(Bernard Moulin)
(R - 81) 3/08/2006
 
Il me semble que la lame de ce couteaux provienne d une baïonnette USM1, le problème étant qu il n'y a plus aucune trace du phosphatage originel. ceci peut donc être une modification indigène de cette baïonnette américaine.

(Marie-Claire CHOPPARD)

79

Bowie
(Q - 79) 27/01/2006

Je possède ce Bowie marqué "PAUL RODJERS SHEFFIELD ENGLAND"
Pouvez vous m'aider à déterminer sa date de fabrication et me dire à quelle époque cette marque Anglaise a cessé sa fabrication ?
Merci d'avance
(Alain CONTI)
(R - 79) 14/02/2006
Cher collectionneur,
j'ai été le propriétaire du frère jumeau de votre bowie. Il était entièrement identique, y compris les empreintes sur les côtes et la finition plutôt rudimentaire, à ceci près que le mien comportait des rivets. La gaine est de qualité très médiocre. Il est effectivement de fabrication britannique, et même anglaise pour être précis. Je suis étonné de l'orthographe de Rodjers, il devrait s'agir de Rogers ou éventuellement de Rodgers. Il s'agit sans doute d'un parent de William Rogers qui fabriquait des bowies au XIX° à destination des USA. Celui-ci a fini d'être produit dans les années 1940 ou 50.
Joseph Rodgers & sons marque déposée à partir de 1682 !!!
La firme ouvre un show – room et son siège Norfolk Street, Sheffield en 1860
Il y a aussi un William Rogers ??? à Sheffield et une firme de coutellerie Rodgers au 19e. en Australie ( homonymie recherchée vu la réputation du nom Rodgers … )
« Rodgers is absolute best knifemaking name during the 19th. Century … “

(Thibaut RÉMUSAT - tremusat@wanadoo.fr)

78

Ancre de Marine
(Q - 78) 16/12/2005

Pouvez-vous m'aider à identifier et à dater ce couteau
Provenance : CHARENTE-MARITIME
Dimension de la lame : 18,2 cm
Dimension du manche : 12,8 cm
Merci pour votre réponse

(Cyrille Chevrier)
(R - 78)
Tout ce que je puis dire c'est qu'il doit faire partie d'un couvert à gigot, probablement XIXème, mais je n'ai jamais vu ce poinçon.

(JFL)

77

Couteau de Chasse
(Q - 77) 04/12/2005

Qui pourrait m'aider à trouver l'époque et la provenance de ce couteau acheté sur une brocante ?
Longueur totale 21,5cm, manche en bois fruitier (ou buis) représentant un guerrier terrassant une bête à tête de crocodile et corps de lion (Saint Michel et le dragon?)





(Anne Lecercle)
(R - 77-1) 7/02/2006
Ce couteau ressemble à un "cuchillo flamenco"  (couteau flamand ) fabriqué aux 17e. et 18e siècle dans les Flandres de l’époque, c'est à dire de Douai à Lille en passant par les Flandres Belges et le Sud – Ouest des Pays Bas actuels !
Ces couteaux avaient des poignées taillées dans le buis ou des bois fruitiers , mais aussi coulées dans le cuivre. Les lames étaient montées au plomb !
Ils étaient principalement destinés à la "traite" vers les Amériques !
Des couteaux du même genre utilisant comme lames des couteaux à pain de récupération ( Molenmes – Herder / Solingen ) sont encore fabriquées en Zélande ( PB ) et les poignées taillées, comme auparavant, par d’anciens marins et pêcheurs, pensionnés ou invalides !
paeremes
(Jacques DELFOSSE)

(R - 77-1) 28/04/2006
Les couteaux à pain (Molenmes - Robert Herder Solingen) sont très répandus en Belgique et aux Pays-Bas, mais ils ne sont pas fabriqués en Zélande (PB); ils sont fabriqués en Allemagne à Solingen (Ohligs).
Le manche avait une forme pistolet, le tranchant vers le haut. La femme pouvait découper le pain qui se trouvait entre le couteau et le corps (en sciant).
Le même couteau est toujours en usage chez les maraîchers pour couper les choux dans les champs; ils s'en servent comme d'une petite hachette, mais la forme pistolet n'existe plus car les maraîcher les utilisent à l'envers. La longueur des lames varie entre 5 et 9".

(Marc Van EYCK)

76

Couteau Anti-Migraine
(Q - 76) 28/11/2005

Quelqu'un aurait il entendu parler des vertus thérapeutiques de ce couteau ???
Le manche est en buis tourné, belle patine, la virole tournante en maillechort porte l'inscription "Couteau anti-migraine" et dessous "Déposé". Longueur totale 19cm.
La lame est poinçonnée  Dubost Ainé avec un fort joli dragon.
Fabrication Thiernoise du début 20°.
(J-F L)
(R - 76) 28/11/2005
 
 
Le bouton d'extrémité devrait se dévisser, laissant apparaître une cavité dans laquelle on mettait du camphre.
 
( Laurent ROCQUEVIEILLE)

74

Multilames acier

(Q - 74) 23/11/2005
Qui pourrait me renseigner sur la provenance et l'époque de ce couteau ?
Merci d'avance
(Raffaele)
(R - 74) 25/11/2005
Le style de lettrage de la marque est typiquement Turc. Je ne pense pas qu'il soit très vieux (50 ans au plus)

(JFL)

71

Poignard
(Q - 71) 14/11/2005

Bonjour,
Qui peut me donner des renseignements sur ce couteau ?
Merci d'avance

(GUS)
(R - 71) 14/02/2006
Après comparaison, le motif sur le flanc de lame est un BONJI: caractère sanscrit religieux (bouddhisme, indouhisme) généralement destiné à porter chance en reproduisant un sutra (un KATAR de ma collection porte un bonji semblable). Les décos du dos de lame rappellent l'art asiatique et particulièrement certaine lames japonaises.
L'ergot en bouton de pommeau peut-être un appui pour le pouce afin d'accroître la force: on peut penser alors à un couteau utilitaire pour tailler ou éventrer par exemple.

(Michel LEFLOC)

70

Sabre Wilkinson ?
(Q - 70) 08/11/2005

Je suis propriétaire de ce sabre qui serait un sabre d'officier d'infanterie anglaise antérieur à 1870 (?), fabriqué par "WILKINSON" (?)
(Au centre de l'étoile est gravé "PROOF" ainsi que sur l'épaisseur de la lame à 10 cm de la garde: "IRON PROOF"
Au milieu de cette dernière différentes "broderies" avec notamment la reprise des initiales J P, et , entourant une "corne ou poire à poudre" la mention : volunteer rifles
Quelqu'un pourrait-il me confirmer ces éléments ou rectifier ces informations???
Merci d'avance

(Joël TAURINES)
(R - 70) 2/11/2006

Wilkinson fabrique des lames de puis 1772


(Alain VIDG)

69

{
(Q - 69) 12/10/2005

Je recherche des informations sur un fabricant de la région de Thiers qui produisait des couteaux poignards de la marque AU LION
Connaissez vous cette marque qui pourrait être la société générale de coutellerie et d’orfèvrerie;
Savez vous sur cette entreprise existe encore ?

(Christian Méry)
(R - 69) 21/10/2005
La marque AU LION a appartenu à la Veuve Soanen puis à ses descendants dont Guy Cognet, rue des Horts à Thiers.
La famille Cognet est toujours détentrice de cette marque comme de beaucoup de marques à figures animales.
Quant à la SGCO elle exploitait APPOLONOX, le GAULOIS, C. PRADEL, AU SUÉDOIS, 41 GONON. C'était un groupe d'entreprises dont la plus ancienne remonte à 1746. La société a fermé vers 1970.
v
La marque "au Lion Couché" fut déposée par la SGCO le 9 juin 1909, un premier lot de poignards pour l'armée américaine fut fabriqué en France avant que le modèle ne soit repris par l'armée américaine et le marché soumis par adjudication à plusieurs fabricants américains. Sur des modèles de la fin de la guerre 14-18 on retrouve la marque sus mentionnée "Au lion" avec un lion couché et au dos "USMK"à ne pas confondre avec la marque "Au Lion" de la veuve Soanen de Thiers et de ses descendants Cognet.

(Christian LEMASSON)

68

Stylet
(Q - 68) 11/10/2005

Quelqu'un peut il me donner une idée de la provenance et du siècle de ce couteau, trouvé sur une brocante dans le nord de la Belgique.
Il ressemble beaucoup aux couteaux que l'ont voit sur les peintures du 17e siècle (mais je n'y croit pas).
(Rémy Bass)
(R - 68) 12/10/2005
Il s'agit d un "FACON", poignard dit de gaucho (gardien de vache en Argentine)
Cet exemplaire doit dater du 19 ème et sûrement de fabrication allemande .(ils étaient fabriqués pour l'exportation mais n'ont pas tous quittés le continent.

(Fabrice BEAUDOT)

67

Canif Romain ?
(Q - 67) 11/10/2005
J’ai acheté ce drôle de couteau à un prospecteur qui a un détecteur de métaux sur un vide grenier dans l’Yonne.
Il rappelle furieusement les petits couteaux gallo-romains par son matériau (il est en bronze) et par son motif (un chien). Mais il semble être équipé d’un ressort, ce qui le situerait bien près de nous en terme de date. Il est également plus long que les couteaux gallo-romains qui dépassent rarement 7,5 cm, puisqu’il mesure 10 cm. La présence de clous indique qu’il y avait des cotes (en os, en ivoire ou en bois ?) et le plus gros des trois clous semble bien confirmer la présence d’un ressort.
Quelqu’un peut-il m’en dire plus?
(Christian Descombes)
(R - 67) 21/10/2005
Au premier examen, votre produit de fouille archéologique est plus récent . Il n'est ni gallo-romain ni médiéval, il s'agit d'un couteau populaire à pointe rabattue (dont la lame est en partie corrodée par le couchage archéologique ) de la fin du 17 ème siècle.
Ces couteaux à tète de chien réalisés en cire perdue étaient assez courants, ils apparaissent dans les inventaires notariés de cette époque lors des ventes d'ateliers avec stock ou lors des inventaires de décès . A Thiers , ils étaient en Bronze et à St Etienne du Forez en corne thermoformée avec un moule en creux .Les cotes des modèles en bronze (souvent à un clou sans ressort ) étaient revêtues de cotes très fines en os .

(Christian LEMASSON)

64

Poignard
(Q - 64) 20/08/2005

Je suis propriétaire d'un couteau que j'ai acheté sur une brocante, hélas je ne m'y connais pas du tout et depuis je suis dans l'impatience de savoir son origine et surtout trouver un bout de son histoire si vous pouviez m'aider merci d'avance
(R - 64) 10/11/2005
Il s'agit d'un couteau du Tibet, servant aux sacrifices et dont le nom s'approche de PURKHA (mais je ne suis pas sur de l'orthographe).
Les visages sur le manche font référence aux sacrifices dont les dieux sont témoin, la double poignée permet d'en faire une dague.
On trouve ce genre de couteau de plus en plus sous la forme de bijoux et pendentif de nos jours..

(Julien PROVENZANO)

65

Tête de lion
(Q - 65) 11/10/2005

Je suis propriétaire de ce sabre ou baïonnette que j'ai acheté (pour sa beauté) lors d’une vente aux enchères, hélas je ne suis pas spécialiste. J’aimerai en savoir un peu plus sur son origine et sa valeur .Sa longueur est celle d’une baïonnette (lame = 25cm, longueur totale = 41 cm). La poignée est en bronze avec 2 petites pierres rouges pour les yeux du lion. Si vous pouviez m'aider merci d'avance

(Frédéric Binet)
(R - 65) 28/10/2006

Il s'agit d'un poignard de fortune fabriqué sur la base d'un sabre allemand, peut être un poignard de tranchée fait par un poilu j'en ai déjà vu, je dis peut être car un collectionneur m'a dit que ce genre de poignard sur la base d'un sabre aurait été aussi fabriqué pendant pendant le conflit de 1870...

(Jean MANFROI)

63

Trouvé dans une rivière
(Q - 63) 15/08/2005

 C'est un couteau ou poignard que j'ai trouvé il y a plus de 30 ans dans le lit d'une rivière en Auvergne.
La lame est sculptée et légèrement courbe. La garde est en bois ainsi que le manche qui lui aussi devait sculpté. Auriez vous une idée sur son origine ?
( Jean-Paul Rocher.)
(R - 63) 15/08/2005
Cela ressemble pas mal à un poignard Marocain, mais je ne vois pas le rapport avec l'Auvergne...
(JFL)

R - 63/2) 14/02/2006
Comme JFL l'a observé, la lame porte bien le caractère Tifinagh symbolisant les Berbères ainsi qu'une croix de Suleman plusieurs fois représentée (étoile).
En revanche, le manche ne semble pas être d'origine (généralement bois de noyer, orifice semblant accueillir une goupille pour fixation) et la garde de bois est mal ajustée et plus qu'improbable sur ce MOUS dont on reconnaît la forme de lame caractéristique= souvenir? arme improvisée?

(Michel LEFLOC)

62

Couteau Laos
(Q - 62) 11/04/2005

 Ce couteau provient du Laos ou le grand père de ma femme était en poste en tant que militaire  dans la région de Phongsally.(époque 1930)
Il mesure 36,5 cm de long et je suppose que le crin est du crin de buffle .
Pourriez-vous me dire ce couteau est traditionnel du Laos, de fabrication locale ou d'autres renseignements pouvant m'aider à l' identifier et retracer son histoire.
( Sébastien BIOULEZ)
(R - 62) 24/11/2009
 
Il s'agit d'un "DHA" que l'on rencontre surtout en Birmanie, mais qui peut également provenir des pays limitrophes.
Le crin peut être de cheval ou de buffle d'eau, mais, s'il est soyeux et sec, il peut également être d'origine humaine...
 
(Robert GARCIA - http://www.pihakaetta.es/index.htm  )

61

Paire de couteaux
(Q - 61) 20/02/2005

Je viens de trouver cette paire de couteaux pliants dans une mallette de toilette ancienne ils sont marqués "BOUDET" Palais royal 171 avec une cloche.
Ce fabricant est il connu ? Que signifie l' emblème sur les manches en ivoire? De quelle époque datent ils?

Le gros possède 13 accessoires, l'autre n'a qu'une lame
Est ce vraiment un objet de toilette? quelle peut être sa valeur ?
(JM LEGEAY)
(R - 61)
 Il s'agit probablement d'une paire de couteaux ayant appartenu à un cavalier. Le grand crochet du plus gros couteau est un cure-pied qui permet de nettoyer la sole du sabot ou d'en dégager une pierre. Parmi les accessoires je repère ce qui semble être une carrelet : grosse aiguille à coudre le cuir. Les autres outils sont utiles à tout homme d'extérieur en voyage. La présence d'un tire bouton ( le petit crochet) date le couteau du début du XXème siècle, peut être avant.
Le petit couteau doit être réservé pour un usage de table. Pour ce qui est de la gravure je crois reconnaître un phénix, oiseau mythique qui renaît de ses cendres, symbole de l'éternel recommencement et de la vie renaissant de la mort. Cet oiseau figurait assez fréquemment sur des armoiries et il évoque peut-être ici celles du propriétaire des couteaux. Au risque de me tromper, naturellement.

(J-P LHOMME)

(R - 61) 5/06/2005

Selon l'annuaire Bottin-Firmin-Didot de 1871, il existait un coutelier Boudet au 143 galerie Valois, Palais Royal à Paris

(Christian LEMASSON)

60

Serpette
(Q - 60) 20/02/2005

Pouvez-vous s'il vous plaît m'identifier cette serpette: origine et époque. Merci à ceux qui sauront me répondre.
Marquage : (poinçon en forme de spirale) BUISSON M' HONORABLE
Provenance : France
Manche en bois de cerf
Merci
(R - 60)  18/05/2005
 
La maison Buisson Martignat de Thiers reçu une mention honnorable à l'exposition nationale de 1823 à Paris pour des serpettes à manche d'os imitant le cerf.

(Christian LEMASSON)

58

laguiole
(Q - 58) 20/02/2005

Quelqu'un  connaît  il cette marque? (Louis E...ee)
Merci pour tout renseignement....
 
(Jan Volkers)
(R - 58) 21/12/2005

J'ai trouvé, c'est Louis L'épée
(Jan VOLKERS)

(R - 58/2) 01/07/2008
 
II s'agit de Louis Enée,  fabriquant de fermants à Saint Rémy sur Durolle dans les années 60
(Christian LEMASSON)

57

Boucher
(Q - 57) 8/02/2005
Je viens d'acquérir un couteau dont je recherche l'origine.
Il mesure 48 cm.
Marquage sur la lame : Salineres à Montesquieu.et sur l'étui :
CERF / CHEVREUIL / SANGLIER / ISARD / TONI MANIRO
Apparemment, il s'agit d'une feuille de découpe de gibier venant du Sud Ouest et datant du XIX°.
En existe-t-il d'autres ? est-ce une pièce rare ou plutôt répandue ? Merci de votre réponse.
(Olivier Campredon)
(R - 57) 6/11/2006
 
 "Salinères à Montesquieu".
Il s'agit simplement d'un couteau ayant appartenu à un membre de ma famille, établie à Montesquieu dans le Lot et Garonne. Peut-être mon grand-père, président de la société de chasse de ce village pendant de nombreuses années et souvent récompensé pour cela.

(Stéphanie SALINÈRE)

56

Puñal B
(Q - 56) 3/02/2005
Ce couteau a toutes les apparences d'un PUÑAL type B Espagnol, si ce n'est la marque "Guillaume, breveté, à CETTE"
Qui pourrait m'éclairer sur cette marque incongrue sur une lame Espagnole?
( David Charasse)
(R - 56/1) 15/05/2005

"Cette" est l'ancienne orthographe de la ville de "Sète".
Cette ville se caractérise par un mélange d'origine espagnole (dont je fais partie) et italienne. Il ne serait donc pas impossible qu'un Sétois de patronyme "Guillaume" ait "piqué" l'idée pour en faire sa marque.
De nombreuses coutellerie sétoises ont procédé de la sorte, notamment pour les rasoirs coupe choux !

(Luc SEVILLA
Coutelier à Montpellier)

(R - 56/2) 29/10/2006
Ce type de stylet a servi à l'assassinat du président Sadi Carnot à lyon en 1894 par l'anarchiste d'origine italienne Caserio qui était commis boulanger à Cette et les couteliers de l'époque ont saisi l'opportunité et vendaient ce stylet comme dague ayant assassiné le président Sadi Carnot voila l'explication du mot "Cette" sur la lame
 (Jean MANFOI)

55

marin
(Q - 55) 21/01/2005
Qui qui pourrait m'aider a identifier ce couteau  type Marine sans indication, longueur de la lame: 110m/m, épissoir 110m/m pour une longueur totale de 240m/m  côtes en matière rouge brique façon bakélite.
( Poitry)
(R - 55) 13/02/2005

Il ne s'agit pas d'un couteau de marine, leur lames sont toujours à pointe rabattue et bout arrondi (à la london), et ce n'est pas un épissoir mais un débouche-bonde pour les tonneaux ("à la marchand de vin").
 
(Christian LEMASSON)

54

Couteau Tibétain ??
(Q - 54) 21/01/2005
Qui qui pourrait m'aider a identifier ce couteau  et surtout à me dire quel type de fourreau va avec car je voudrais le reproduire.

(Thomas Michel)
(R - 54) 11/04/2005

Je ne suis pas un expert, je collectionne seulement, mais il me semble reconnaître un couteau artisanal chinois de campagne, fin XIXème début XXème .
Je possède exactement le même à la maison, ramené tout droit d'un voyage en Chine (province de Canton).

(Julien PROVENZANO)

53

L'Arme absolue !
(Q - 53) 12/01/2005
Qui qui pourrait m'aider a identifier ce couteau pistolet dont je n'arrive pas a trouver l'origine ?
Je précise que le canon est réalisé par enroulement et soudé à la brasure; il ne devait donc pas être chargé avec une balle mais  avec du petit plomb ou avec des cailloux
Nota : il manque, à première vue, sous le couteau une tige et (ou) un anneaux permettant de libérer la lame automatiquement
Merci de votre aide
( JM Sorriaux )
(R - 53) 2/02/2005

On trouve un pistolet couteau de fabrication tout à fait identique, excepté la matière des plaquettes, dans le guide des collectionneurs d'armes de poing de Caranta et Cadiou, p. 223. N° de référence 1545.
Celui là semble être monocanon et ne porte aucune marque. C'est selon toute vraisemblance une fabrication européenne de la fin du dix-neuvième siècle, de qualité moyenne. Je pencherai pour une origine française ou belge.. C'est un pistolet à percussion, c'est à dire utilisant des capsules de fulminate pour la mise à feu. Les canons faits par enroulement sont donc de type Damas et supportent très bien de tirer une balle de plomb sphérique, à condition d'être modérément chargés avec de la poudre noire. L'utilisation de cailloux ou de clous en guise de projectiles dans une arme à feu appartient au folklore corse le plus échevelé. La photo ne permet de distinguer aucun mécanisme d'ouverture automatique de la lame.
(J-P LHOMME)

52

Djambyia
(Q - 52) 13/12/2004
 
Qui qui pourrait m'aider a identifier ce couteau que j'ai acheté dans une salle des ventes il y a plusieurs années ?
Il mesure 38 cm, et le manche en argent est orné de quatre pierre bleu clair. Le fourreau est en bois recouvert d'une couche de métal brillant.
(Garcia Fada)
(R - 52) 6/01/2005

Il s'agit d'un beau Kandjars Ottoman balkanique (albanais)
Ce type de couteau était toujours glissé dans la ceinture

( Fabrice Beaudot )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(période 2004 / 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo

Cliquer sur l'image pour l'agrandir 

Vos questions et description du couteau

Réponses

50

Dague romantique
(Q - 50) 06/11/2004
 
Je recherche des renseignements au sujet de cette curieuse dague romantique ( forme de lame et signification des symboles ). Merci d'avance.
 
 
 
(André Claude )
(R - 50) 18/11/2005

C'est ce que je définis comme une dague romantique à caractères ésotérique (les autres caractères sont orientalistes, moyenâgeux...); ce type de dague fait référence à des sociétés secrètes très en vogue au XIXème siècle.
La lame, dite flamboyante, peut faire référence aux épées des Chérubins chargés de défendre l'Arbre de Vie (Genèse III, 23-24).
La garde représente deux gargouilles orientées de façon opposée et montrant un système cyclique ; l'une paraît jeune, l'autre vieille ; un côté porte des ailes de dragons, l'autre des ailes d'anges ; on peut y voir un symbole de dualité bien et mal.
On retrouve cette même dualité sur le pommeau (la photo n'est pas très nette) avec un visage de vieux sage et une tête de chouette. Le vieux sage semble veiller une femme symbolisant la jeunesse, l'élégance, l'insouciance (elle porte un petit miroir ovale et un pot à parfums ?), sous ses pieds, les ailes d'ange... Au revers, la chouette surplombe un squelette drapé, représentation de la mort, de la déchéance, de l'anéantissement... Une allégorie de la vanité, de la futilité, et paradoxalement, les gargouilles créent un cycle infini... Une symbolique initiatique plutôt courante.


(Alain TREHARD)

49

Djambiya
(Q - 49) 06/11/2004
 
Qui peut me renseigner sur l'origine de ce poignard
merci à ceux qui sauront me répondre.
 
(Christian.Aufragne )
(R - 49/1) 08/11/2004
 
A COUP SUR: fabriqué à Jézinne Liban sud,
dans la région du Chouf fief des Druzes
(Alain BRIDE)

(R - 49/2) 28/02/2007
Le nom de ce poignard  d'origine d'Afrique du Nord est "Shula" (Maroc?) Le fourreau est en cuir. (début de 20ème siècle.)
(Fred EMMING)

48

oiseau turc
(Q - 48) 06/11/2004
 
Qui peut me renseigner sur l'origine de ce poignard ?
Merci à ceux qui sauront me répondre.
(Christian.Aufragne )
(R - 48) 04/12/2004
 
 Ce couteau- poignard m'a tout l'air d'être une fabrication libanaise, le thème de l'oiseau y est souvent employé.
(D. Lemaire)

47

Poignard
(Q - 47)03/11/2004
 
Je recherche des données sur cette dague trouvée en retournant un champ en Bretagne.
Longueur totale 30cm,  lame 21.50cm
(Garcia.Fada )
(R - 47) 14/02/2006

J'ai trouvé une représentation très ressemblante d'un poignard DIRK écossais dans ses premières formes in THE SCOTTISH DIRK de J D FORMAN de fin 17ème /debut 18ème les nombreuses invasions en Bretagne auront-elles laissé des souvenirs?
  DIRKS
(Michel LEFLOC)

46

SERPETTE
(Q - 46) 23/10/2004
 
Qui peut me renseigner sur l'origine de cette serpette ?
merci à ceux qui sauront me répondre.
(Carlo V. )
(R - 46/1) 28/12/2004
Il s'agit d'une serpette mexicaine, destinée à la coupe des régimes de bananes. On en trouve régulièrement sous des appellations diverses, sur le site eBay)
(JFL)

45

Inconnu
(Q - 45) 19/10/2004
 
Qui peut me renseigner sur ce couteau ?
merci à ceux qui sauront me répondre.
 
 
(Carlo V. )
(R - 45) 28/12/2004

Un couteau quasiment identique, faisant partie de la collection A. Berti à Scarperia, se trouve à la page 117 du livre de Gabriele Mandel (le Couteau, Art, Civilisation, Histoire)
Il est répertorié comme étant du XIX ème siècle et Français..
(Serge SOLVET)

R - 45/2) 01/05/2005
Finalement, nous avons trouvé le nom de ce couteau: c'est un couteau Italien San Potito !!!!
Identification confirmée également par Francesco de Feo...
( S. Potito est à 100 Km de Bologne)
Époque : dernier quart du 19ème siècle.

( www.knivescollection.com )

44

Khandjar
(Q - 44) 11/10/2004
 
je possède ce couteau dont on m'a dit qu'il s'agissait d'un khandjar et qu'il était très ancien.
J'aimerais beaucoup en savoir un peu plus et qu'elle peut être sa valeur marchande ?
merci à ceux qui sauront me répondre.
(Christian Aufragne )
(R - 44)11/10/2004

Il s'agit bien d'un Khandjar, provenant d'Inde Mogole. Le manche est certainement en jade.
Son allure générale laisserait supposer qu'il Il pourrait dater du 17ème (un simple examen sur photo ne permet pas d'être plus affirmatif)
(JFL)

43

Djambya
(Q - 43) 11/10/2004
 
Quelle sont la datation et la provenance de ce couteau ?
 
(Christian Aufragne )
(R - 43) 11/10/2004

Il s'agit d'une petite djambyia Syrienne, relativement récente deuxième moitié du 20ème siècle
 
(JFL)

42

Seine_Port
(Q - 42) 22/09/2004
 
Quelle sont la datation et la provenance de ce couteau ?
Garnitures et fourreau en métal cuivreux, manche en rondelles de cuir empilées
.
(Philippe Bonnin )
(R - 42)23/09/2004
 
Il s'agit d'un PUKKO Suédois datant du début du 20ème siècle.
Je pense que les rondelles du manche ne soient pas en cuir comme indiqué, mais vraisemblablement en liège, plus léger et plus souple que le cuir, et, de plus, ce dernier se serait détérioré dans la terre.
(Michel Garcia)

41

Taille plume ?
(Q - 41) 26/08/2004
 
Qui pourrait m'aider à identifier ce couteau ?
(Pierre Courboules)
 
(R - 41) 22/03/2005
Il s'agit d'un couteau de tapissier. Le socle servant à le poser debout
(Pierre COURBOULES)

40

Couteau romain
(Q - 40) 08/08/2004
 
Qui pourrait m'aider à identifier ce couteau type jambette, en forme de patte de biche ou de cheval, que je pense romain ou gallo-romain.
Il est en bronze, et la lame, son axe ainsi que le clou de blocage  sont rouillés, donc pas question de l'ouvrir car tout est totalement soudé par la corrosion !
Dimensions : longueur 56 mm, épaisseur 9 mm
(Serge Solvet)
(R - 40) 5/05/2008
 
Il s'agit bien d'un manche de couteau gallo-romain très probablement du III ème siècle
 
(Éric LAFFITE)

39

(Q - 39) 02/08/2004
 
Qui connaît ce Coutelier vraisemblablement de Châtellerault, créateur, entre autres, de ces 2 couteaux et dont la marque est SAINTRAINT, précédé d'un "S" couché et couronné ?
Merci d'avance
(Francis Hamon
(R - 39) 04/08/2004
 
A la page 1343 du Camille PAGÉ, le nom de SAINTRAINT est cité dans les couteliers de NAMUR, avec Levaux, Bequet, Lesire et Laderer
Ces couteaux sont donc Belges et non Français.
(Pierre COURBOULES)

(R - 39-1) 06/09/2005
Ce couteau a été fabriqué à Châtellerault ,et exporté vers la Belgique. A cette époque les couteliers de Châtellerault ont souvent exporté vers la Belgique en marquant avec le poinçon du revendeur, soit pour des couteliers ou des armuriers belges notamment de grandes dagues épées,des dagues de vénerie etc.
(Christian LEMASSON)

38

Systeme curieux
(Q - 38) 02/07/2004
 
Qui connaît ce curieux système de blocage de la lame par palanquille à téton?
La marque sur le talon de la lame est J.C.A.E (pas très lisible)

Merci d'avance
(Pierre Courboules)
(R - 38) (02/07/2004)

Ce couteau est référencé sous le nom de "CLUBMAN" dans le catalogue Manu France de 1895  date de la fin du XIX /début XX ème; il était fait à Nogent
A partir de 1912, on le retrouve sous l'appellation "Couteau de Chasse" dans ce même catalogue.
Pour débloquer la lame on appuie sur le poussoir, arrêt et déclenchement automatique (définition de Manufrance )
(Laurent ROCQUEVIEILLE)

37

ganivet
(Q - 37) 18/02/2004
 
Aidez moi à identifier ce couteau ( origine et époque)
Longueur ouvert 24cm, fermé 13cm
Merci d'avance
(Raffaele)
(R - 37) 11/11/2007
 
C'est un couteau, d'inspiration ibéro catalane, fait à Châtellerault, deuxième moitié du XIXème Siècle.
Claude Bidaut en parle longuement dans son livre sur les couteaux catalans du Roussillon. ("Histoire du Couteau (Nord) Catalan Traditionnel")
(JFL)

36

Navaja espagnole
(Q - 36) 12/02/2004
 
Qui pourrait m'aider à identifier ce couteau ( origine et époque)
Longueur ouvert 47cm, fermé 26cm, manche en corne, ivoire et laiton
(A. Gaudit)
(R - 36) 1/09/2006
Bon, on a tous bien rigolé en recevant les réponses les plus folles (qui n'ont pas été publiées, par respect pour leurs auteurs)
Sous le pseudonyme de A.Gaudit se cachait Claude Bidaut, mon ami, qui désirait s'assurer que sa réalisation passait bien pour une Navaja authentique auprès des experts qui m'honorent en fréquentant ce site.

(Personne n'a tiqué sur le nom de A Gaudit - et pour vous aider, sans le "T" au bout, Antonio Gaudi, cela ne vous dit rien ? Barcelone? La Sagra Familia? Ah oui, enfin !!!)

Les plus soupçonneux ont pensé à un couteau restauré, mais aucun n'a pensé à une supercherie ! Bravo Claude, c'était du beau boulot !
(CB & JFL)

Pour un aperçu d'autres réalisations de C. Bidaut >>

 

35

Pict0027.jpg (173958 octets)
(Q - 35) 02/01/2004
Pourriez vous me dire qu'est ce que c'est ?
Couteau ? Lancette ? Coupe papier ? ?????? Aucune indication ni marque sur cet objet en acier forgé, de très belle qualité et très bien fini .
(Longueur 20cm)
Merci d'avance .
(Claude Waldteufel)
(R - 35) 17/01/2004

Je pense qu'il s'agit  d'une "Feuille" pour casser des blocs de Parmesan dans une meule
La provenance serait, dans cette hypothèse, l'Italie, et l'époque sans doute le XIXème siècle
 (JFL)

34

Image_01.jpg (134217 octets)
(Q - 34) 09/11/2003
 
Pouvez-vous s'il vous plaît m'identifier ce couteau : origine et époque ?.
Lame 10cm; manche 11cm en écaille; poinçon en fleur de lys (?) sur la lame.
Dos du manche et de la lame guilloché
(Jean-Pierre d'Huart)
(R - 34) 04/05/2004
 
Ce n'est pas une fleur de lys, c'est un gland, poinçon de Ojardias-Blanchard Laurent qui est inscrit le 31/05/1813 dans la Table d'Argent de Thiers, case 35
 
(Francisco José)

33

Image2.jpg (185749 octets)
(Q - 33) 30/10/2003
 
Qui est le fabricant, quelle est la date de fabrication approximative et quelle est la fonction de ce superbe travail français de coutellerie?
Manche fait de deux planchettes en hêtre teint couleur acajou tenues par 2 vis a métal encastrées. L'épaisseur constante est d'environ 10mm et la surface est plate avec seulement un biseau rudimentaire sur les angles. La seule décoration est un écusson en maillechort non grave. Il est a peu près certain que c'est son manche d'origine et non un bricolage.
D'après l'aspect de la gaine qui a été porté, il date visiblement des années 50-60, mais je ne sais pas a quel usage il était destine.
Merci aux experts!
(Yvon Le Page)
 (R - 33 ) 2/02/2005
 
Une hypothèse : C'est peut-être un des premiers couteaux fabriqué par Jean TANAZACK, ce qui devait devenir par la suite la marque Ardennlame Maubert-Fontaine. Je pencherai pour un couteau de chasse destiné à servir, c'est à dire à tuer l'animal. La facture, le style de l'étui, et le sanglier évoquent bien cette origine, mais ça n'est vraiment qu'une hypothèse. Beau couteau en tout cas.
 
(J-P LHOMME)

(R - 33/1 ) 23/09/2005  - Avis contradictoire

Je suis le fils de J. TANAZACQ
et je peux certifier que ce couteau n'est pas une de notre production pour deux raisons :
1) Ardennlame a été créé en 1980 donc loin de la date supposée
2) Le logo ne correspond pas du tout au nôtre.
je suis désolé de ne pouvoir en dire plus, mais nous sommes sûr maintenant de ce que ces couteaux ne sont pas des "Ardennlame"
 
(Nicolas TANAZACQ)

32

Couteau.jpg (302218 octets)
(Q - 32) 14/10/2003
 
Pouvez-vous s'il vous plaît m'identifier ce couteau : origine et époque.
Il mesure environ 50cm, aucun détail sur la lame, le tranchant est extérieur.
Merci

(Michel Maumont)
( R - 32) 26/06/2004
 
L'origine géographique de ce couteau est l'Asie du sud-est, vraisemblablement la Thaïlande.
Pour la datation le problème est plus complexe en raison de la force des traditions dans ces pays. Un bon indicateur serait la présence de métaux "récents" tel que l'aluminium. ou les objets de récupération tels que les pièces de monnaies martelées ou les éléments de munitions réutilisés après martelage
( Marc GARCIA)

31

ctx.jpg (133178 octets)
 Q - 31) 15/09/2003
 
Ci joint une photo de deux couteaux que je ne sais pas identifier.
Celui du haut mesure 13.5cm il est en corne noire.
Celui du bas, en corne blonde n'a pas de ressort.
Merci de votre aide.
 
(Marc Gilles)
( R - 31/1) 05/03/2004
Le couteau du haut est italien. Son nom est "Gobbo Aprutino"
Celui du bas ne semble pas italien

(Carlo Vittalone)

 R - 31/2) 07/05/2004
Le couteau du bas n'est pas sans évoquer la capucin, modèle fabriqué à Foix à partir de 1772, abandonné depuis et dont la fabrication a été reprise par la SARL Savignac qui est toujours établie dans cette ville.
Ces couteaux sont aujourd'hui vendus sous l'appellation "l'Ariégeois", couteau de berger très simple, sans ressort, la lame évoquant une feuille de sauge, avec deux rivets, l'un pour l'articulation, l'autre servant de reposoir à la lame une fois replié.

(Axel.GUILLERAND)

30

 couteau_1.jpg (55754 octets)
( Q - 30) 25/08/2003
 
Je cherche des renseignements sur ce couteau.
Le fourreau et le manche sont en cuivre. il reste par endroit des traces d'argent; il mesure 21,5 cm et les décorations représentent des fleurs, un monstre marin, et sur le dessus du fourreau un serpent. la lame, assez rouillée, ne porte aucune indication mais reste très tranchante.
je n'ai aucune idée de sa provenance ni de son époque ni de sa destination, alors si vous pouviez éclairer ma lanterne, je vous en serai très reconnaissant.

(P. Botineau)
( R - 30/1) 05/10/2003
J'ai une cravache avec un stylet a l'intérieur du manche qui a une décoration très proche de celle de votre photo. cette pièce a été offerte a mon beau-père en Syrie en début du siècle dernier.
(Jean-Claude)

( R - 30/2)
Je pense qu'il s'agit plus vraisemblablement d'un poignard Ottoman, (turc ) "Bichaq", datant de la fin du 18 / début 19ème.
(J-F L)

29

Garde sabre
( Q - 29) 16/08/2003
J'aimerais pouvoir faire plaisir au propriétaire de cette pièce, mais je ne dispose pas de documentation qui me permette de reconstituer au moins sa poignée... sinon le fourreau.
Si quelqu'un, parmi vous, pouvait déjà l'identifier avec certitude, ce serait un bon début !
En espérant que vous ne soyez pas tous en vacances ...

(van UuyIs)
( R - 29) 17/08/2003
 
Il s'agit a priori du modèle 1821 de l'armée française, infanterie, sabre très courant il possède une fusée en bois filigranée et en général un fourreau cuir a deux garnitures . mais pour en être certain il me faudrait une photo de la face ou il y a le plateau c.à d. la garde.
Si besoin est je pourrais fournir plus détails car je possède plusieurs sabres de ce type
.
(A. MUSSO)

28

Lorée 1
Lorée 2
Lorée Rondelle
( Q - 28) 12/08/2003
Qui pourrait donner des renseignement sur ce curieux couteau?
La lame  mesure 7 cm, couteau fermé 10 cm, ouvert 17,5 cm.
Le manche est en ivoire et un système à pompe assure le blocage de la lame
Marquage de la lame : "LORÉE"
Dans le coffret, style boîte à compas, se trouve également une rondelle en ébène qui devait servir de billot pour couper  quelque chose, et une plaquette en métal très mince

(Jean-Michel)
( R - 28) 23/08/2003
Il s'agit en fait d'un ensemble à tailler les embouchures de hautbois complet avec plaque et billot. Loree est un fabricant d'accessoire pour les bois (hautbois, basson, etc.)
 

( Eric Labrouve )

27

( Q - 27) 24/05/2003

Quelqu'un connaît-il cet outil et son origine ?
Longueur totale  30cm.
Le manche est en bois qui ressemble à de l' acajou, la lame est à deux clous sans ressort, et est assez fine (1.5mm au talon), le dos  légèrement guilloché; le coté tranchant possède une fine dentelure.
(Marc Gilles)
( R - 27) 26/06/2004
 
Dans le PAGES, tome VI page 1239, il y a une planche où sont représentés  2 couteaux quasiment identiques : ce sont des serpettes  réalisées à ANDRINOPLE en Turquie.
(Compte tenu de la finesse des dents, ces serpettes servaient probablement à inciser les bulbes de pavot et non à tailler la vigne)
 
(JFL)

26

avenir_b.jpg (69758 octets)
 
( Q - 26) 30/03/2003
Qui pourrait me renseigner sur ce  drôle de couteau ?
Longueur fermé : 15cm. manche en bois.
pour le maintenir en position ouvert, il faut enfoncer la goupille dans un trou.
La lame est marquée "L'avenir est à nous" et les initiales "RG".
(Marc Gilles)
( R - 26) 16/07/2003
 
Il s'agit d'un Retrus-Gros (RG).
La marque "l'avenir est à nous" leur appartenait; ils fabriquèrent rue Durolle à Thiers, de la fin du 19eme jusque dans les années 1950.

(Christian LEMASSON)

25

couteau_detail.jpg (138698 octets)
 
( Q - 25) 26/03/2003
Je viens d'acquérir ce couteau, j'aurais aimé avoir un avis sur la provenance, l'époque et savoir pourquoi il est démontable. Était-ce pour pouvoir se servir indépendamment de la fourchette et du couteau ?
Une lame est en argent avec une fleur gravée il me parait être dans un état presque neuf
(IVAN)
 
( R - 25) 11/04/2003
Il s'agit d'un couteau de voyage XIXème, haut de gamme. La personne avait à sa disposition ses couverts toujours sur elle pour ses déplacements , cet ensemble servait aussi pour le pique-nique .fourchette et lame en acier pour les plats, la lame en argent pour les fruits.
( L.R)

24

coutchine.jpg (29918 octets)
 
( Q - 24) 17/02/2003
Je vous soumets encore une colle ???
Ci-joint un couteau pliant tout en acier forgé, avec juste un axe pour la lame, pas de ressort.
Sa lame incurvée ferait penser à une petite faucille ???.
L'anneau doit servir à le porter suspendu à la ceinture ?
D'après certains, il s'agirait d'une fabrication chinoise (ancienne ?)
longueur ouvert : 23 cm, fermé 20 cm.
Beaucoup de questions sans réponses ! ! ! !
(Serge SOLVET)
( R - 24/1) 19/02/2003
Chez les vendeurs spécialisés d'objets du Tibet (brocanteurs et antiquaires) on rencontre souvent ce style de couteau primitif...
(L.R)

 (R - 24/2) 29/04/2004 - Avis contradictoire
Ce couteau aux allures de Piémontais est un couteau Chinois, qui se fabrique encore aujourd'hui, avec un manche en fer, en laiton ou en corne, mais dont j'ignore totalement son nom !
(JFL)

 (R - 24/3) 25/11/2009 - Avis complémentaire
Ce couteau est bien chinois, son nom est "SE (ou ZHE) DAO"
(Robert GARCIA)

23

Image5.jpg (41808 octets)
( Q - 23) 8/02/2003

Quelle est la l'origine et l'époque de cette paire de couteaux de table ?
Longueur hors tout, fermé : 17,5 cm.
Longueur lames 7,5 cm pour l'une et 6,5 cm pour l'autre.
- aucune marque ni gravure, ni sur le(s) manches(s), ni sur les lames.
- chaque manche sert de fourreau a la lame de l'autre pièce.
- Les manches font chacun entre 8,5 et 9 cm, et sont d'une finition assez brute, un peu comme "tailles a la serpe".
- Ce(s) manche(s) sont constitués d'un seul morceau (de noyer ?), la continuité des fibres l'atteste.
- Ce qui est remarquable, c'est que les lames se logent chacune dans un fourreau de métal incruste dans le bois, et surtout, que ces "étuis métalliques" ne sont pas pris dans le manche en "sandwich"  (manche fendu, puis recollé), mais que le bois a été creusé, puis ces "inserts" introduit à l'intérieur, ou ils sont maintenus par une matière sombre avec des reflets brillants qui fait penser a de la résine ?? ( En fait, l'étui métallique de chaque manche est compose de 2 compartiments, l'un recevant la lame du manche symétrique, et l'autre servant de "pied" à sa propre lame.)
(Jacki DURAND)
( R - 23/1) 8/02/2003
C'est bien sûr, une trousse de couteaux de table
Ce genre de couteaux pour 2 personnes (amis) s'est fait dans pas mal de pays
Il me semble qu'il s'agit d'un bois tropical, genre acajou - la forme des lames me fait penser à l'Asie...
Ce qui est sur, c'est que c'est un objet qui n'a pas été fabrique par un coutelier renomme (pas de décors, pas de poinçon) ce qui rend l'identification incertaine
 
(JFL)

( R - 23/2) 26/05/2003
 
Ce genre de couteaux existe aussi à Madagascar

(André)

( R - 23/3) 16/12/2005
Il semble que ce soit une paire de couteaux à opium

(Michael LEFLOC)

22

la_provion.jpg (162467 octets)
( Q - 22)11/11/2002

Quelle est la l'origine et l'époque de ce curieux couteau à fruit (?)
Une lame et décors du manche en argent

(Collection privée)
( R - 22 ) 25/10/2005

Votre couteau date de la fin 17ème ou du tout début 18ème et a du être réalisé pour un armateur ou capitaine de navire "La Provion" commerçant avec le nouveau monde. Le nom de l'intéressé est de consonance bretonne. Les motifs représentent le bastingage du gaillard d'arrière du dit vaisseau, avec des décorations du type Iroquois ce qui semble indiquer que le couteau a été réalisé après la paix entre la France et la nation Iroquoise.

(Christian LEMASSON).

21

tixier.jpg (101456 octets)
( Q - 21)11/10/2002
Qui pourrait me renseigner sur cette marque "TIXIER" ?
Merci d'avance

(François Lavigne - Canada)
( R - 21 ) 15/12/2002

TIXIER est une ancienne marque de coutelier Thiernois.
Il a été racheté par Chaize Maillot;
Puis Chaize Maillot a été racheté par Sauzède, marque "au sabot"

(Marc GILLES)

20

photo. expert1 (1).jpg (117939 octets)
( Q - 20 ) 09/10/2002
 
J'ai découvert ce service à gigot assez atypique, du moins à ma connaissance: décors de vignes, aciers" au carbone" forgés de belle finition, fourchette à deux dents, lame fine et exceptionnellement souple ( du type très bon couteau à fileter) et puis troisième instrument dont je ne connais pas la fonction.
Les manches et les "gardes" semblent être en argent ou, du moins, en métal massif, car les traces d'usure ne révèlent rien . Enfin, ni lame ni manches ne portent de poinçons.
Quelqu' un parmi vous pourrait-il me dire la provenance de ce service... et la fonction du troisième instrument?
D'avance merci et, peut-être, à charge de revanche

(Hélène NAVAS)
( R - 20/1 ) 09/10/2002

Je pense (sans en être sur à 100%) qu'il ne s'agit pas d'un service à gigot mais d'un service à volaille
J'ai vu souvent employer des piques en argent ou de petites épées pour maintenir les ailes ou la tête d'un faisan servi avec ses plumes (très beau à voir!!)
De plus, les fourchettes des services à gigot ont toujours une sorte de pince, sur le dessus (je n'ai jamais su à quoi cela pouvait bien servir)
Provenance ?? Pas anglais, à coup sur car il y aurait une flopée de poinçons
Cela ne parait pas être français ( forme du manche et ...intuition)
Le décor avec des grappes de raisin ? je ne sais pas, mais c'est assez inhabituel
Désolé de n'avoir pas pu être plus affirmatif..
(JFL)

( R - 20/2 ) 15/05/2008
La pièce au dessus de la fourchette d'un service à gigot est une butée pour éviter de se blesser. On coupe en allant vers soit et si la lame ripe elle butte dans cette pièce avant de couper la main
(André FRERY)

19

couteau1.jpg (90020 octets)
detai_lame.jpg (81323 octets)
( Q - 19 ) 02/10/2002
 
Un ami collectionneur de couteaux a fait l'acquisition de cet instrument.
Une des lames lui pose le problème en ce qui concerne  son utilisation : qu'en pensez vous ??
Le talon de la lame porte l'inscription E.L.F.&C° ou ...&Ci; les côtes sont en bois de cervidés. La lame avec son bouton en "laiton", ses deux trous, son échancrure de 68 mm, est pour lui un mystère...
Merci de votre réponse!

(Laurent Jaulin)
( R - 19 ) 02/10/2002
 
Pour moi aussi, c'est un mystère !
ce qui est sur c'est que c'est un couteau professionnel, mais quelle profession ???
mécanique? armurerie? grosse horlogerie?
La grande échancrure semble être un gabarit (??) - elle ne présente aucune trace d'usure; les trous à encoche non plus
(JFL)

( R - 19/1 ) 13/07/2007

Il s'agit d'un  tire cartouche pour fusil à cartouche à broche.
(Voir le modèle fixe ci dessous)
( Michel DUMAS)
Tire cartouche
 

18

Girodia.jpg (161361 octets)
( Q - 18 ) 22/09/2002
J'aimerais savoir la provenance de ce couteau.
Longueur 37 cm.; la lame est marquée "GIRODIA"
Les garnitures semblent être d'argent ou d'un métal semblable.
Merci d'avance pour votre réponse 

(Siro)

( R - 18 )
24/09/2002

Il s'agit d'un couteau français du XIXème, réalisé par GIRODIAS (et non GIRODIA) à Thiers et destiné à l'exportation.
Beauvoir, également de Thiers, réalisait un modèle tout à fait semblable
Les garnitures (et la figurine manquante qui était incrustée à chaud dans le manche) sont en maillechort 
Ce genre de couteaux, de bien moins bonne fabrication que les modèles locaux, était très prisé en Espagne, à cause de leur prix...

(JFL)

17

Toledo_01.jpg (145616 octets)
( Q - 17 ) 28/08/2002

J'aimerais savoir la provenance de cette dague. 
Longueur 48 cm, lame marquée "TOLEDO SPAIN"
Mon père l'a en sa possession depuis plus de 35 ans et est curieux de savoir de quoi au juste il s'agit.

Pouvez-vous me renseigner ?
( R - 17 )28/08/2002

Le mot "SPAIN" en anglais fait tout de suite penser à une copie destinée à l'exportation
Mais je peux me tromper...
 
(JFL)

16

Resize of PRADEL 2.JPG (58513 octets)
( Q - 16 ) 09/06/2002
Pouvez vous me renseigner sur ce couteau marqué "PRADEL" d'un coté et une marque d'ancre de l'autre?
( R - 16/1 ) 10/06/2002
Il s'agit d'un couteau réalisé par un des plus important coutelier industriel Français de THIERS, la Société PRADEL qui existe depuis le XVIème siècle !
La Société "Véritable Pradel" avait comme poinçon une ancre de marine et exportait des couteaux de marin bon marché
Votre couteau date vraisemblablement de la première moitié du XXème siècle

( R - 16/2 ) 20/06/2002
Le type de ce couteau est certainement un "SAVOYARD", fabriqué par plusieurs couteliers Thiernois pour concurrencer "L'OPINEL" ( la marque "Pradel" a été empruntée à "Pradel Chomette" qui marquait ses lames d'un ancre de mers suivi de la mention "Véritable Pradel" )

(Marc Gilles) 

( R - 16/3) 16/07/2003
Il s'agit bien d'un Alpin (Savoyard), fabriqué à Thiers, mais pas par Pradel qui marquait "véritable Pradel" avec l'ancre juxtaposée, jamais la marque ne figure sur l'autre coté de la lame, de nombreux fabricants ont usé et abusé de la marque Pradel
Ce Savoyard est donc Thiernois, cependant la marque Pradel qui a été mal protégée fut employée par de nombreux homonymes et contrefacteurs.
Le Savoyard était fabriqué par de petits artisans en Savoie et Opinel a fait passer celui ci de la micro diffusion locale à la petite série au 19e siècle, il a protégé son nom et sa marque.
Il n'est pas l'inventeur de la virole simple (qui existait déjà à Saint Etienne et en Dordogne), ni de la forme de couteau (qui existait déjà dans sa région d'origine).
 (Christian LEMASSON)

15

Arm Cout 03.jpg (15252 octets)
( Q - 15 ) 09/06/2002
Bonjour, Ce stylet m'a été remis par la famille en Corse.
Il n'y à aucune marque. 
Sa longueur totale est de 22 cm. 

Quelqu'un saurait il me donner des précisions sur le type de ce couteau, et son époque ?
Merci d'avance

( R - 15 ) 10/06/2002
Il s'agit bien d'un stylet corse entre milieu XIXème et fin XIXème  siècle. Il n'est pas rare d'en trouver avec des lames a deux tranchants mais plus rarement avec une garde arrondie, probablement un remontage local, personnellement j'en ai déjà eu en mains, il m'est même arrivé d'en voir avec la garde incurvée dans l'autre sens. 
En espérant avoir éclairé votre lanterne.
Amicalement
(A. MUSSO)
http://monsite.wanadoo.fr/musso.couteaux/

14

MVC-049F.jpg (48186 octets)
( Q - 14 ) 31/05/2002

J'ai acheté un canif sur une brocante, vu l'originalité de sa forme, sa finesse et le bout arrondi de la lame.
Mais malheureusement le vendeur n'a pas pu me renseigner sur l'utilité de ce canif.
Sur le talon de la lame il est gravé : SHEFFIELD MAKE.
Pourriez-vous me donner des renseignements de tout ordre?. 
D'avance merci.

(Picone Michele.)

Michele.Picone@cockerill-sambre.com
( R - 14 )   01/06/2002
Il ne s'agit pas d'un canif mais d'un instrument de chirurgie anglais, première moitié du XXème siècle
(JFL)

13

daguefermee.jpg (105276 octets)
 
daguedetail.jpg (102598 octets)
( Q - 13 ) 23/04/2002

Je recherche désespérément quelqu'un pouvant identifier cette dague :
Longueur totale 27cm
- Lame 18cm, en acier très très blanc presque nickelé de forme triangulaire légèrement creuse sur le méplat 
- La poignée est en bronze moulé; la soie ne dépasse pas et n'est donc pas riveté en bout elle est ciselée, un feutre rouge sert d'amortisseur a la jointure du fourreau, la virole est soudée au cuivre rouge 
- Fourreau également en bronze, de forme elliptique pour s'adapter à la lame 

Pouvez vous m'aider?
merci d'avance

(jm Sorriaux)
http://site.voila.fr/collectionarme/
( R - 13 ) 3/07/2002

Il se pourrait que la lame soit fabriquée soit: a partir d'une baïonnette française de type Rosalie (fusil lebel), soit a partir d'une épée française période 18 ème malheureusement je ne distingue pas très bien sur la photo. Pour la poignée il s'agit probablement d'une pièce monobloc coulée en bronze ou alliage non ferreux et nickelé ensuite;ce genre d'objets n'avait pas d' utilité militaire et étaient souvent fait soit: pour des collections de répliques d'armes anciennes, soit pour des confréries ou des ordres civils et étaient souvent inspirées par les travaux de Violet le DUC (19 ème) je l'a situe entre 1890 et 1930 peut être avant s'il s'agit d'une épée transformée.
(A. MUSSO)
http://monsite.wanadoo.fr/musso.c
outeaux/

11

pc6.jpg (23967 octets)
( Q - 11 ) 17/11/2001

J'ai trouvé dans une brocante, un couteau (splendide) automatique à cran d'arrêt en corne.
Je pense qu'il vient de Châtellerault.
Quelqu'un a-t-il d'autres informations sur la date de fabrication ?
Le fabriquant est QUINOT ROLAND ou BOLAND
Merci d'avance ...
 
( R - 11 ) 17/11/2001
Il vient très certainement de Châtellerault.
Ce type de couteaux, avec l'extrémité en croissant est une version pliante des dagues romantiques et des dagues "de pute" qui avaient cours au XIX ème Siècle.
Le votre date de la fin du XIX ou du début du XX ème
.
 (JFL)

12

Chaput.jpg (15491 octets)

( Q - 12 ) 10/03/2002
Ci-joint photo d'un pliant que je viens de trouver sur une brocante, et j'aimerais avoir plus de précision :
longueur ouvert 165 mm, 
virole en argent ?, aucun nom sur la lame, 
manche en laiton avec gravure, en partie haute blason représentant un voilier, surmonté d'une couronne à 3 tours, et dans la banderole THIERS.
Sous le blason, CHAPUT JEUNE X .
S'agit-il d'un commémoratif ?
Ou un canif publicitaire d'un fabricant de Thiers ?
Quelle époque ?
Pouvez vous m'aider?
 
( R - 12/1 ) 04/05/2004
Chaput Jeune Fabricant de coutellerie à La Monnerie
Il est inscrit 2 fois dans la Table d'Etain, (cases 167 et 217 respectivement les 14/03/1882 et 11/07/1883)
(Francisco José)

( R - 12/1 ) 22/10/2007
J’ai chez moi une lettre de 1862 de Chaput jeune de Thiers qui écrivait à un de ses clients à Zurich en Suisse . Cette coutellerie Chaput jeune était 32 Rue de Lyon à Thiers ( inscriptions marquée sur timbre à sec et papier à entête)
La lettre postée le 23 octobre est arrivée le 25 à Zurich, mieux qu’aujourd’hui ! bref ne remuons pas le couteau dans la plaie !!

(Christian LAURENCIN)

10


( Q - 10 )
24/10/2001
 
Je recherche des renseignement; fabricant, date de fabrication, évaluation, etc. sur une dague marquée "le commando", j'ai trouvé un article de D.Venner qui en parle avec un croquis mais rien de plus. 
Pouvez vous m'aider?
merci d'avance
 
 
( R - 10/1 ) 15/04/2002
Il s'agit d'une reproduction de la dague de commandos Anglais
L'original est assez "cheap" puisqu'il est censé pouvoir rester dans le corps de la victime (acier embouti et garde en alu moulé)
L'armée anglaise la fabrique "à la tonne", un soldat les retire au magasin, comme du "consommable"
Il en existe de nombreuses copies par exemple une Wilkinson en acier bronzé (numérotée à 1500 FF.) Fabriquée en France, c'est donc une copie, ce qui n'enlève rien à sa potentielle rareté.

( R - 10/2 ) 02/11/2005
Version civile de la dague crée en 50 par Louis Henrion ancien 11 Choc, Inspirée de la dague Britanique.
1 modèle militaire existe, mais la lame est bronzée et sur la garde est gravé F.O .M
1 baîonnette d'Usm1 existe aussi, mais la lame est bronzée, plus épaisse et moins large. Elle a été utilisée pendant les Opérations INDO et AFN.

J'ai de nombreuses photos de militaires évoluant avec cette baïo et la pièce d'adaptation fixée sur le canon de la carabine...

( R - 10/3 ) 3/08/2006
C'est une copie de la dague farbaine Applegate fabriquée entre autre par Wilkinson, mais pas seulement(Farbain, ancien instructeur commando, ouvrit plus tard une coutellerie et réinterpréta la dague commando) ce couteau fut donc mis au point par les susnommé Applegate et Fairbain tout deux militaire a l'époque et enseignant le combat rapproché au commandos britannique (sas compris) ce couteau a été adopté après un appel d'offre lancé par l armée anglaise et répond a un cahier des charges très strict, surtout au niveau de son coût de fabrication.
Ce modèle est donc une "copie" je préfère dire réinterprétation de cette dague commando, d'ailleurs de meilleurs qualité très certainement que la fabrication de guerre un peu trop "faible" mais tout aussi efficace dans ses coups d estoc (le poignard ne nécessitent pas une lame lourde ou trop résistante et onéreuse car seule compte sa faculté de pénétration. donc ce couteau fabriqué a Thiers a tenu compagnie a de nombreux soldat français surtout en AFN pendant le conflit algérien. L'armée française ne fournissant pas de couteaux de combat à ses troupes, nombres d'entre eux, paras ou commandos en achetaient dans des armureries civiles. il y avait ainsi les marques le commando ( ce modèle), le béret rouge (poignée en caoutchouc noir lame inox non traité contre les reflets (les paras le passait a la fumée d'élastiques brûlés pour le rendre mat) gaine en cuir noir avec passant pour ceinture , oeillet pour passer un lacet à l'extrémité du fourreau pour le maintenir sur la cuisse, une pression autour du manche pour le maintenir à l'étui , et le modèle le volant de même forme mais muni d un seul tranchant et utilisé comme couteau de lancer.
(Marie Claire CHOPPARD)

( R - 10/4) 31/08/2007
C'est le modèle civil de la dague créée par Louis Henrion du 11 choc dans les années 50, inspirée de la fameuse dague FS Anglaise...
Elle fut fabriquée à peu d'exemplaires pour les gars du 11 choc et les commandos Marine....qui l'ont utilisée en Indo et en AFN.... Certains Commandos l'ont gardé en souvenir et ont remplacé le modèle militaire par la copie civile que l'on trouvait dans de nombreuses coutelleries. 2 modèles étaient offerts, gaine cuir style british, ou gaine métal qui se rapprochait plus du modèle militaire...
La Marine toujours en pointe à fait fabriquer des dagues de ce type en dagues Baïonnettes pour l'USM1.
Sur pratiquement toutes les photos des Commandos de Marine en AFN équipés de l'USM1, ont voit le système de fixation sur le canon et chaque Commando porte à la ceinture cette fameuse dague Baïo devenue aujourd'hui introuvable.

9

Couteaux africains de Gilles (1).jpg (82426 octets)
( Q - 9 ) 06/10/2001
 
Pourriez m'apporter des renseignement sur ces couteaux ?
 
 
( R - 9 )  06/10/2001

Il s'agit de poignards de bras que portent les TEDDA  (Tibesti ), et appelés "loï bo" 
Ces poignards sont de facture récente
 (JFL)

8

navaja-1.JPG
( Q - 8 ) 24/10/2001

Ce couteau d'une longueur de 40,5 cm ressemble à la Navaja espagnole qui est présentée sur votre site .
Le manche a une longueur de 21.5 cm, une épaisseur de 13 mm, une largeur de 26 mm.
Le manche est constitué de plaquettes séparées par des plaques en  laiton cloutées,  le talon est de type crotale .
Les deux plaquettes près de la lame sont en cornes brunes avec sur une face en incrustation un écusson certainement en argent de 15 mm X 8 mm. Les deux autres plaquettes sont en corne blanche (ou ivoire ?) ornées de dessins monochromes à l'encre .
La lame d'une longueur de 19 cm a au plus large 31 mm .
Sur une des faces, incrusté dans la lame, un petit dessin, et dessous le nom "BEAUVOIR"

Avez-vous des renseignements sur la provenance de ce couteau, il ressemble à un couteau Navaja espagnole, mais avec une signature plutôt française ...

( R - 8 ) 24/10/2001
Il s'agit bien d'un couteau de  fabrication française, fin XIXème, début XXème.
A l'époque, la France produisait beaucoup de couteaux pour l'exportation. Celui ci était destiné à l'Espagne... qui l'exportait à son tour au Mexique ! (d'où l'extrémité en forme de queue de crotale)
La fabrication Française, très "tape à l'œil" était en général, d'assez mauvaise qualité.
Parmi les fabricants français de la région de THIERS qui exportaient en Espagne, il faut citer également,  RIBERON, PIQUE et surtout BATISSE (ce dernier faisait de très beaux couteaux, qui étaient réputés en Espagne).
On trouve également des Navajas, sans marque, portant l'inscription "TOLEDO" !! (Probablement fabriqués par BEAUVOIR)

» Le "petit dessin" qui est sur la lame de votre couteau qui ressemble à un diapason représente une pincette à pipe : c'est le poinçon de la marque BEAUVOIR.
» La partie blanche du manche est en os.
  (JFL)

7

( Q - 7 )

Pliant deux pièces
manche en corne incrusté d'un écusson
pas de poinçon ni de marque sur la lame.
Longueur lame: 76 mm
Épaisseur: 2 mm
Largeur: 15 mm
Lame: acier Carbonne

Pourriez m'apporter des renseignements sur ce couteau ?
( R - 7 )
Ce petit pliant est très certainement français, du type "paysan", et doit dater de la première moitié du XXème
Beaucoup de couteliers, à cette époque, n'apposaient pas de marques sur leurs lames, pour des raisons commerciales, ce qui leur permettait de fabriquer un éventail impressionnant de copies ou de couteaux dits "régionaux". Les catalogues de MANUFRANCE de l'époque en sont rempl
is.
(JFL)

5

DSCF0002.JPG (60698 octets)

DSCF0017.JPG (255100 octets)

DSCF0019.JPG (265096 octets)

DSCF0004.JPG (63624 octets) 
(Q - 5)
Bonjour, voici un couteau  acheté sur un marché.

Le couteau est ciselé. On déchiffre difficilement sur une face la phrase:
"Non ti sidar dime se il cuore bi ti..."
(il y a probablement des fautes, en particulier sur "sidar" et "cuore") 


Quelqu'un saurait il donner des précisions sur son époque et le type de ce couteau ?

Merci

(Charles)
 
(R - 5/1 )

C'est visiblement un stylet corse, probablement du début du siècle
(JFL)

(R - 5/2 ) (13/05/2002)
Il s'agit bien d'un stylet corse dont la lame était fabriquée à Thiers et ensuite monté en Corse celui ci a dut être monté soit par Giordani armurier ajaccien entre 1910 et 1940 ou par Villanova, même ville, même période
J'en ai restauré quelques-uns uns et j'avais racheté l'armurerie Villanova et donc récupéré l'atelier avec pas mal de pièces détachées et de lames ainsi que de l'outillage ancien qui me sert encore aujourd’hui

(Alexandre MUSSO)    
http://monsite.wanadoo.fr/musso.couteaux
/

4

Couteau B.Boucheet
( Q - 4 )

Curieux couteau, manche en corne noir forme crosse de pistolet, et l'étui lui aussi est en corne mais blanc crème, fabrication artisanale. L'étui n'est pas complet il manque la partie du haut et le bas, la dimension de la lame est de 9 cm en acier trempé

Pouvez vous m'apporter des renseignements sur ce couteau ?

Je souhaite le restaurer si les visiteurs de votre site ou vous même pouviez m'apporter des conseils je suis preneur.

( R  - 4 )
Le manche en corne de buffle, la forme, tout cela fait penser à la Malaisie
- Ce couteau devait se porter dans le dos, dans la ceinture
Son Nom?  Aucune idée !!
En ce qui concerne la restauration, je pense qu'il est quasiment impossible de retrouver un bout de corne qui ait le même grain et la même couleur...
Alors soit une réparation style "broc" avec un mélange de résine et de poudre de corne qui ait la même couleur, soit.. refaire un fourreau neuf!

(JFL)
 

( R  - 4 )15/12/2005
Il s'agit d'un
BADIK, poignard de Sumatra, Java destiné au combat ou d'apparat pour la mariée.

(Michael LEFLOC)
 

3

canif deloche.jpg (15020 octets)

( Q - 3 )
Restes d'un canif trouvé dans la terre et dont les plaquettes seulement ont pu être récupérées :elles sont en laiton et portent l'inscription suivante: Deloche à Paris. 

Quelqu'un aurait il un renseignement sur ce coutelier? 

(Si Deloche vivait vers 1800, ce canif aurait été  vraisemblablement  perdu lors du passage de l'armée napoléonienne entre Montmirail et Reims)
( R - 3/1 )
Le style fait penser à Léon COURSOLLE , mais pas la forme du manche
(JFL)

( R - 3/2 ) 05/03/2003
NAPOLIAN.jpg (61621 octets)
Un collectionneur Américain, Amzie Oldfield, possède un couteau très similaire, dont la lame est signée "ARMILLON - Plana( ? )"

( R - 3/3 ) 16/02/2004
Disposant dans ma collection personnelle d'un exemplaire complet, je vous en communique une photo qui peut intéresser le demandeur.
Il s'agit d'un petit couteau à cote laiton historiée, sur le thème de Napoléon Ier. Il a été fabriqué par la maison Batisse (logo à la lune), fin 19ème et tout début 20ème.
Bien Cordialement
(Alain BUREAU )

2

Stylet_0.JPG (14973 octets)
( Q - 2 )
Stylet époque fin XVII / début XVIIIème
Manche ivoire cannelé et argent, avec crochet. Lame décorée 
-1 tranchant 
- Fourreau style Mauresque.
- Longueur 31 cm
Quelqu'un aurait il une idée de sa provenance?
(R - 2/1)
Je pense que c'est un stylet Corse par sa forme et son style. La Corse a été envahie par les Maures
(Patrice Estève)

(R - 2/2) (13/05/2002)
C'est un stylet mais je pense qu'il est de fabrication génoise : ils en ont beaucoup importé en Corse et il a l'air d'être fin XVIIIème début XIXème.

(Alexandre MUSSO)    
http://monsite.wanadoo.fr/musso.couteaux/

1

Coutelas.jpg (667680 octets)
( Q - 1 )
Coutelas du genre “Bowie”. Manche en corne de buffle d’eau, représentant un chien de guerre avec plumes, virole en laiton. Lame à plate semelle, forge de mauvaise qualité. Il existe un marquage illisible (Hindou?).
Longueur 33 cm
Qui peut me renseigner sur sa provenance et son nom?
( R - 1 ) 
Plus je regarde la signature de votre Bowie, plus je vois un loup de Passau mélangé a des initiales, m,k n'est pas vraiment une écriture indienne ou orientale et la tête de lion me fait croire à une fabrication allemande (ou du moins des pays de l'est, Prusse etc.)

 

 

 

 

 

 

 

 

(période 2002 / 2004)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter cette page  à vos Favoris

Haut de page
 Retour à la page précédente 

 

            Hit-Parade